Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Un thé à la frontière des genres

22 juin 2012

DSCN2205

Il est normalement assez aisé de distinguer à la simple vue des feuilles de thé, à quelle famille appartient celui-ci. Thés blancs bourgeonneux et duveteux, thés verts formés de petites feuilles frisées ou de grandes feuilles torsadées se déclinant en divers tons chlorophylle etc.

Mais qu’arrive-t-il lorsque cette distinction visuelle se brouille et que l’on se retrouve, par exemple, avec un thé vert uniquement composé de bourgeons blancs et floconneux? C’est une question qui s’impose à la vue du Tuyet San, étrange thé vert vietnamien qui fait son entrée sur notre carte ce printemps.

Ce thé semble être un secret bien gardé au sein des terres vietnamiennes. Absent du marché du thé de Hanoi, Hugo fut aiguillé sur la voie de cette sympathique curiosité par une méthode aussi ancienne qu’efficace pour découvrir des produits authentiques au sein des connaisseurs étrangers : le bouche-à-oreille. Quelques vendeurs de thé lui parlent d’un mystérieux thé blanc produit aux environs du village de Suoi Giang. Armé de cette piste un peu incertaine, mais décidé à tenter le coup, c’est ainsi que Hugo tombe sur cette petite merveille.

Le Tuyet San est un thé unique en son genre. Produit par une famille de producteurs possédant entre leurs mains un trésor de la nature, le Tuyet San est confectionné à partir de feuilles de théiers sauvages plusieurs fois centenaires. Récolté et transformé à la main, ce cru prend la forme de bourgeons cendrés aux reflets cuivrés qui ressemblent à s’y méprendre avec des feuilles de thé blanc. Pourtant, la transformation de celui-ci (par la présence d’une dessiccation) ne laisse place à aucun doute; il s’agit bien d’un thé vert. Côté aromatique, encore des surprises. Les feuilles sèches laissent dégager des arômes plutôt animaux et fermiers avec en arrière plan une verdeur rappelant la sève résineuse. En bouche, la texture est bien rehaussée par le duvet des bourgeons et la légère amertume est adoucie par une délicate touche sucrée. Ses arômes rappellent quelque peu le maocha de jeune Pu Er par ses notes florales et quelque peu minérales tout en laissant place à un agréable goût d’artichaut.

Une curiosité à découvrir, un voyage gustatif à ne pas manquer.

Lin Jianhong: portrait d’un céramiste

8 juin 2012

Lin Jianhong

Au premier abord, lorsque l’on évoque Taïwan, un amateur de thé pensera inévitablement à la richesse inégalée de ses wulong. En effet, avec le temps, Taïwan a su développer une spécialité, maintenant largement reconnue, dans la confection de thés semi-oxydés aux explosifs arômes floraux, dont le pinacle revient aux thés de hautes montagnes.

Pourtant, à l’ombre de cette production d’exception, s’en cache une autre qui mérite tout autant notre attention. Une fois le thé cueilli et transformé, encore faut-il avoir les instruments pour être à même de le déguster. Eh bien, tenez-vous-le pour dit, Taïwan est aussi passée maître dans la confection de ces objets d’art du quotidien. Mon but ici n’est pas de vous tracer l’historique complet de la production artisanale des objets du thé de Taïwan (peut-être que cela viendra un jour, qui sait?), mais de porter votre attention sur un potier que Hugo et Sabrina ont eu la chance de rencontrer cette année au cours de leur tournée printanière au sein des terres de production du thé. Ce jeune artisan se nomme Lin Jianhong, céramiste de grand talent, dont le potentiel n’a d’égal que son humilité face à sa production. Ayant poursuivi une formation d’ingénierie mécanique, il abandonna pourtant rapidement la machinerie afin de porter son attention sur la terre et à la création manuelle. Lin Jianhong est d’abord allé chercher conseil au Japon auprès de maîtres qui lui ont fait découvrir les merveilles cachées au fond de cette matière infiniment malléable qu’est la terre et lui ont appris comment insuffler à ce matériau une âme propre à chaque créateur. Ses tasses et ses jarres, toutes conçues manuellement, semblent s’inspirer de la technique chinoise du céladon, possédant en commun avec elle la couleur vert bleuté, la texture veloutée et le poids sûr qu’elles impriment au creux de la main.

Il n’en tient qu’à vous de venir ressentir le charme que ces pièces inspirantes autant au toucher qu’à la vue.

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter