Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Portrait d’équipe – Manuel Legault Roy

21 mars 2017

FullSizeRender

Chez Camellia Sinensis, ce qui importe autant sinon plus que la qualité de nos thés et objets, c’est l’équipe derrière l’entreprise. Ce mois-ci, nous vous présentons Manuel Legault-Roy, qui travaille avec nous depuis près d’une dizaine d’année.

Manuel, raconte-nous tes débuts dans l’entreprise…

À la fin mars, je fêterai mes 7 ans dans l’entreprise! Une longue période qui m’a permise de porter plusieurs chapeaux, entre autres celui de rédacteur du blogue de l’entreprise et d’assistant-gérant au salon de thé.

Quel est ton rôle au sein de l’équipe?

Depuis décembre dernier, j’ai troqué ce rôle pour celui de responsable de la formation continue pour les employés. En bref, mon rôle est donc de m’assurer que l’information sur le thé circule bien à travers nos équipes, et que tous puissent cheminer aisément dans l’univers riche et complexe du thé. Je dois donc m’assurer que mes collègues peaufinent leurs connaissances grâce à la mise en place de plusieurs ressources (formations offertes par nos experts dégustateurs sur des sujets pointus, collecte et diffusion d’articles sur le thé, rencontres individuelles ou en petits groupes afin de répondre à des questions thématiques et spécifiques…).

Ton thé coup de coeur, c’est…

Je ne crois pas être en mesure de pouvoir sélectionner un thé et le nommer mon préféré de tous, de manière immuable! J’apprécie le thé par grande phase associée à une famille de thé. Par exemple, au moment de mon embauche au Camellia Sinensis, j’ai bu énormément de thé noir de Chine, en portant une affection particulière pour le Xiao Zhong et le Zhenghe Hong Gong Fu. Cette phase s’est terminée il y a environ deux ans, pour être remplacée par une soif dévorante pour les thés verts du Japon, où j’ai développé une affection particulière pour le Sencha Saitama et le Kabusecha Saemidori.

Quelle a été ta plus récente découverte?

Je dois par contre avouer que ma découverte de l’année 2016 est (encore!) un thé noir de Chine. Un thé assez particulier en fait, car bien que chinois, celui-ci a été transformé avec des paramètres habituellement réservés aux thés noirs de Darjeeling. Le Jingning Bai Hong Cha 1st flush de M. He représente un curieux hybride dont les saveurs et arômes m’étaient jusqu’alors inconnus. Après environ 10 ans de dégustation, c’est assez fantastique de pouvoir encore être complètement déstabilisé par un thé. C’est pourquoi pourquoi je donne cette mention d’honneur à cette heureuse expérimentation de M. He.

Articles précédents

Rapport de dégustation : Népal Automnal Jun Chiyabari J-215 biologique

12 mars 2017

Népal Automnal Jun Chiyabari J-215 biologique Si comme moi vous avez connu le plaisir et la fébrilité ressentis lorsqu’on reçoit [...]

Lire la suite

Portrait : M. Wang, bijoutier du thé

5 mars 2017

Quelle joie de voir le paysage de nos pièces de Yixing enrichies par un artiste de renom tel que M. [...]

Lire la suite

Gyokuro 101 : thé d’ombre

26 février 2017

Aussi appelé « Rosée précieuse », le Gyokuro est un thé vert très estimé chez les Japonais, produit principalement dans [...]

Lire la suite

Thé : faut-il toujours le choisir bio ? Notre opinion sur le sujet.

20 février 2017

Les vertus du thé sont reconnues depuis longtemps ; il contribue à notre longévité en stimulant les fonctions du cœur, [...]

Lire la suite

Thé et chocolat : nos recommandations d’accords gourmands

12 février 2017

Les accords riches et délicats entre l’onctuosité du chocolat et les arômes du thés ne laissent personne indifférent. À l’occasion [...]

Lire la suite

Portrait d’équipe : Alexis Bernard

9 février 2017

Chez Camellia Sinensis, ce qui importe autant sinon plus que la qualité de nos thés et objets, c’est l’équipe derrière [...]

Lire la suite
 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter