Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

La conservation du thé

14 novembre 2008

Une boîte à thé à double couvercle afin de protéger les feuilles au maximum.

Il semble qu’on ne parlera jamais assez du comment de la conservation optimale des feuilles de thé à la maison, la fraîcheur étant probablement l’aspect le plus important, avec la qualité initiale des feuilles, d’un thé plein de promesses aromatiques…  En effet, si l’on omet les membres de la famille des Pu Er (qui nécessitent des conditions relativement humides et plus élevées en température et dont je vous exposerai les détails prochainement dans un futur article), tous les thés requièrent les mêmes conditions de préservation afin de les protéger des éléments pouvant dégrader leurs arômes.  Si un thé ne peut pas « tourner » ou rancir, il peut simplement venir qu’à perdre ses arômes, à s’éventer, comme on peut aussi le voir avec les épices ou le café une fois moulu, « perdre son esprit » comme je me plais à le dire.

Leur meilleur milieu de conservation sera caractérisé par des conditions fraîches et sèches, à l’obscurité et loin des odeurs ambiantes (le thé ayant la faculté de s’imprégner des odeurs lui étant exposées) afin de leur assurer une plus grande « durée de vie ». Il faut en fait limiter, en autant que possible, le contact des feuilles avec l’air pour éviter que l’humidité vienne altérer leurs composés.

Même si les sacs zip Camellia Sinensis sont hermétiques et efficaces pour la conservation des thés à la maison, certains préféreront stocker leurs thés dans des contenants appropriés. Plusieurs types de boîtes à thé existent, construites à partir de différents matériaux et aux contenances variées. Les boîtes en bois, en bambou ou en terre non émaillée seront spécifiquement consacrées au vieillissement des Pu Er, leur capacité de laisser le thé « respirer » n’étant pas une condition valable pour les feuilles des autres familles de thé. On préférera donc pour ces derniers des boîtes hermétiques en métal, en plastique ou en céramique émaillée. Je rappelle d’ailleurs ici que le verre, laissant passer la lumière, n’est pas convenu d’assurer une bonne conservation de vos thés. Des modèles de boîtes munies d’une valve permettant de mettre le thé « sous-vide » sont aussi disponibles, suivant d’une manière le même traitement que nous faisons subir à tous nos thés pour leur stockage: emballés « sous-vide » par vacuum dès réception, ils se conservent ainsi dans les conditions les plus stables pour assurer leur fraîcheur toute l’année durant.

Les sachets hermétiques refermables sont efficaces à préserver le thé à l’abri de l’air. Il est à noter que les sachets à attache de style “à café” tels que retrouvés en papier kraft ou en revêtement plastique ne sont pas hermétiques et ne parviennent pas à conserver convenablement les arômes des thés fragiles.

Il faut savoir que, même dans les meilleures conditions de conservation, le thé viendra éventuellement qu’à « s’épuiser » de ses arômes. Le thé est un produit qu’il faut s’empresser de consommer, il est toujours préférable d’en acquérir de petites quantités à la fois que l’on renouvèlera le plus souvent possible, selon votre fréquence de consommation.  D’un ordre général on peut établir que les thés noirs, wulong et blancs se conserveront bien jusqu’à une période de 12 à 18 mois après leur cueillette pendant que les thés verts, plus fragiles, auront une durée de vie d’un maximum de 12 mois où leur fraîcheur sera satisfaisante.

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter