Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Pu er: thé vieilli, mais aussi thé vieux

28 octobre 2010

carte_chine_yunnan_puer

Il s’agit probablement d’une des plus anciennes formes de thé encore offerte aujourd’hui, puisque son histoire remonte à la dynastie des Tang ( 唐代 ) (années 618-907), à une époque où l’on consommait le thé bouilli et ajouté à de la soupe. Pu er ( 普洱市 ) est une ville de la province chinoise du Yunnan ( 雲南 ). Autrefois, c’est par là que l’on acheminait les récoltes des montagnes avoisinantes pour les exporter ailleurs en Chine ou à l’étranger, sous forme de briques compressées, par la route du thé. Tout le thé qui transitait par Pu er était systématiquement considéré comme du thé Pu er, d’où ce nom encore utilisé aujourd’hui et qui fait l’objet d’une appellation contrôlée. D’autres provinces de Chine ainsi que d’autres pays produisent des thés postfermentés ( 黑茶 ), mais ne peuvent utiliser la mention « Pu er », bien sûr.

Bon thé!

-

Un peu de lumière sur les thés sombres

20 octobre 2010

P1030424

Les thés sombres ou noirs ( 黑茶 ) (ainsi appelés par les Chinois), aussi nommés Pu Er ( 普洱茶 ), sont des thés postfermentés à oxydation non enzymatique. Nous les considérons comme une famille de thé à part entière qui se caractérise par une méthode de transformation qui consiste à faire vieillir le thé afin qu’il se bonifie avec le temps. C’est durant ce vieillissement que survient une fermentation grâce aux bactéries et aux levures qui se développent naturellement ou qui sont ajoutées sur les feuilles durant leur transformation (voir Distinction entre les Pu Er sheng et shou).

Ces thés ont des saveurs et des arômes principalement terreux, des notes minérales, de roche, d’humidité, de cuir, de légumes racines… Il s’agit ni plus ni moins d’un composte de thé, mais rassurez-vous, le thé sombre est savoureux, charnu, plein et profond et il possède d’excellentes vertus médicinales (voir Pu Er et santé).

Nos Pu Er.

Bon thé!

-

Thé du Labrador : de la forêt boréale, une infusion rafraîchissante!

8 octobre 2010

P1030369

Nouveau produit, authentique et de terroir – mais cette fois québécois et non de Chine ou de l’Inde – le thé du Labrador est un fragment de la forêt boréale directement dans votre tasse. Il s’agit de tisane aux propriétés intéressantes, et non de thé, plus précisément d’une plante, le ledon du Groenland (ledum groenlandicum), dont l’infusion est apaisante.

Déjà, ses feuilles – d’un vert tendre et à la surface rugueuse rappelant certains conifères – nous évoquent le visage des forêts nordiques. Elles dégagent des parfums prononcés d’aneth et d’autres, plus subtils, de canneberges. De consistance limpide, la liqueur est d’un jaune pâle lumineux et nous embaume d’effluves de résine, de feuille de cèdre (thuya) et de camomille. La bouche débute sur une pointe de résine légèrement sucrée et de végétaux secs. Réconfortante, elle développe une douceur florale suivie d’une touche mentholée d’eucalyptus, pour nous laisser une finale à saveur umani et de baies de genévrier.

Bonne tisane!
spacer

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter