Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Lexique du dégustateur du thé

5 décembre 2017

IMG_6109

Un thé aigu, une liqueur mordante, un parfum opulent… Démystifiez le langage imagé du thé à l’aide de notre lexique de la dégustation. Une excellente manière d’enrichir votre vocabulaire et mettre les bons mots pour décrire vos thés favoris.
AIGU : Caractère vif, légèrement acide, étroit, incisif ; peut être fin ou robuste.
AMPLE : Texture ronde, liqueur pleine, d’une bonne longueur en bouche. Un bon exemple : le Gaba Cha.
ÂPRE : Provoquant une sensation astringente, rude et rêche.
AQUEUX : Dont la texture a la consistance de l’eau.
AROMATIQUE : Riche en arômes, très parfumé. Un bon exemple : le Dong Ding de M. Chang.
ASTRINGENT : Caractère âpre, dur ou corsé, responsable d’une sensation d’assèchement dans la bouche.
CAPITEUX : Riche et complexe.
CHALEUREUX : Liqueur ronde, sans acidité, réconfortante. Un thé aux notes chaleureuses : le Bai Hao.
CHARPENTÉ : Liqueur bien structurée, tannique, corsée sans être rêche, pleine et forte.
COMPLEXE : D’une grande richesse aromatique, possédant plusieurs qualités subtiles. Un thé qui nous charme par sa complexité : le Rou Gui Da Wang.
CORPS : Se dit d’une texture offrant une bonne présence, qui tapisse bien la bouche.
CORSÉ : Qui a du corps.
COULANT : Caractère d’une liqueur souple, lisse et ayant peu de corps. Un thé à la liqueur coulante : le Tai Ping Hou Kui.
COURT : Qui possède des arômes ou des saveurs qui s’éteignent rapidement.
CRU : Caractère d’une liqueur quelque peu acide.
DOUX : Soyeux, souple, velouté, sans astringence, parfois associé à sucré. Un thé doux particulièrement délicieux en accord avec le scotch : le Du Yun Hong Cha.
FINESSE : Léger, raffiné.
FRAIS : Caractère d’une liqueur qui donne une sensation de fraîcheur, parfois un peu acidulée. Un bon exemple : Anji Bai Cha.
FRANC : Caractère bien marqué, qui s’affirme instantanément.
GÉNÉREUX : Soutenu par une richesse aromatique intense.
INTENSE : Présence forte, puissante.
JEUNE : Définit un caractère un peu vert, sans maturité, parfois légèrement acide.
LÉGER : Souple et sans corps.
LISSE : Texture légère, sans rugosité.
LONG : Qui possède une longue persistance ; qualité d’une liqueur bien structurée.
LOURD : Parfum dont la présence se situe en fond de bouche, dense.
MORDANT : Définit une sensation astringente, acide et forte. Un Pu Er à la liqueur légèrement mordante : le Pu Er 2016 Yiwu Sheng Tai.
NERVEUX : Caractère légèrement acide, sans souplesse.
ONCTUEUX : Texture épaisse, moelleuse, très ronde. Le Ali Shan: un exemple de wulong onctueux.
OPULENT : Parfum riche, rond et capiteux. Un thé à la liqueur opulente et sublime : le Mei Zhan Zhen.
PERSISTANCE : Caractérise un arôme qui possède une bonne longueur en bouche.
PLEIN : Qualité d’une liqueur qui offre une bonne persistance, qui remplit bien la bouche. Un bon exemple : le Népal Jun Chiyabari automnal.
PUISSANT : Qui a beaucoup de force, corsé.
RAFFINÉ : Qui possède une finesse, une subtilité.
RÂPEUX : Caractère d’une liqueur trop astringente et désagréable.
ROBUSTE : De forte constitution, qui a beaucoup de corps, puissant.
ROND : Définit une liqueur souple et soyeuse, peu tannique, qui remplit bien la bouche. Le Sun Moon Lake T-18 est un bon exemple d’une liqueur ronde.
SOUTENU : Arôme dont la présence est persistante.
SOYEUX : Se dit d’une liqueur dont la texture est souple et huileuse.
SUBTIL : Raffiné et complexe.
TANNIQUE : Se dit d’une liqueur bien charpentée, qui donne une agréable sensation d’astringence.
VELOUTÉ : Dont l’épaisseur rappelle le velours. Une infusion veloutée : le Kabusecha Tamakado.
VIF : Possédant une grande fraîcheur avec une pointe d’acidité.

Portrait d’équipe : François Marchand, expert-dégustateur

3 décembre 2017

28445089076_1b9d77e77f_b

Chez Camellia Sinensis, ce qui importe autant sinon plus que la qualité de nos thés et objets, c’est notre équipe. Connaissez-vous les quatre experts dégustateurs derrière l’entreprise?

Ce mois-ci, nous vous présentons François Marchand, co-propriétaire de Camellia Sinensis depuis 2000.

François, raconte-nous tes débuts dans l’entreprise…

Dès l’ouverture du Camellia Sinensis, en 1998, je fréquentais le lieu et suis devenu ami rapidement avec Hugo et Jasmin. J’étudiais alors à l’UQAM, en arts dramatiques, et habitais le quartier. Deux mois après l’ouverture, alors que tous les clients étaient partis, Hugo m’a lancé un linge : « M’aiderais-tu à nettoyer les tables? ». Ça a été mon « entrevue»… Ça fait 19 ans maintenant!

Quel est ton rôle au sein de l’équipe?

En plus de voyager en Chine centrale à chaque printemps pour rencontrer nos producteurs et dénicher de nouveaux crus, je suis respomsable du marketing. Je suis en charge de gérer tous les visuels (packaging, image, affichage, etc.) et je m’occupe aussi de tout ce qui a trait au site web et à la technologie.

Ton thé coup de coeur c’est …

Mon coup de coeur à vie fut lors de mon premier voyage à explorer la Chine. J’étais accompagné de ma collègue et amie Julie Besner à l’époque. Nous avions trouvé le jardin que l’on cherchait depuis quelques temps, celui du Taiping Hou Kui. Ce jardin inaccessible par la route (seulement par bateau) est non seulement magnifique, mais en plus, le thé est extraordinaire et le producteur tellement sympathique. C’est devenu un ami.

Quelle a été ta plus récente découverte ?

Ma plus récente découverte, c’est le Xin Yang Mao Jian, un thé vert classique de Chine. Je suis tombé sur un producteur qui est un peu en dehors de la zone de production principale, mais qui fait un très beau travail. Le jardin est naturel et magnifique et le thé superbement équilibré. C’est une de mes fiertés de l’année.

Chez Camellia Sinensis, on te reconnaît pour…

Mon travail sur le visuel, mais surtout pour mon humour taquin.

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter