Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Le thé japonais Nadeshiko – la frontière entre thé noir et thé Pu Er

18 décembre 2012

Les feuilles

Nous avons découvert le thé Nadeshiko en 2010 dans sa phase expérimentale. Sans aucun doute en pénétrant dans le « sas » qui sépare la salle de transformation du thé et la pièce où l’on fait l’inoculation du champignon dans les feuilles, nous avions déjà l’impression d’avoir trouvé un autre beau projet !

De quoi s’agit-il au juste? C’est un brin complexe, mais en gros, il s’agit d’un thé à fermentation microbiologique contrôlée. Les feuilles à la base proviennent des plantations d’Isagawa, situées sur la montagne Haruno dans la préfecture de Shizuoka. Issu de plantations n’usant aucun pesticide ou herbicide, le thé subit différentes transformations, telles que flétrissage, roulage, malaxage et stérilisation.

Ensuite, dans une salle contrôlée, on procède à la fermentation du thé avec l’ajout d’une seule spore, soit l’aspergillus awamori. Par la suite, il y aura stabilisation du produit, séchage et triage. Il en résulte un thé au gout assez distinct, se rapprochant davantage d’un thé noir que d’un thé Pu Er.

Développé dans une optique « santé » au Japon, ce thé contiendrait davantage d’acides galliques et citriques ainsi que plus de catéchine que les thés verts. Aussi, le processus de transformation permettrait de créer de nouveaux polyphénols appelés Teadenol A et Teadenol B. Des recherches aux universités de Shizuoka et de Saga ont lieu présentement afin d’établir les propriétés du thé Nadeshiko et de ce nouveau procédé.

En attendant d’en savoir plus sur ses effets bénéfiques, profitons de son gout unique !Un travail très sérieux

  1. Julia a dit:

    J’ai eu l’occasion de goûter ce thé particulier le week-end dernier. Particulier, unique et intéressantes petites notes de champignons. Belle innovation de la part des Nippons!

  2. katrin ROUGEVENTRE a dit:

    LE PUER EST UN THÉ NOIR (hei cha en chinois). Avez-vous voulu dire que ça ressemblait plus à un thé rouge (hong cha en chinois) qu’à un puer ?
    merci

  3. TheTea Garage a dit:

    J’ai gouter un thé similaire la semaine dernière à Budapest, thé appelé Rosecha, particulier et particulièrement bon,
    Eric, the tea garage

  4. Frédéric a dit:

    Je trouve que ça ressemble bcp à un thé rouge chinois tant au niveau de la couleur de la liqueur et de ses arômes. Toutefois, il y a aussi des notes de champignons. Ça se boit tout seul! Un thé intéressant à découvrir!

  5. Jean-François Laferté a dit:

    Ce thé est comme un vieux Bordeaux(que malheureusement je ne peux plus boire,médicaments m’obligen).

  6. Elodie a dit:

    Une merveille pour accompagner un dessert avec des framboises !!

  7. Seb a dit:

    Effectivement en chine, ce serait le thé rouge, mais nous avons choisi de les appeler thés noirs.

  8. Bruna a dit:

    It’s always a pelausre to hear from someone with expertise.

  9. Patrick a dit:

    Je viens de découvrir ce thé rouge (que je dirais). Je considère ce thé très unique et savoureux avec sa note d’épices et de champignons. Il est crémeux en bouche et ce boit très facilement.
    Malgré son coût plus élevé que certain, il en vaux la peine.
    Essayez donc pour voir, euh pour boire lol !!!

  10. Seb a dit:

    Bienheureux de l’entendre. Facile à préparer et à boire… surtout en ce temps de l’année! Pour le coût, je dois dire qu’on est chanceux puisque ce devrait être au moins 50 % plus cher, mais comme le producteur nous aime bien et souhaite que nous en fassions la promotion, il nous le vend un peu moins cher. profitons-en!

  11. Geneviève a dit:

    Ce thé est délicieux. Beaucoup plus délicat qu’un Pu Er.

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter