Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Coups de cœur d’Hugo 2015

25 septembre 2015

IMG_1782-2_resize

Bon, vu que je couvre deux pays, je me permets une petite folie avec une double sélection de trois thés, l’une pour Taiwan et  l’autre pour le Japon!

TAIWAN

Jin Shuan

Un cultivar très apprécié des taiwanais. Un thé de tous les jours, qui est très généreux et qui saura plaire aux amateurs de thés aux accents floraux.

Bai Hao M. Xu – Édition limitée

On me demande à l’occasion, quel est mon thé préféré? Difficile d’en choisir un, mais le Bai Hao est assurément dans mon top 5! J’aime particulièrement son équilibre en bouche et son effet agréable, stimulant le corps mais sans l’énerver. Il est de plus en plus difficile de s’en procurer car les amateurs Chinois en raffolent également, mais notre relation de plus de 10 ans avec M.Xu, nous a permis d’avoir accès à ce petit lot d’exception.

Dong Ding de la compétition de Luku 

L’accès à ces thés est unique en Amérique du Nord. Il faut en profiter! Il est idéal d’avoir un peu de connaissance des wulong pour apprécier la profondeur du Dong Ding mention spéciale #9 et du Dong Ding 1ère Classe. Assurément, tous les deux offrent un bel exemple de rondeur, d’harmonie et bonifient le corps d’une chaleur enveloppante.

DSC_7465

JAPON

Sencha Koshun bio

Le cultivar Koshun est présentement très apprécié au Japon car son infusion offre une finale florale qui rappelle les fleurs de cerisiers. Celui-ci provient de nos amis de la coopérative d’Isagawa, qui nous offre pour la première fois depuis plusieurs années un sencha Koshun digne de mention!

Kukicha

Sans aucun doute une valeur sûre pour se rafraîchir le gosier. Un thé « étanche-soif »  qui,  dans sa version 2015, nous offre une liqueur généreuse. Souvent moins connu que le sencha, le kukicha n’est pas à sous-estimer!

Gyokuro Okabe

Habituellement, les gyokuro issus des plantations de Shizuoka ont un goût qui tend vers les sencha… Pour la simple raison qu’ils utilisent le cultivar Yabukita et que l’ombrage est souvent sommaire. Mais pas cette fois-ci! Un pur délice que ce gyokuro Okabe, 100% cultivar Saemidori, couvert et traité avec soin.

Hugo

1,2,3…Matcha!

19 juin 2009

Un de mes chers lecteurs, Tommy, m’a suggéré de vous offrir mes impressions que me laissent les 3 différents Matcha que nous proposons sur notre carte. Je vais d’abord vous faire un petit résumé de ce qu’est le Matcha et d’où proviennent ces trois grades avant de vous présenter le trio de “poudres vertes”.

Le Matcha provient, traditionnellement et comme dans le cas de ceux que nous sélectionnons, de la mouture sur meule de pierre ou de céramique de feuilles de Tencha, un style de Gyokuro ayant été traité avec grand soin: on aura retiré soigneusement chacune des nervures des feuilles de Gyokuro avant de moudre finement ces dernières. C’est dans la belle région de Uji, au Japon, que l’on produit les Matcha les plus précieux. Particulièrement encore bien vivante dans la région de Kyoto, l’art de la cérémonie du thé (chanoyu) est d’ailleurs nourrie par ces productions locales de la plus haute qualité. Avec la méthode employée pour préparer le Matcha, une émulsion est créée quand la poudre est battue à l’aide d’un fouet de bambou (chasen) dans une petite quantité d’eau contenue dans un bol (chawan). Plusieurs grades sont disponibles sur le marché allant d’un dizaine de dollars la boîte de 50 grammes jusqu’à plusieurs centaines de dollars pour une quantité équivalente. Si certains des meilleurs grades seront utilisés pour la dégustation du thé léger (usucha) et d’autres pour le thé épais (koïcha), les Matcha dits “de cuisine” sont des grades inférieurs, pouvant provenir du Japon comme de d’autres pays producteurs, qui ne sont pas choisi pour être dégustés mais pour être ajoutés à des préparations alimentaires (crème glacée, smoothies, pâtisseries, etc.).

Les trois Matcha de dégustation que nous proposons sur notre carte sont élaborés par Monsieur Marukyu, producteur de onzième génération, dans la célèbre région de Uji:

Matcha Yugen: Onctueux, rond et puissant, possédant une amertume agréable, son caractère végétal aux accents iodés cache des notes de cacao, de noix de grenoble et d’amidon de pomme de terre.

Matcha Sendo: Dense, riche et équilibré, son émulsion est légèrement sucrée avec des notes de chocolat noir, de topinambours et d’épinards tendres. Il est savoureux mais ne présente aucune amertume.

Matcha Choan: Notre Matcha le plus fin. Sa texture est crémeuse et fondante. Équilibré, délicatement sucré et iodé, il possède des notes de beurre doux, de petits fruits, de chocolat au lait et de verdures fines. Gage de la grande qualité des feuilles utilisées pour sa fabrication, c’est la douceur riche et complexe de ses arômes qui fait la grande valeur de ce thé.

Je compare souvent un matcha à une tasse de café expresso: Plus ou moins allongé (ou ristretto, c’est-à-dire “serré”), c’est une boisson intense en goût, en caféine, en éléments, vitamines et antioxydants, que l’on boit en quelques gorgées seulement… en boire un bol au complet serait impensable et surtout beaucoup trop puissant! Son effet est rafraîchissant, stimulant et vivifiant, il porte à la concentration et à l’éveil de l’esprit. Il n’est d’ailleurs pas surprenant d’apprendre que les samouraïs ou les moines en faisaient usage avant les combats ou leur méditation, le matcha ayant la réputation de nous permettre de mieux se centrer et de focaliser sur ce que nous faisons. Riche et substantiel, c’est un thé qui, malgré sa petite quantité avalée, nous donne la réelle l’impression de nous nourrir… en fait, c’est la feuille entière que l’on absorbe! Un incontournable, tant au goût qu’à l’effet, que je vous recommande sans hésitation. Vous pouvez en faire l’expérience à notre salon de thé du Quartier-Latin (Montréal), à l’activité-atelier du Japon que nous offrons ou encore au pavillon japonais du Jardin Botanique de Montréal les samedis en période estivale.

Pourquoi le thé japonais me rend heureux…

18 février 2009

Je tenais aujourd’hui à vous partager un fait touchant pour moi: à chaque fois que je déguste un thé vert japonais après un moment sans en avoir bu, ça me rend immanquablement heureux. Le sourire grand comme le visage, le regard clair aux yeux pétillants, le coeur palpitant… en fait, ces thés me rendent amoureux. Aucun autre type de thé n’a autant d’effets soudains sur moi. Pourquoi? Est-ce simplement l’effet sur mon esprit de la caféine et des autres composés chimiques contenus dans les petites feuilles vert-émeraude? Ou est-ce plutôt ses arômes chlorophyllés me rappelant le printemps et l’été, le bourgeonnement des arbres, des champs verdoyants qui foisonnent de toute cette vie que l’on retrouve dans la nature et que j’aime tant? Sûrement les deux. Et, je me réjouis de ce fait, je suis loin d’être le seul à ressentir cet effet des plus agréables…

 

Outre leur action bénéfique dû à leur haute concentration en antioxydants, les sencha, gyokuro, matcha et bocha, -pour ne nommer que ceux-là-, sont des thés, disons-le, possédant une teneur relativement haute en caféine. Stimulants plutôt qu’excitants, leur effet sur nos corps et esprits est vivifiant et énergisant, sans pour autant  ”secouer” le système nerveux. En fait, ils favorisent la concentration et la clarté mentale et ce, pour des heures durant. Contrairement au café dont l’effet est généralement de 2 à 3 heures, les thés verts japonais auraient tendance à livrer graduellement leurs effets sur une période bien plus longue, de 6 à 8 heures. En résulte une sensation stimulante en continu, sans pour autant offrir de baisse d’énergie notable. Quant à leur caractère aromatique, ils nuancent pour la plupart sur la même tonalité herbacée rafraîchissante, des légumes verts au maïs, en passant par les algues, les fleurs délicates ou les noisettes fraîches, selon les crus. Ces thés sont presqu’à considérer comme des aliments en soi, un bouillon tonique et inspirant. Pour ceux qui n’ont d’ailleurs jamais tenté l’expérience, je vous conseille d’essayer un beau jour de remplacer votre thé du matin par un sencha ou le kamairicha par exemple. Peut-être découvrirez-vous la même énergie et le même bonheur que me rendent ces thés! Et n’oubliez pas de me laisser savoir vos impressions!

 

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter