Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Thés sombres pour neige blanche

31 mars 2014

DSC02781

Tout amateur de thé en vient un jour à explorer la fascinante famille des thés vieillis. Si on les boit aisément à l’année, certains ressentent intuitivement un profond besoin de redécouvrir leurs saveurs rustiques en cette délicieuse saison de recueillement qu’est l’hiver, surtout lorsqu’elle se prolonge inespérément jusqu’au printemps!

Profitez donc de la chaleur et du calme d’un chalet chauffé au bois ou d’une soirée festive pour vous imprégner d’un de ces millésimes soigneusement affinés par le temps. Qu’ils soient jeunes ou âgés, lentement vieillis ou ayant subis une fermentation forcée, les Pu Er et autres thés sombres vous offrent une richesse de textures et d’arômes insoupçonnés.

Historiquement développés pour la consommation courante, les Pu Er shou, avec leur maturation rapide, déploient des liqueurs rondes et terreuses, très peu tanniques ou amères, nuancées d’accents de cuir et de sous-bois. Idéals pour accompagner un repas avec leur vertu digestive, ils sont aussi appréciés à jeun pour leur douceur. Les plus âgés dévoileront leur sagesse en profondeur sous les traits de l’équilibre et d’une présence en bouche plus soutenue.

Pour bien comprendre l’esthétique des thés vieillis, goûter le Pu Er sheng très jeune est une expérience essentielle et très intéressante. On se rend alors compte que le thé qui est produit et bu dans le Yunnan, aussi appelé maocha, est un produit brut assez voisin du thé vert dans son profil de goût. Sa puissance tannique et minérale s’allie à des notes végétales, florales et fruitées d’une persistance étonnante, énormément appréciée des collectionneurs et garante d’un excellent potentiel de bonification.

L’intrigante transformation, qui s’effectue suivant le passage des ans au cœur de ces thés soigneusement compressés, dévoile des liqueurs de plus en plus souples et harmonieuses aux arômes d’écorces, d’épices et éventuellement de lichen ou de racines. Les vieux Pu Er sheng, reconnus pour leur après-goût rafraîchissant et exquis, sont aussi savourés pour l’effet de bien-être qu’ils procurent. Un joli prétexte pour se doter d’une galette et suivre patiemment son évolution sur quelques décennies.

D’autres thés ont su bénéficier de la popularité croissante des thés vieillis et de leurs bienfaits, et malgré qu’ils ne soient pas originaires du Yunnan et n’aient donc pas l’appellation Pu Er, ils offrent tout de même des expériences gustatives enivrantes et réconfortantes. Que ce soient les vénérables petites feuilles du Liu An de la province du Guangdong, aux saveurs minérales et terreuses, ou bien celles plus matures des Liu Bao du Guangxi, réputées pour engendrer des liqueurs légères, sucrées et boisées, chaque terroir possède son savoir-faire et son caractère particulier rendant leur découverte alléchante!

Certains ont marqué l’histoire tels que le Fuzhuan ou le Baboo respectivement destinés aux marchés mongol et tibétain, et savamment intégrés à leurs diètes riches et carnées. D’autres sont demeurés l’apanage de minorités ethniques et concoctés spécialement pour leurs fêtes et célébrations tels que l’unique et intense thé acide des Bulang!

Qui sait où ce voyage de terroirs et de saveurs nous conduit une fois amorcé, mais on peut être sûr que chacun de ces thés est comme une force de la nature qu’il faut apprendre à dompter pour en apprécier toute la splendeur!

Des métaux lourds et des pesticides dans ma tasse de thé???

20 mars 2014

Coccinelle

Plusieurs consommateurs se questionnent par rapport à la présence de plomb ou de pesticides dans le thé ; voici le résumé de nos démarches entreprises sur le sujet depuis 2008.

Alors que nous préparions la première édition de Thé : histoire, terroirs, saveurs, nous avions mandaté le laboratoire québécois TransBioTech de faire, à partir de nos feuilles de thé, des analyses sur les antioxydants, la caféine, l’humidité mais aussi sur la présence de métaux lourds.  Poursuivant nos recherches en 2013, nous avons réalisé des tests avec le Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec portant spécifiquement sur les pesticides. Plus récemment, nous faisons analyser les pesticides de 5 à 8 thés par année directement dans les pays producteurs chez SGS, laboratoire international, ce qui nous permet d’obtenir les résultats avant même l’importation au Canada.

Métaux lourds

Le laboratoire Transbiotech a testé pour nous vingt types de métaux lourds sur près de vingt thés à la recherche de ces substances. Les tests ont démontré qu’il n’y avait qu’une infime présence d’aluminium et de manganèse, ce qui est tout à fait normal puisque nous les retrouvons déjà à l’état naturel dans le sol.  Tous les autres métaux lourds, dont le plomb et l’arsenic, étaient absents ou présents aux mêmes concentrations que l’eau de source utilisée (consultez ici le certificat d’analyse)

Pesticides

Comme Camellia Sinensis est actif dans le biologique depuis bientôt 10 ans (l’entreprise à été certifiée biologique depuis 2005), nous tenons à vous partager notre expérience et notre vision sur l’agriculture du thé.  On parle ici du thé comme un produit agricole au même titre que les fruits et légumes que nous consommons. Ainsi, comme tout autre culture, certains engrais, insecticides et fongicides, naturels ou chimiques, sont utilisés afin de s’assurer d’une bonne récolte et de contrôler les indésirables. Depuis nos premiers voyages dans les pays producteurs en 2003, nous travaillons directement sur le terrain afin de nous assurer autant de la qualité que de la salubrité des thés que nous importons directement des producteurs.

Nous avons une certification biologique depuis 2005 sur plusieurs thés provenant d’à peu près tous les pays producteurs. En 2008, lorsque nous avons décidé d’enclencher avec Écocert le processus de certification biologique des deux jardins de M. He, producteur de Huiming dans la province du Zhejiang en Chine, nous étions bien curieux de comparer les normes occidentales à celles de l’OTRDC (Organic Tea Research Development Center). C’est avec satisfaction qu’en mai 2009,  nous avons reçu la certification biologique émise par Écocert attestant que les jardins de M. He répondaient aux exigences strictes des normes européennes.  Aujourd’hui, nous sommes heureux de compter sur une grande sélection de thés biologiques certifiés.

cueilleuses TPHK_08Mais soyons réalistes, comme plusieurs de nos producteurs sont des producteurs familiaux et que les coûts pour la certification sont très élevés, il n’est pas possible d’avoir une certification pour tous les thés de tous les pays.  Bien sûr, nous prenons toutefois les mesures requises pour s’assurer de la salubrité de nos thés. Voici comment nous procédons :

Comme nous visitons tous les jardins de thé, nous procédons à une analyse visuelle avec certains paramètres en tête comme les suivants:

- En lien avec le terroir et la géographie, quels sont les facteurs de risque?  Être dans des plaines tropicales ou à 2000m en montagne ne comporte pas les mêmes réponses autant pour le contrôle des insectes qu’au niveau des engrais.

- Est-ce qu’il y a des herbes qui poussent à travers les théiers?

- Est-ce qu’il y a une différence entre les feuilles à la base du théier et celles au niveau des jeunes pousses?

- Y a-t-il de la vie dans le jardin ?! Araignées, vers, moucherons, etc.

- Y a-t-il des sacs d’engrais ou de pesticides dans le jardin ou dans la fabrique?

Et comme nous côtoyons les mêmes producteurs années après années, nous sommes en mesure de pouvoir faire le suivi avec eux selon les défis climatiques annuels et les nouvelles méthodes de culture.

Revenons maintenant au Québec où en 2013, nous avons entrepris des tests en laboratoire avec le Centre d’Expertise en Analyse Environnementale du Québec afin de tester les résidus autant dans les feuilles que dans la liqueur.

Nous avons été heureux d’apprendre que la grande majorité de nos thés n’avaient aucun résidu de pesticides ou autres produits chimiques. Il est vrai que les tests ont révélé d’infimes résidus dans certains thés,  comme nous en trouverions sûrement dans certains légumes ou fruits que nous consommons. L’important est de savoir de quoi il s’agit et de quelle quantité on parle.  Nous avons par exemple trouvé dans un thé 0,3mg/kg de cyhalothrine, un insecticide utilisé pour les légumes à feuilles.  Comme la norme établie par Santé Canada est aussi de 0,3mg/kg mais que le thé n’est pas un légume que l’on mange, nous étions bien curieux de tester l’infusion pour savoir si l’insecticide en question était soluble dans l’eau. Les résultats nous ont démontré qu’une fois l’infusion faite selon les paramètres suggérés, il n’y avait aucune présence du dit produit dans la liqueur que l’on boit.  Nous vous invitons à consulter ici les certificats d’analyses du tissu végétal et de la liqueur.

Le lien suivant se rapporte aux normes de Santé Canada

Soyez assurés que nous continuons dans la voie de l’agriculture biologique et raisonnée et poursuivons nos inspections et tests en laboratoire, année après année.  Étant nous-mêmes de grands buveurs de nos thés, il est clair que nous voulons nous assurer de leur salubrité.

Jasmin

Carte des jardins de Darjeeling

10 mars 2014

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Situez l’origine de vos Darjeeling préférés et suivez Kevin lors de son prochain périple à travers les jardins de ce fascinant terroir Himalayen!

Cette carte, créée graduellement depuis les deux dernières années par John Myers du Camellia-Sinensis à Montréal, est un projet en évolution. Ayant recueilli les données et photographies des multiples voyages de Kevin dans la région, John poursuivra la mise à jour de la carte en temps réel en publiant continuellement les nouvelles informations que Kevin lui fournira.

Consultez la carte!

4xmap

D’ailleurs, si vous avez des commentaires et/ou suggestions à nous faire parvenir, sachez que votre participation sera la bienvenue! Nous désirons que cette carte soit la plus juste possible alors merci de communiquer avec nous via info@camellia-sinensis.com.

De plus, libre à vous de publier cette carte et de créer des liens vers celle-ci. Si tel est le cas, merci de bien indiquer que le crédit (©) appartient à Camellia-Sinensis.

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter