Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Camellia Sinensis a 20 ans : une rétrospective

11 novembre 2018

Capture d’écran 2018-11-15 à 14.49.27

Le 16 novembre 2018 marquera les 20 ans de Camellia Sinensis. Si vous avez suivi notre album rétrospective sur Facebook, vous aurez certainement remarqué une belle évolution depuis nos débuts – tant au niveau du décor que de nos coupes de cheveux ;)

Une approche asiatique du thé à Montréal

C’est en 1998 qu’Hugo Américi ouvre sur la rue Émery le premier salon de thé Camellia Sinensis, à Montréal (Québec). Après avoir longtemps jonglé avec l’idée d’un café-bar, il laisse finalement tomber le projet en faveur d’une entreprise axée sur une approche asiatique du thé, un concept fascinant qu’il a en rencontré l’année précédente dans les salons de Dobra Cajovna à Prague. Cette première version du Camellia Sinensis offre aux clients une cinquantaine de thés accompagnés de gâteaux, le tout servi dans une ambiance feutrée.

Curieux à propos de notre histoire? Lisez-en plus ici.

Une équipe passionnée et complémentaire

Cette même année, deux étudiants de l’UQAM, Jasmin Desharnais et François Marchand, entrent au service de la maison. Tous deux deviendront rapidement copropriétaires de l’entreprise qui fleurit et cherche à s’agrandir. Un quatrième joueur, Kevin Gascoyne, fait son entrée en venant présenter au salon sa compagnie d’importation de thés indiens (Kyela Teas). Ils ont maintenant chacun leur rôle dans l’entreprise : Jasmin s’occupe des ressources humaines et des opérations et voyage dans l’Ouest et l’Est de la Chine, François est responsable du marketing, du contenu et des technologies en plus de voyager en Chine centrale, Kevin donne les conférences internationales, s’occupe des ressources humaines à Montréal, chapeaute le Tea Studio et voyage en Inde au Népal et au Sri Lanka, alors qu’Hugo chapeaute la vision globale de l’entreprise, s’occupe de l’administration et de la distribution et responsable des achats au Japon et à Taiwan. Ceci nous donne l’avantage de cultiver autant une connaissance globale sur l’industrie du thé, qu’une expertise précise dans chacun des terroirs.

Notre soif de connaissances nous a poussé à ouvrir des boutiques et salon à Montréal et à Québec, à publier divers ouvrages, à lancer une École de thé, à créer le premier bar à chai du Québec et à lancer une fabrique expérimentale en Inde (Tea Studio).

Saviez-vous que….

  • Camellia Sinensis aurait pu porter le nom de “La théière fumante” (fiou!) ;
  • Durant les 5 premières années, les clients venaient surtout pour les chichas, les pipes à eau au tabac égyptien aromatisé ;
  • Camellia Sinensis était au départ un salon de thé. C’est suite à un mois de vacances qu’Hugo est revenu avec l’idée d’ouvrir une boutique ;
  • C’est en 2003 que nos dégustateurs ont fait leur premier voyage en Chine, durant la crise du SRAS ;
  • Camellia Sinensis possède aussi deux écoles de thé : une à Montréal, et une à Québec ;
  • L’entreprise compte maintenant une cinquantaine d’employés dévoués, en boutique, au salon, en entrepôt et dans l’administration ;
  • Camellia Sinensis offre plus de 200 thés différents, qui varient chaque année ;
  • Il y a plus de 500 restaurants dans le monde qui proposent nos thés, dont quelques étoilés Michelin! ;
  • 10 000 passionnés ont été reçus dans le cadre des ateliers de thé ;
  • 12 500 échantillons de thé ont été dégustés par les 4 propriétaires au cours des derniers 20 ans ;
  • 700 000 clients ont été servis au salon de thé de Montréal depuis l’ouverture ;
  • 32 000 kg de thé en importations privées chaque année ;

Nouvel amateur de thé? Découvrez nos assortiments – une excellente manière de découvrir ce qui vous plaît.

Passionné à la recherche de nouveautés? Inscrivez-vous à l’infolettre et suivez notre page Facebook pour être au courant des nouveaux arrivages.

Portrait d’équipe : Kevin Gascoyne, expert-dégustateur

2 janvier 2018

28881775464_4c577aa4e6_b

Connaissez-vous les quatre experts dégustateurs derrière l’entreprise?
Ce mois-ci, nous vous présentons Kevin Gascoyne, co-propriétaire de Camellia Sinensis depuis 2004.

Kevin, raconte-nous tes débuts dans l’entreprise.

Étant le doyen de l’équipe, j’ai eu beaucoup de vécu avec le thé et d’autres entreprises avant de rejoindre Camellia. J’étais invité à une émission de télévision locale et l’équipe cherchait un second invité qui dirigeait une maison de thé. J’ai donc proposé d’aller visiter ce nouvel endroit qu’était Camellia Sinensis. En arrivant, j’ai découvert 3 gars très cools qui dirigeaient le petit salon de thé le plus bohème, éclectique et excitant que j’avais jamais vu. Nous sommes rapidement devenus de bons amis.

Quel est ton rôle au sein du Camellia?

En plus de la dégustation, de l’approvisionnement et de l’achat depuis 1993, je gère également les ressources humaines ici à Montréal. Je m’occupe également de la formation du personnel, des relations publiques, des projets internationaux et des conférences. J’adore être en boutique, alors je saute derrière le comptoir pour discuter avec les clients quand je le peux.

Ton moment fort de l’année?

Le Darjeeling Singell DJ 19 est probablement mon thé préféré cette année. Un exemple exquis de théiers chinois originaux plantés dans le terroir de l’Himalaya dans les années 1860. Cette combinaison magique fait la réputation de la région depuis ce temps.

Ta plus récente découverte?

Je ne suis pas connu pour mon amour des thés verts. J’ai toutefois adoré redécouvrir le spectaculaire Anji Bai Cha de cette année.

Pour quoi es-tu le plus reconnu chez Camellia?

Probablement mon enthousiasme obsessionnel pour le thé, mes blagues de “papa” et pour boire de grandes quantités de nos profits ;)

Portrait d’équipe : François Marchand, expert-dégustateur

3 décembre 2017

28445089076_1b9d77e77f_b

Chez Camellia Sinensis, ce qui importe autant sinon plus que la qualité de nos thés et objets, c’est notre équipe. Connaissez-vous les quatre experts dégustateurs derrière l’entreprise?

Ce mois-ci, nous vous présentons François Marchand, co-propriétaire de Camellia Sinensis depuis 2000.

François, raconte-nous tes débuts dans l’entreprise…

Dès l’ouverture du Camellia Sinensis, en 1998, je fréquentais le lieu et suis devenu ami rapidement avec Hugo et Jasmin. J’étudiais alors à l’UQAM, en arts dramatiques, et habitais le quartier. Deux mois après l’ouverture, alors que tous les clients étaient partis, Hugo m’a lancé un linge : « M’aiderais-tu à nettoyer les tables? ». Ça a été mon « entrevue»… Ça fait 19 ans maintenant!

Quel est ton rôle au sein de l’équipe?

En plus de voyager en Chine centrale à chaque printemps pour rencontrer nos producteurs et dénicher de nouveaux crus, je suis respomsable du marketing. Je suis en charge de gérer tous les visuels (packaging, image, affichage, etc.) et je m’occupe aussi de tout ce qui a trait au site web et à la technologie.

Ton thé coup de coeur c’est …

Mon coup de coeur à vie fut lors de mon premier voyage à explorer la Chine. J’étais accompagné de ma collègue et amie Julie Besner à l’époque. Nous avions trouvé le jardin que l’on cherchait depuis quelques temps, celui du Taiping Hou Kui. Ce jardin inaccessible par la route (seulement par bateau) est non seulement magnifique, mais en plus, le thé est extraordinaire et le producteur tellement sympathique. C’est devenu un ami.

Quelle a été ta plus récente découverte ?

Ma plus récente découverte, c’est le Xin Yang Mao Jian, un thé vert classique de Chine. Je suis tombé sur un producteur qui est un peu en dehors de la zone de production principale, mais qui fait un très beau travail. Le jardin est naturel et magnifique et le thé superbement équilibré. C’est une de mes fiertés de l’année.

Chez Camellia Sinensis, on te reconnaît pour…

Mon travail sur le visuel, mais surtout pour mon humour taquin.

Portrait d’équipe : Jasmin Desharnais, expert-dégustateur

31 octobre 2017

unnamed-2

Chez Camellia Sinensis, ce qui importe autant sinon plus que la qualité de nos thés et objets, c’est notre équipe. Connaissez-vous les quatre experts dégustateurs derrière l’entreprise?

Ce mois-ci, nous vous présentons Jasmin Desharnais, co-propriétaire de Camellia Sinensis depuis 2000.

Jasmin, raconte-nous tes débuts dans l’entreprise.

C’est alors que j’étudiais en psychologie à l’UQAM, en septembre 1998, que j’ai vu une petite affiche annonçant la recherche de serveurs pour l’ouverture prochaine d’un salon de thé. Moi qui recevais mes amis à la maison au Gunpowder “cheap”, c’était clairement pour moi!

Suite à l’entrevue avec Hugo (qui était en train de peindre la fameuse salle rouge à l’arrière du salon de thé), j’avais été choisi pour y travailler. Malgré des délais dans l’ouverture, je suis là le 16 novembre 1998 (la toute première journée d’ouverture) et je bois un Darjeeling 1st flush! Pendant les premiers mois, je travaille les vendredis et samedis de midi à minuit (après minuit, on boit autre chose que du thé!).

Quel est ton rôle au sein de l’équipe?

Je suis vice-président (ouh la la!, c’est sérieux! ), responsable du département des opérations et des ressources humaines, en plus d’être importateur des thés de l’est et de l’ouest de la Chine où je voyage 1 mois par année depuis 2003.

Ton thé coup de coeur c’est …

Sans hésiter, le Anji Bai Cha, super thé vert de Chine qui est de retour en force en 2017 avec une qualité que nous n’avions pas vu depuis quelques années. Normalement je le chuchote, car il faut pas le vendre trop vite!

Quelle a été ta plus récente découverte ?

Le De Jian Long Zhu, un nouveau thé vert du Guizhou que j’ai développé avec les producteurs de Chine au printemps 2017. Un thé vert (qui n’avait même pas encore de nom!) que j’ai nommé pour eux selon le comté de production (Dejian) et la forme des feuille (Long Zhu)

Chez Camellia Sinensis, on te reconnaît pour…
Celui qui taquine Kevin et Hugo sur le fait qu’il n’y a que les thés chinois qui sont bons! Toutefois, je dois avouer boire du Darjeeling 1st flush tous les matins et ce depuis 20 ans, malgré le fait que c’est un thé de l’Inde!

Portrait d’équipe : Vincent Moreau

4 septembre 2017

1425586_863701500371973_2209033316685123464_n

Chez Camellia Sinensis, ce qui importe autant sinon plus que la qualité de nos thés et objets, c’est l’équipe derrière l’entreprise. Ce mois-ci, nous vous présentons Vincent Moreau.

Raconte-nous tes débuts dans l’entreprise…

J’ai commencé à travailler chez Camellia Sinensis en tant que stagiaire il y a de cela 6 ans, alors que je réalisais une étude sur le marché du thé. Le coup de coeur pour l’équipe a été immédiat : tous des réels passionnés de thé ! J’étais aux anges, et vu le plaisir que nous avons quotidiennement à boire du thé frais, je peux dire que j’y suis encore.

Quel est ton rôle au sein de l’équipe?

Au fil du temps, j’ai pu apprendre différentes tâches au sein de l’entreprise. De nature sociale et aimant partager autour du thé, je travaille en service-conseil au sein des deux boutiques de Montréal. De plus, je m’occupe du programme ESC – Espace thé au travail en distribuant notre gamme de thé spécialement conçue pour les entreprises. Finalement, je donne régulièrement des ateliers à l’école de thé et dégustations sur la route.

Ton thé coup de cœur, c’est…

J’ai toujours eu un coup de cœur pour le Gaba Cha, avec ses accents boisés et épicés (cannelle), ainsi que pour le Nadeshiko, un thé noir japonais aux notes vraiment atypiques. De façon générale, mes goûts se portent davantage sur les Darjeelings et sur les Pu Er. Cependant, je trouve qu’un des plaisirs du thé est de le choisir en fonction de son ressenti, du climat et de son humeur. En bref, en écoutant de quel thé nos cellules veulent s’abreuver.

Quelle a été ta plus récente découverte?

Généralement, j’aime découvrir et redécouvrir les thés de notre sélection, constater les nuances d’une récolte à l’autre, sentir l’évolution d’un thé au fil des mois… Par exemple, j’ai dernièrement constaté qu’un de nos très bon Pu Er avait acquis en bouche une finale rocheuse et minérale. Même si les Pu Er Shou évoluent moins au niveau gustatif que les Pu Er Sheng, on assiste à de belles choses.

Crédit photo : Tina Tran

Portrait d’équipe : Catherine-Emma Tremblay

6 août 2017

Josiane_Cat-Emma

(À droite sur la photo)

Chez Camellia Sinensis, ce qui importe autant sinon plus que la qualité de nos thés et objets, c’est l’équipe derrière l’entreprise. Ce mois-ci, nous vous présentons Catherine-Emma Tremblay.

Quel est ton rôle au sein de l’équipe?

C’est une histoire d’amour pour les objets du thé qui m’a menée chez Camellia Sinensis en 2007. J’ai d’abord été une cliente fidèle pour ensuite me retrouver derrière le comptoir du salon de thé aux infusions et ensuite du côté boutique en tant que conseillère. Depuis 2011, je travaille principalement dans les bureaux où se situe également notre école de thé. Mon rôle est celui d’assistante à la comptabilité pour les boutiques de Montréal, notre boutique web et l’entrepôt. J’ai la chance de travailler au quotidien avec une équipe incroyable et des produits d’une qualité exceptionnelle. C’est d’ailleurs toujours un plaisir de partager ma passion du thé et des objets du thé avec les clients et mes collègues.

En 2013 j’ai eu la chance d’accompagner Hugo à Taiwan et au Japon pour la visite annuelle de nos producteurs de thé et quelques artisans potiers. Ce fut une expérience mémorable qui m’a permis de mieux comprendre tout le travail qui se cache derrière une petite tasse de thé! On peut dire que chez Camellia Sinensis, c’est vraiment du jardin à la tasse.

Ton thé coup de coeur c’est …

Difficile de se prononcer sur un seul! Disons que ça dépend de la journée et des saisons, mais en général j’aime bien le rituel de débuter la journée avec un thé noir. Les Darjeeling 1st Flush tels que le Thurbo DJ-16 et le Jungpana DJ-3 sont mes classiques matinaux du moment avec leur liqueur texturée, fruitée et épicée.

Quel a été ta plus récente découverte ?

En fait, lorsqu’on travaille dans les bureaux chez Camellia Sinensis, en général on partage la théière entre collègues! Ainsi, dernièrement en travaillant avec Josiane, j’ai gouté le Jingxian Jin Jun Mei, un thé noir de Chine qui m’a enchanté les papilles avec sa richesse et ses arômes florales, fruités son aspect cacao.

Sinon cette année je redécouvre le Anji Bai Cha, un thé vert de Chine soigneusement sélectionné par Jasmin, qui offre un bel équilibre entre ses notes sucrées, gourmandes et sa délicate astringence.

Portrait d’équipe : Josiane Monette

20 juillet 2017

Josiane_Cat-Emma

(Josiane est à gauche sur cette photo)

Chez Camellia Sinensis, ce qui importe autant sinon plus que la qualité de nos thés et objets, c’est l’équipe derrière l’entreprise. Ce mois-ci, nous vous présentons Josiane Monette.

Josiane, raconte-nous tes débuts dans l’entreprise..

Camellia Sinensis a fait son entrée dans ma vie il y a déjà presque 11 ans, en septembre 2006, après m’être lassée de vendre des meubles haut de gamme. Je n’avais jamais bu de thés en feuilles, mais j’ai tout de même tenté ma chance pour l’entrevue. Par chance, avec l’ouverture de la boutique du marché Jean-Talon, l’entreprise devait embaucher 7 personnes en même temps ; mes chances se sont vu accrues malgré mon peu de connaissances dans le domaine du thé. Après une seule entrevue, j’ai senti que je pouvais me fondre à merveille dans l’équipe et j’ai tout de suite su que j’aimerais y travailler. C’était pour moi un honneur de savoir que l’équipe m’avait choisie pour faire partie de cette belle expérience. Après 11 ans à faire partie de cette entreprise humaine, je peux dire que mon embauche au Camellia Sinensis a réellement été un point tournant dans ma vie à bien des niveaux.

Quel est ton rôle au sein de l’équipe?

Au cours des années j’ai porté plusieurs chapeaux et, encore aujourd’hui, mes tâches sont assez diversifiées. Je suis la personne en charge d’organiser les horaires pour les deux boutiques de Montréal et du salon de thé. Mon rôle englobe aussi celui d’adjointe à la comptabilité, de planificatrice d’ateliers de l’école de thé et de la logistique d’événements extérieurs. De plus, je suis aussi conférencière sur la route et à l’école de thé à l’occasion. Il m’arrive parfois de conseiller à la boutique du marché Jean-Talon,  pour ne pas perdre le contact si enrichissant avec la clientèle du marché et les magnifiques conversations qui peuvent s’y improviser. Le travail de bureau c’est bien, mais rien de tel qu’un vrai contact humain pour réchauffer le coeur autour d’un thé!

Ton thé coup de coeur, c’est…

Un thé que je ne me lasse jamais de boire c’est un thé Wulong noir de Taiwan nommé Gaba Cha. C’est un thé qui m’apporte réconfort en tout moment par ses notes épicées rappelant la cannelle et ses notes de fruits mûrs qui me font voyager. Comme j’ai tendance à faire plusieurs choses à la fois et que ma tête est parfois très stimulée par plein de projets, ce thé est parfait : même si je l’oublie et qu’il infuse au-delà de ce qui est proposé, le Gaba Cha ne crée jamais d’amertume. J’ajouterais même qu’il est encore meilleur après un bon gros 8 minutes d’infusion. Sinon, les Pu er aux notes de terre prononcées et mon Darjeeling Thurbo du matin font aussi partie de mes coups de coeur.

Quel a été ta plus récente découverte?

Avec tous les nouveaux arrivages du printemps, c’est difficile de faire un choix sur ma plus récente découverte. Un thé que j’ai redécouvert cette semaine c’est le Jingxian Jin Jun Mei, un excellent thé noir provenant de la Chine avec des arômes à la fois floraux et boisés et une texture veloutée qui rappelle le miel. Un thé d’une finesse inégalée, excellent avec des croissants et de la bonne confiture par un beau dimanche matin.

Portrait d’équipe – Sébastien Collin

7 mai 2017

20170504_134118

Chez Camellia Sinensis, ce qui importe autant sinon plus que la qualité de nos thés et objets, c’est l’équipe derrière l’entreprise. Ce mois-ci, nous vous présentons Sébastien Collin.

Raconte-nous tes débuts dans l’entreprise…

C’est suite à la découverte du lieu inspirant qu’est le salon de thé et du lien d’amitié partagé avec ses ambassadeurs de la démocratisation du thé que s’est ouverte pour moi une porte sur cette entreprise dynamique et avant-gardiste. Mes débuts sont colorés de beaux souvenirs : organisation de notre mini espace de gestion des thés, service-conseil derrière le comptoir de la boutique sur Emery…  et confection de notre coulis maison à l’arrière boutique !

Quel est ton rôle au sein de l’équipe?

J’ai eu la chance à travers les années de participer au foisonnement d’idées et à la réalisation de projets multiples en lien avec la gestion des stock, du service-conseil en boutique, de la formation d’employés, de notre école du thé et des livres publiés, des développements en continu du site web et d’événements de dégustation de printemps et autres sur la route. Après avoir transmis ma passion du thé plusieurs années en boutique, je suis de retour derrière les chiffres de l’inventaires des produits en direct de notre entrepôt fourmillant!

Ton thé coup de coeur, c’est…

Malgré que ce ne soient pas mes thés de tous les jours, ma préférence va vers les Pu Er pour leurs qualités gustatives riches et pleines, ainsi que leurs effets puissants et vibrants qui me permettent parfois d’arrêter le temps. Parmi notre sélection, le Pu Er 1992 Menghai Hou Gen occupe une place très haute dans mon estime, de plus qu’un souvenir de voyage en Chine lui est associé!

Quel a été ta plus récente découverte?

Sans être la plus récente, celle qui me porte encore beaucoup, c’est la réalisation pratique et quotidienne de l’importance de la réponse globale corps-âme-esprit à ce que je bois! Un retour simple à la base, un thé qui me fait du bien… tant par ses arômes, goûts, effets de bouche et  après goûts, que par la sensation corporelle qu’il me procure : actions stimulantes, relaxantes et autres effets subtils…

Portrait d’équipe – Émilie Poissant

26 mars 2017

DSCN5245 (2)

Portrait d’équipe - Émilie Poissant

Chez Camellia Sinensis, ce qui importe autant sinon plus que la qualité de nos thés et objets, c’est l’équipe derrière l’entreprise. Ce mois-ci, nous vous présentons Émilie Poissant, gérante de la boutique du marché Jean-Talon à Montréal et spécialiste des accords gourmands.

Émilie, quel est ton rôle au sein de l’équipe?

Je travaille avec l’équipe de Camellia Sinensis depuis maintenant 6 ans. Pâtissière et chocolatière de métier, sommelière de formation, j’ai d’abord oeuvré dans le monde du fromage : c’est de là que vient mon intérêt pour les accords gourmands! Depuis septembre dernier, je suis gérante de la boutique au marché Jean-Talon. J’offre également quatre ateliers et plusieurs conférences, notamment autour des accords gourmands entre le thé et le chocolat, et le thé et le fromage. Finalement, je m’occupe également de l’élaboration de la table d’hôte du salon de thé.
 
Ton thé coup de coeur, c’est…
Choisir un thé favori, c’est très difficile! Au quotidien, je débute ma journée avec le Kamairicha, thé vert japonais. Toutefois, j’adore aussi les wulong chinois de la région de Wuyi, plus particulièrement le Qi Lan Wuyi, le Rou Gui Da Wang et le Bai Rui Xiang. Je suis aussi fidèle au Dong Ding de M. Nen Yu cuit de Taiwan, très intéressant en accords mets et thé. J’aime aussi les thé noirs ronds et gourmands comme les Darjeeling et Népalais automnaux, ou le Feng Huang Hong Cha chinois.
 
Quelle a été ta plus récente découverte?
Ce serait le Rou Gui Da Wang. C’est un thé qui n’est pas complètement nouveau ; il est arrivé en boutique et en ligne il y a environ deux mois. J’aime ses notes torréfiées qui rappellent les noix grillées, sa finale sucrée, minérale et sa longue persistance!

Portrait d’équipe – Manuel Legault Roy

21 mars 2017

FullSizeRender

Chez Camellia Sinensis, ce qui importe autant sinon plus que la qualité de nos thés et objets, c’est l’équipe derrière l’entreprise. Ce mois-ci, nous vous présentons Manuel Legault-Roy, qui travaille avec nous depuis près d’une dizaine d’année.

Manuel, raconte-nous tes débuts dans l’entreprise…

À la fin mars, je fêterai mes 7 ans dans l’entreprise! Une longue période qui m’a permise de porter plusieurs chapeaux, entre autres celui de rédacteur du blogue de l’entreprise et d’assistant-gérant au salon de thé.

Quel est ton rôle au sein de l’équipe?

Depuis décembre dernier, j’ai troqué ce rôle pour celui de responsable de la formation continue pour les employés. En bref, mon rôle est donc de m’assurer que l’information sur le thé circule bien à travers nos équipes, et que tous puissent cheminer aisément dans l’univers riche et complexe du thé. Je dois donc m’assurer que mes collègues peaufinent leurs connaissances grâce à la mise en place de plusieurs ressources (formations offertes par nos experts dégustateurs sur des sujets pointus, collecte et diffusion d’articles sur le thé, rencontres individuelles ou en petits groupes afin de répondre à des questions thématiques et spécifiques…).

Ton thé coup de coeur, c’est…

Je ne crois pas être en mesure de pouvoir sélectionner un thé et le nommer mon préféré de tous, de manière immuable! J’apprécie le thé par grande phase associée à une famille de thé. Par exemple, au moment de mon embauche au Camellia Sinensis, j’ai bu énormément de thé noir de Chine, en portant une affection particulière pour le Xiao Zhong et le Zhenghe Hong Gong Fu. Cette phase s’est terminée il y a environ deux ans, pour être remplacée par une soif dévorante pour les thés verts du Japon, où j’ai développé une affection particulière pour le Sencha Saitama et le Kabusecha Saemidori.

Quelle a été ta plus récente découverte?

Je dois par contre avouer que ma découverte de l’année 2016 est (encore!) un thé noir de Chine. Un thé assez particulier en fait, car bien que chinois, celui-ci a été transformé avec des paramètres habituellement réservés aux thés noirs de Darjeeling. Le Jingning Bai Hong Cha 1st flush de M. He représente un curieux hybride dont les saveurs et arômes m’étaient jusqu’alors inconnus. Après environ 10 ans de dégustation, c’est assez fantastique de pouvoir encore être complètement déstabilisé par un thé. C’est pourquoi pourquoi je donne cette mention d’honneur à cette heureuse expérimentation de M. He.

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter