Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

1,2,3…Matcha!

19 juin 2009

Un de mes chers lecteurs, Tommy, m’a suggéré de vous offrir mes impressions que me laissent les 3 différents Matcha que nous proposons sur notre carte. Je vais d’abord vous faire un petit résumé de ce qu’est le Matcha et d’où proviennent ces trois grades avant de vous présenter le trio de “poudres vertes”.

Le Matcha provient, traditionnellement et comme dans le cas de ceux que nous sélectionnons, de la mouture sur meule de pierre ou de céramique de feuilles de Tencha, un style de Gyokuro ayant été traité avec grand soin: on aura retiré soigneusement chacune des nervures des feuilles de Gyokuro avant de moudre finement ces dernières. C’est dans la belle région de Uji, au Japon, que l’on produit les Matcha les plus précieux. Particulièrement encore bien vivante dans la région de Kyoto, l’art de la cérémonie du thé (chanoyu) est d’ailleurs nourrie par ces productions locales de la plus haute qualité. Avec la méthode employée pour préparer le Matcha, une émulsion est créée quand la poudre est battue à l’aide d’un fouet de bambou (chasen) dans une petite quantité d’eau contenue dans un bol (chawan). Plusieurs grades sont disponibles sur le marché allant d’un dizaine de dollars la boîte de 50 grammes jusqu’à plusieurs centaines de dollars pour une quantité équivalente. Si certains des meilleurs grades seront utilisés pour la dégustation du thé léger (usucha) et d’autres pour le thé épais (koïcha), les Matcha dits “de cuisine” sont des grades inférieurs, pouvant provenir du Japon comme de d’autres pays producteurs, qui ne sont pas choisi pour être dégustés mais pour être ajoutés à des préparations alimentaires (crème glacée, smoothies, pâtisseries, etc.).

Les trois Matcha de dégustation que nous proposons sur notre carte sont élaborés par Monsieur Marukyu, producteur de onzième génération, dans la célèbre région de Uji:

Matcha Yugen: Onctueux, rond et puissant, possédant une amertume agréable, son caractère végétal aux accents iodés cache des notes de cacao, de noix de grenoble et d’amidon de pomme de terre.

Matcha Sendo: Dense, riche et équilibré, son émulsion est légèrement sucrée avec des notes de chocolat noir, de topinambours et d’épinards tendres. Il est savoureux mais ne présente aucune amertume.

Matcha Choan: Notre Matcha le plus fin. Sa texture est crémeuse et fondante. Équilibré, délicatement sucré et iodé, il possède des notes de beurre doux, de petits fruits, de chocolat au lait et de verdures fines. Gage de la grande qualité des feuilles utilisées pour sa fabrication, c’est la douceur riche et complexe de ses arômes qui fait la grande valeur de ce thé.

Je compare souvent un matcha à une tasse de café expresso: Plus ou moins allongé (ou ristretto, c’est-à-dire “serré”), c’est une boisson intense en goût, en caféine, en éléments, vitamines et antioxydants, que l’on boit en quelques gorgées seulement… en boire un bol au complet serait impensable et surtout beaucoup trop puissant! Son effet est rafraîchissant, stimulant et vivifiant, il porte à la concentration et à l’éveil de l’esprit. Il n’est d’ailleurs pas surprenant d’apprendre que les samouraïs ou les moines en faisaient usage avant les combats ou leur méditation, le matcha ayant la réputation de nous permettre de mieux se centrer et de focaliser sur ce que nous faisons. Riche et substantiel, c’est un thé qui, malgré sa petite quantité avalée, nous donne la réelle l’impression de nous nourrir… en fait, c’est la feuille entière que l’on absorbe! Un incontournable, tant au goût qu’à l’effet, que je vous recommande sans hésitation. Vous pouvez en faire l’expérience à notre salon de thé du Quartier-Latin (Montréal), à l’activité-atelier du Japon que nous offrons ou encore au pavillon japonais du Jardin Botanique de Montréal les samedis en période estivale.

Le Sencha Ashikubo

5 juin 2009

Hugo et les frères Morishita, producteurs du Sencha Ashikubo

Si aujourd’hui mes lèvres se posent sur une tasse de mon thé vert japonais préféré, le Sencha Ashikubo, je le dois en partie à Maître Shoichi, un prête bouddhiste qui aurait rapporté avec lui des graines de théier de la Chine et qui les aurait plantées près de sa demeure, dans la vallée d’Ashikubo, il y a maintenant plus de 750 ans. Premier alors à cultiver le thé dans la région de Shizuoka, la vallée d’Ashikubo allait devenir, par cette simple initiative, le berceau d’origine du thé de la plus grande région productrice de l’archipel nippon. Les conditions climatiques y sont parfaites pour la culture du thé, avec ses collines recouvertes de brouillard (qui filtre les rayons brûlants du soleil), ses variations importantes de température entre le jour et la nuit (plus de 10 degrés d’écart), ses nombreux cours d’eau ainsi que ses vallons particulièrement bien exposés et possédant un sol profond et bien drainé. C’est ainsi, par le travail dévoué et raffiné de plusieurs générations de fermier à cultiver le thé, que Shizuoka s’est forgée une réputation unique au Japon.

Théiers à Ashikubo qui sont recouverts sous une bâche afin que les feuilles tombées des arbres pendant la nuit soient retirées au petit matin. Les Japonais sont reconnus pour leur perfectionnement exemplaire…

Le Sencha Ashikubo est tout simplement un bijou. Produit uniquement à raison de 300 kilos par année, il est rapidement devenu un de nos classiques pour les amoureux de thés japonais… et pour cause, il est d’un délicieux incomparable pour son prix. À leur état sec, ses grandes feuilles sont déjà enivrantes de par leurs arômes d’herbe fraîche et de fruits exotiques. Le caractère herbacé de son infusion est brillant et sucré avec des notes fruitées délicatement acidulées de mangue, de kiwi et de fruit de la passion. Un séchage final harmonieusement orchestré confère aussi à cette dernière un grillé pouvant rappeler le maïs ou encore la noisette. Sa texture limpide mais riche est sophistiquée, tout cela au cumul lui conférant à ce thé un équilibre et une complexité remarquable.

Je ne saurai donc jamais assez vous recommander le Sencha Ashikubo, spécialement pour quiconque désire s’initier aux thés japonais ou pour ceux qui, comme moi, veut déguster quotidiennement un thé relativement abordable possédant le niveau des thés hauts de gamme. Donnez-m’en des nouvelles!

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter