Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Voyages 2018 : La Chine centrale avec François

6 juillet 2018

Chine-2018-4

Du 8 au 26 avril dernier, c’est accompagné d’une invitée bien spéciale que François partait sillonner la Chine cette année : Leika, sa fille de 11 ans. Si vous n’avez pas eu la chance de suivre leurs photos et vidéos loufoques sur nos réseaux, voici un aperçu de leur séjour en Chine centrale.

Du nouveau

Dans le comté de She Xian, dans un petit village en montagne à 2h de route de Huangshan, François et Leika ont eu le plaisir de visiter M. Pan pour la toute première fois. Une rencontre impressionnante, puisque M. Pan s’occupe lui-même de la transformation manuelle au feu de bois, accompagné de sa femme qui se charge de la cueillette. Une petite équipe dédiée, qui peut préparer un maximum de 1kg par jour.

Son Ding Gu Da Fang a retenu notre attention et s’ajoute cette année à notre carte! Un thé qui saura plaire aux amateurs de Long Jing tant par sa forme que par son goût!

Chine-2018

Coup de coeur

Le Wei Shan Mao Jian est de retour cette année avec sa certification biologique. Bien que le jardin de M. Wang était techniquement biologique depuis plusieurs années, il avait dû le faire ré-approuver suite à des changements de certification en Chine – un processus qui a tardé plus de 2 ans! Nous sommes bien heureux de pouvoir enfin l’annoncer. Un thé aux notes de légumes verts, de beurre et de fleurs des champs. Sublime!

Alors qu’il procédait à la dégustation comparative du Wei Shan Mao Jian, François a eu un coup de coeur pour le grade 1. Exceptionnel cette année, il n’a pas pu empêcher de vous le faire découvrir!

Objets et accessoires

François et Leika ont également passé du temps avec l’une de nos potières chouchous, Mme Zhang. Elle travaille entre autres sur une nouvelle théière qui arrivera cet automne, ainsi que sur une ancienne théière de gros format que nous avions adoré.

Fait intéressant : Mme Zhang n’a pas de majeure en porcelaine – c’est suite à des études en publicité qu’elle a pris la route vers Jingdezhen et a choisi de s’y installer. Elle travaille donc davantage le design des objets alors que son partenaire s’occupe de l’aspect technique. Elle puise son inspiration dans la nature, dans ses formes et ses couleurs, afin de créer ses oeuvres.

Prix d’excellence

C’est à M. Ye, producteur de notre Tai Ping Hou Kui, que revenait l’honneur de recevoir la certification d’excellence cette année. François et Leika ont eu le plaisir de lui remettre, et de revoir son fils de 10 ans, que François a vu grandir à chaque année depuis sa naissance.

Chine-2018-2

Mentions spéciales

Le Lu An Gua Pian et le Yong Xi Huo Qing sont particulièrement délicieux cette année!

Bonnes découvertes!

Rencontre inattendue

24 mai 2012

thé bio équitable

C’était la première fois depuis que je sillonne la Chine (7 ans) que je m’arrêtais dans la province du Hubei, dans la capitale Wuhan pour être plus précis. En fait, en planifiant mon trajet initial, je ne devais que passer dans cette immense ville pour un transfert de train simplement. Puis, j’ai pris connaissance d’une compagnie dans cette province qui produisait des thés biologiques et équitables. Mon agenda ne me permettait pas de me rendre à leur plantation (à 1h30 de vol de la capitale), mais j’ai tout de même pu établir un premier contact en les visitant à leurs bureaux de Wuhan. Quelle belle rencontre ce fut!

Il est très rare, pour le moment, de trouver des thés équitables en Chine. Le marché local ne le demande pas, loin de là. Par contre, les gens qui ont piloté ce projet de la région d’Enshi sont des passionnés qui croient aux valeurs véhiculées par ce marché équitable. Ce sont des compagnies européennes qui leur ont montré la voie et le projet a fort bien fonctionné. La structure équitable a permis la construction d’un hôpital, d’écoles et d’installer des systèmes d’eau potable et d’électricité dans les communautés où est produit le thé. En fait, le projet a si bien fonctionné qu’ils en ont mené un second dans le Yunnan.

Si les valeurs véhiculées sont des plus louables, qu’en est-il du thé? Eh bien l’équipe, extrêmement professionnelle, m’a présenté des produits tous plus intéressants les uns que les autres. Quatre d’entre eux m’ont particulièrement accroché: Lu Zhen bio / équitable, Enshi Long Jing bio. / équitable, Yunnan Bai Hao Yin Zhen bio. / équitable et un Pu Er bio. / équitable qui arrivera plus tard. Je ne manquerai certes pas de me garder du temps en 2013 pour la visite de ces plantations…

Cette histoire est une nouvelle preuve qu’un thé produit dans un bon état d’esprit a toutes les chances d’être savoureux.

François

M. Qu

Les grandes rencontres sont-elles des hasards ?…

16 juin 2011

anne-et-andre

François et Jasmin, « heureux partenaires de Camellia Sinensis », Anne et moi tenons à vous remercier pour cette magnifique aventure que vous nous avez permis de vivre en Chine ce printemps… Quelle belle idée vous avez eu de créer cette opportunité en offrant ce lot à la grande guignolée de Radio-Canada. Visiter la Chine c’est une chose, mais avoir la chance d’être reçu à déjeuner, à dîner et à souper chez des producteurs de thé, d’avoir le temps d’établir des contacts humains et de partager des fous rires tout en trinquant les yeux dans les yeux avec des êtres aussi charmants que vos amis, c’est tout à fait unique et psychédélique, pour reprendre une des expressions favorites de Jasmin…

L’amour de votre métier et la passion qui vous habite sont tout à fait remarquables. Voyez-vous chers amis, c’est ça qui a été extraordinaire, jamais Anne et moi n’avons ressenti le moindrement que votre travail était pour vous un irritant empreint d’une quelconque lourdeur, tout se passait dans l’amour et dans l’humour… Vous nous l’aviez dit, la Chine est faite de contrastes. Vous nous aviez avertis, en Chine il faut se laisser glisser et surtout ne pas tenter de tout contrôler, autrement dit, en Chine comme les Chinois… Anne et moi serions portés d’ajouter, en Chine comme François et Jasmin les deux grands complices de chez Camellia Sinensis, grands explorateurs et dignes représentants d’une nouvelle génération d’hommes d’affaires québécois…

Ha! J’oubliais, il y eut aussi des paysages, des villes, des campagnes, des autobus, des taxis, des restaurants, des petits bars, une gigantesque discothèque, une soirée karaoké, des hôtels, du soleil, un peu de pluie, de la bière, du vin et surtout, surtout de magnifiques plantations de théiers…

Nous sommes revenus de ce voyage habités d’humanité, conquis par votre grande ouverture et bien sûr, fous de thé…

Merci pour votre très grande générosité,

André et Anne
Gagnants du lot pour un voyage en Chine accompagné des importateurs-dégustateurs de la Maison de thé Camellia Sinensis à la grande guignolée de Radio-Canada
spacer

Découverte de nouveaux Liu Bao – Thés de printemps 2011 (Chine)

30 mai 2011

liu-bao

Dernière partie de notre voyage : la province du Guangxi, où nous allons rencontrer un producteur de Liu Bao, ce fameux thé vieilli que nous avons déjà en petite quantité à notre carte. La découverte de cette fabrique a été un ravissement pour moi et François. Des produits d’une grande qualité plus impressionnant les uns que les autres, une fabrique centenaire dans un endroit des plus reculés, des galettes de thés vieillis à perte de vue… le paradis, quoi! Bien que la plupart de leurs galettes soient quand même jeunes puisque les vieilles galettes ont été vendues il y a déjà plusieurs années quand l’engouement pour les thés vieillis a grimpé en flèche, la qualité du thé que nous avons pu goûter était très prometteuse. En plus, le prix de ces galettes est très compétitif en comparaison à ce qu’on retrouve sur le marché des Pu Er aujourd’hui. À vous de découvrir ces thés qu’on nomme thé noir ici en Chine et qu’on dit avoir de grands bénéfices pour la digestion.

Josiane Monette
spacer

Visite des jardins du Lu An Gua Pian – Thés de printemps 2011 (Chine)

24 mai 2011

lu_an_gua_pian

Le jour suivant, c’est au tour des jardins du Lu An Gua Pian de nous impressionner. Malgré qu’ils soient situés non loin de la région productrice du Huo Shan Huang Ya, les conditions climatiques ne semblent pas avoir affecté autant cette plantation. Les jardins, entourés de forêts de bambous, sont naturellement d’une grande beauté. Plusieurs cueilleuses étaient à l’oeuvre sous le grand soleil du printemps. Nous n’avons pas eu la chance de goûter au Lu An Gua Pian puisque M. Deng, le producteur, nous disait que le type de grade que nous recherchons n’était pas encore prêt. Il faut dire que les cueillettes ont été retardées d’environ dix jours à plusieurs endroits cette année. Nous avons tout de même pu voir une partie de la transformation qui se fait de façon assez artisanale, en utilisant une sorte de petit balai de bambou pour faire la dessiccation et le roulage en cuve. Pour vous montrer un exemple de la gentillesse du peuple chinois envers leurs visiteurs : après une journée complète à parcourir les jardins, le conducteur de M. Cheng est venu nous reconduire à Hefei, qui se trouve à environ 2 heures de route, pour que nous puissions prendre notre avion le lendemain matin sans problème, vers notre prochaine destination : Changsha.

Josiane Monette
spacer

Le fin et frais Lan Xiang – Thés de printemps 2011 (Chine)

12 mai 2011

cueilleuses_lan_xiang

Cueilleuses dans le jardin du Lan Xiang

Après un trajet on ne peut plus rustique dans les montagnes d’environ 4 heures en autobus, nous arrivons à Jing Xian, une ville assez reculée de la province d’Anhui. Nous y avons rendez-vous avec Madame Li, notre traductrice, pour notre visite au pays du Lan Xiang. Thé d’une belle finesse et aux notes de légumes bouillis; encore une fois le Lan Xiang risque de plaire et de continuer à faire sa place pour une deuxième année consécutive à notre carte. L’année dernière, ce thé s’était démarqué par ses notes à la fois légèrement grillées et très fraîches. Cette année, les notes aromatiques dénotent encore une belle fraîcheur, mais le côté grillé est moins présent. Il reste à voir comment il évoluera au cours de l’année.

Sans avoir la certification biologique, la visite du jardin nous montre bien que les méthodes utilisées pour produire ce thé sont très naturelles. Aussi, le nombre d’acheteurs chinois présents tout au long de la journée nous suggère que le Lan Xiang est un thé connu et bien apprécié par les gens du pays.

Josiane Monette
spacer

Le bateau pour le Tai Ping Hou Kui – Thés de printemps 2011 (Chine)

10 mai 2011

bateau_tai_ping_hou_kui

Vendredi, dernière journée avec Anne et André, les gagnants du lot de la grande guignolée. Quoi de mieux qu’un petit tour en bateau pour une visite du Tai Ping Hou Kui? À notre grande surprise, ce qu’on croyait être des acheteurs de thé et des touristes embarquent par dizaines avec nous sur le bateau, ce qui déçoit un peu François qui est habitué d’être seul à se rendre dans ce coin de paradis. J’ai rarement vu autant de gens sur un même bateau! En arrivant au jardin du Tai Ping Hou Kui, on réalise, en parlant avec M. Ye – le producteur – que les gens sur le bateau sont tous des cueilleurs et des cueilleuses qui arrivent au village pour le début des récoltes au grand bonheur de François.

M. Ye est un homme de terrain, un paysan typé avec des mains qui nous le prouvent bien. La simplicité de ces hommes de passion est belle à voir. On goûte à un Tai Ping Hou Kui de premier grade tout juste transformé. J’ai pu voir le grand travail que ce thé exige. C’est une chose d’entendre François nous en parler, mais c’en est une autre de voir en personne le travail derrière ce beau grand thé. Les feuilles sont vraiment magnifiques. Belles, grandes et au goût délicat et délicieux. La finesse de ses arômes aux notes légèrement grillées fait de ce thé un excellent élixir du dimanche qu’on savoure avec attention et plaisir. Les prix sont chers, mais justifiés. François décide d’en acheter moins (5kg), mais de maintenir la qualité, parce que le Tai Ping Hou Kui est tout d’abord un thé artisanal destiné à offrir en cadeau et l’énorme travail que la transformation de ses hauts grades exige fait de lui un thé précieux aux qualités bien connues. Après une balade dans les jardins où la vue est stupéfiante, nous entamons le retour sur un bateau où nous sommes les seuls passagers. De retour à Tunxi, nous accompagnons Anne et André à l’aéroport et notre belle équipe se transforme en duo.

Josiane Monette

spacer

Huang Shan, montagnes sacrées – Thés de printemps 2011 (Chine)

5 mai 2011

francois_huang_shan

Le temps manque pour vous envoyer des nouvelles, le travail coule à flot ici et les journées sont bien remplies. Plus que quelques jours avant que vous puissiez goûter aux thés verts chinois 2011; plusieurs de nos thés sont déjà en route et nous sommes fort contents de la qualité. Les prix sont parfois un peu plus élevés pour certains d’entre eux,  mais François travaille fort pour garder ces prix respectables considérant les baisses de production un peu partout dues au manque de pluie et au froid qui a persisté trop longtemps à plusieurs endroits. Je peux vous affirmer qu’on est vraiment chanceux d’avoir les thés qu’on a à si bas prix puisque même les Chinois n’ont souvent pas d’aussi bons prix dans leur propre pays. Heureusement, les producteurs voient notre partenariat comme un moyen de promouvoir leurs produits en Amérique et d’éventuellement les amener vers une renommée internationale.

Jasmin a continué son chemin avec James, son traducteur, pendant que nous nous sommes mis en route vers Tunxi, une belle petite ville dans les Huang Shan où le Huang Shan Mao Feng et M. Xie nous attendaient. Dégustation, visite de beaux jardins entourés des montagnes sacrées et visite de la fabrique. Un thé fidèle à son nom et à ses notes végétales délicates qui font de lui un des dix plus grands thés de Chine.

Le jour suivant, congé pour visiter le cœur des montagnes sacrées des Huang Shan, site très visité par les touristes chinois. On réussi quand même à savourer un moment de belle contemplation dans un endroit plus tranquille pour se préparer un bon Long Jing Shi Feng en zhong en haut du Lion Peak (sommet du Lion). Beaucoup d’escaliers à monter dans cette chaîne de montagnes, mais l’effort en valait grandement la peine.

Josiane Monette

spacer

Des nouvelles de Josiane, François et Jasmin – Thé de printemps 2011 (Chine)

27 avril 2011

table_ronde

Après environ 15 heures de vol, moi, François et Jasmin avons mis les pieds sur la terre chinoise. Première destination, Shanghai, où nous allions rencontrer les deux gagnants du lot de la grande guignolée, André et Anne.

Jeudi matin, on se dirige vers le marché du thé et on goûte enfin à notre premier thé, le Anxi Tie Guan Yin préparé par une commerçante du fond de son kiosque. On retrouvait de tout dans ce marché du thé. Du thé bien sûr, mais aussi beaucoup d’accessoires, de théières de toutes sortes passant de la chinoiserie aux objets d’une beauté hallucinante.

Plus tard, nous voici sur le chemin du Bi Luo Chun. En arrivant à Dong Shan, là où se trouve M.Liu notre producteur de Bi Luo Chun, quelle surprise de découvrir cette magnifique propriété où nous séjournerons pour une nuit. Des chambres gigantesques nous attendaient et nous avons partagé une bouffe incroyable avec la femme de M.Liu, sans trop pouvoir converser avec elle vu qu’aucun traducteur n’était parmi nous. Ensuite, quoi de mieux pour digérer qu’une petite soirée de karaoké! Malgré le répertoire qu’on connaissait à peine, nous avons quand même réussi à s’éclater en chantant du Céline Dion et Jingle Bells, il faut le faire!!!

Vendredi, c’était l’achat de notre premier thé chinois de l’année. Nous avons pu assister à l’importance du paraitre et du prestige en Chine. Les caméras de télévision nous attendaient dans le musée du thé de M.Liu et nous ont suivis un peu partout au courant de la journée pour répandre la nouvelle de notre arrivée. La vedette c’était Jasmin et il a pas mal bien joué son rôle. Nous, on était plus des figurants qui devions faire semblant d’écrire où qui accompagnaient Jasmin dans sa grande aventure. Enfin, après tout ce cirque, nous avons pu procéder à la dégustation du Bi Luo Chun. Après plusieurs dégustations et négociations, Jasmin a arrêté son choix sur ce qui sera notre Bi Luo Chun 2011.

La transaction terminée, nous voici déjà en route vers Hangzhou. Notre arrivée un peu tardive nous a permis de nous rendre compte à quel point les soupers tardifs ne sont pas à la mode par ici. À 8h30, aucun restaurant ne voulait nous accepter.

Samedi matin, destination Long Jing! Un producteur d’une simplicité et une famille sympathique nous attendaient. Nous avons pu assister à une transformation artisanale de Long Jing en direct. J’ai même eu droit de goûter à un thé fraîchement terminé. Par la suite, un dîner en compagnie de toute la famille où j’ai eu ma première tête de poulet complète dans mon bol (que je n’ai pas réussi à manger) (note de François: c’est pas parce qu’elle n’a pas essayé!). Ensuite, nous sommes allez visiter notre premier jardin de thé du voyage. Impressionnant et de toute beauté! Aujourd’hui, Jasmin prend son chemin et nous, nous nous dirigerons vers les montagnes sacrées des Huang Shan.

Josiane Monette
spacer

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter