Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Inde : Kevin nous offre un grand cru de Jun Chiyabari

18 juillet 2018

Népal Jun Chiyabari Yabukita bio. édition spéciale

L’un des jardins népalais les plus reconnus de l’industrie, le Jun Chiyabari, est tout simplement incomparable. Le jardin a été planté de manière intelligente avec de petits lots de plusieurs cultivars, ce qui confère à chaque thé un assemblage réellement unique. Il n’est donc pas surprenant de savoir qu’il s’agit du jardin favori de Kevin, qui a fait une découverte exceptionnelle lors de son séjour au printemps 2018.

Un thé véritablement rare et unique

Dans une grande vallée haute perchée sur les pentes de Jun Chiyabari, Bachan Gwayali et son frère Lochan font pousser de curieux théiers. Ils ont planté là un cultivar d’arbres très connu et énormément utilisé à travers le Japon : le Yabukita. Une minuscule parcelle du jardin a été dédiée au Yabukita, qui pousse ici à 1900m d’altitude, peu commun pour ce type de cultivar. Le thé y est produit artisanalement grâce à la chaleur sèche des petites machines utilisées à Jun Chiyabari, contrairement à la production habituelle du Yabukita traditionnel qui utilise plutôt le vapeur.

Le lot J-21 issu de cette récolte est une merveille d’expérimentation et d’originalité. Avec un profil de goût pratiquement jamais vu auparavant, il cimente Jun Chiyabari dans sa position de jardin de thé leader en innovation. Kevin n’a pas pu s’empêcher de rapporter 400g de ce grand cru afin de vous le faire découvrir!

La première infusion laisse place à une attaque très délicate, surprenant pour thé provenant de Jun Chiyabari. Alors que leurs thés ont l’habitude de prendre rapidement la bouche, le Yabukita fait son entrée doucement, sans brusquer les papilles, avec une liqueur plus grasse et plus onctueuse que parfumée. Au fil des infusions, les arômes se développent en milieu de bouche (maïs frais, épinards, muscat, melon) et s’étirent en une immense finale quasiment interminable.

Un thé véritablement rare qui sera disponible en ligne seulement pour une période très limitée.

Thé & Littérature : Joséphine Bacon + L’Ange Gardienne

15 juillet 2018

ange_bacon

Bâtons à message / Tshissinuatshitakana

Une infusion forestière rafraîchissante pour se plonger dans l’univers d’une brillante écrivaine innu-québécoise. Joséphine Bacon, fervente ange-gardienne de traditions menacées de disparition, nous présente «les aînés porteurs de rêves, les femmes guides, les hommes chasseurs, les enfants garants de la continuité du voyage» (p. 8) qui forment son peuple. Ce recueil de poésie bilingue (innu-aimun et français), loin de suggérer une animosité rancunière, invite plutôt au dialogue entre deux peuples qui se côtoient plus ou moins harmonieusement depuis des siècles. On entre dans l’intimité d’une voix au rythme millénaire; sortant de l’ombre pour dénoncer un passé douloureux, celle-ci est aussi porteuse d’un message d’espoir tant pour sa communauté autochtone que pour le peuple québécois allochtone dans son ensemble. «Nomade de la taïga, / j’entends ton souffle… / pareil au son / du tambour» (p. 20) : un murmure sourd provenant des tripes, qui nous atteint en plein cœur. Pour se laisser porter par ce vent du large (ou akua-nutin), quoi de mieux qu’un mélange cueilli entre les rives du Saint-Laurent et la Baie d’Ungava? L’Ange-gardienne, un nom à l’image de cette force tranquille qu’est Bacon, est un parfait équilibre d’amertume et de douceur, de simplicité et de profondeur. Dès la première gorgée, sa liqueur sucrée et résineuse rend plus réceptif à l’écho d’un chant authentique, résonnant dans l’immensité du territoire.

Voyages 2018 : La Chine centrale avec François

6 juillet 2018

Chine-2018-4

Du 8 au 26 avril dernier, c’est accompagné d’une invitée bien spéciale que François partait sillonner la Chine cette année : Leika, sa fille de 11 ans. Si vous n’avez pas eu la chance de suivre leurs photos et vidéos loufoques sur nos réseaux, voici un aperçu de leur séjour en Chine centrale.

Du nouveau

Dans le comté de She Xian, dans un petit village en montagne à 2h de route de Huangshan, François et Leika ont eu le plaisir de visiter M. Pan pour la toute première fois. Une rencontre impressionnante, puisque M. Pan s’occupe lui-même de la transformation manuelle au feu de bois, accompagné de sa femme qui se charge de la cueillette. Une petite équipe dédiée, qui peut préparer un maximum de 1kg par jour.

Son Ding Gu Da Fang a retenu notre attention et s’ajoute cette année à notre carte! Un thé qui saura plaire aux amateurs de Long Jing tant par sa forme que par son goût!

Chine-2018

Coup de coeur

Le Wei Shan Mao Jian est de retour cette année avec sa certification biologique. Bien que le jardin de M. Wang était techniquement biologique depuis plusieurs années, il avait dû le faire ré-approuver suite à des changements de certification en Chine – un processus qui a tardé plus de 2 ans! Nous sommes bien heureux de pouvoir enfin l’annoncer. Un thé aux notes de légumes verts, de beurre et de fleurs des champs. Sublime!

Alors qu’il procédait à la dégustation comparative du Wei Shan Mao Jian, François a eu un coup de coeur pour le grade 1. Exceptionnel cette année, il n’a pas pu empêcher de vous le faire découvrir!

Objets et accessoires

François et Leika ont également passé du temps avec l’une de nos potières chouchous, Mme Zhang. Elle travaille entre autres sur une nouvelle théière qui arrivera cet automne, ainsi que sur une ancienne théière de gros format que nous avions adoré.

Fait intéressant : Mme Zhang n’a pas de majeure en porcelaine – c’est suite à des études en publicité qu’elle a pris la route vers Jingdezhen et a choisi de s’y installer. Elle travaille donc davantage le design des objets alors que son partenaire s’occupe de l’aspect technique. Elle puise son inspiration dans la nature, dans ses formes et ses couleurs, afin de créer ses oeuvres.

Prix d’excellence

C’est à M. Ye, producteur de notre Tai Ping Hou Kui, que revenait l’honneur de recevoir la certification d’excellence cette année. François et Leika ont eu le plaisir de lui remettre, et de revoir son fils de 10 ans, que François a vu grandir à chaque année depuis sa naissance.

Chine-2018-2

Mentions spéciales

Le Lu An Gua Pian et le Yong Xi Huo Qing sont particulièrement délicieux cette année!

Bonnes découvertes!

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter