Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Yixing : L’empreinte du Dragon de feu

27 novembre 2015

photo yixing

Produites depuis plus de cinq cents ans à partir de grès provenant des mines de la région de Yixing dans le Jiangsu, ces théières ont été façonnées suivant différents styles. Déployant une impressionnante variété de formes, certaines évoquent la nature et d’autres, plus classiques, sont fidèles aux idéaux d’harmonie. Elles ont conquis les adeptes des dynasties Ming et Qing, tant pour leur raffinement esthétique et poétique que pour la qualité des liqueurs qu’elles dévoilaient.

Les collectionneurs d’objets et amateurs de thé des dernières décennies les ont redécouvertes et appréciées, ravivant et réactualisant leur utilisation moderne. Avec ce regain de popularité, certains potiers en ont profité pour expérimenter de nouvelles techniques de fabrication.

C’est le cas entre autres de Mme Sheng qui nous signe des théières en terre Duan Ni cuites six fois plutôt que deux! L’intensité et la durée de la cuisson ont un effet direct sur le résultat final. Si une cuisson régulière de la terre Duan Ni lui procure une apparence jaune pâle, une cuisson optimale lui confère un jaune riche, tandis que surcuit, la couleur tend vers l’orangé. La même terre, cuite en réduction, arborerait plutôt des teintes de gris.

La composition de la terre selon ses différents constituants (silice, quartz, kaolin, mica, fer,…) influence aussi énormément le résultat. Sans entrer dans une étude des différentes terres, le taux de fer présent aura entre autres un effet sur la couleur finale. Ainsi, de faibles concentrations (4-7%) donneront des teintes de jaune, tandis que des concentrations plus élevées produiront des teintes de gris (10 %), de brun plus foncé (13 %), en allant jusqu’à du rouge (14-18 %).

C’est ainsi que celles de Mme Sheng développent au gré des cuissons (cinq au gaz et la dernière au bois) une apparence orange foncé, marquée de petites taches tirant sur le gris brun, reflets de ces micros agglomérations de fer. Ces théières ont alors l’étonnante particularité de soutenir la force magnétique d’un aimant ! 15488311135_06acaa153b

En creusant un peu dans l’histoire, on se rend compte que jusqu’à tout récemment, des cuissons étaient encore exécutées dans des fours Dragon à plusieurs chambres, installés à flanc de collines, et opérant de longues cuissons à haute température sur plusieurs  jours (et nuits). Les résultats pouvaient donc varier selon les conditions naturelles à l’intérieur des fours. Aussi avec la modernisation et l’utilisation des fours à gaz et électriques, la possibilité de faire deux cuissons plus courtes apparut, permettant ainsi de corriger certains défauts apparaissant après la première cuisson.

Ce phénomène récent des multiples cuissons, entre autres porté par Mme Sheng, est donc parfois connu sous le nom de Duan Ni « haute température » en lien à l’utilisation « des anciens fours Dragon ». Les artisans s’inspirent de ces méthodes et tentent de reproduire les effets obtenus à l’origine. Ainsi, alors que la grande majorité des yixing sont maintenant cuites au gaz, la dernière cuisson au bois rappelle la méthode de cuisson traditionnelle.

Au-delà de ces informations plus techniques, ce sont les qualités esthétiques et gustatives des yixing qui sont recherchées et qui séduiront les yeux et palais des amateurs. Ces théières poreuses se bonifieront ainsi avec leurs utilisations répétées. Une invitation à venir voir et toucher ces pièces uniques dans l’une de nos boutiques.

Terre et Thé 2013

25 juillet 2013

IMG_3031

Puisque l’idée derrière le concours Terre et Thé est de relier le monde de la céramique locale avec l’intérêt croissant pour les objets du thé, nous avons décidé cette année de collaborer avec 1001 Pots, le plus grand festival de céramique au Québec et un des événements les plus réputés en Amérique du Nord depuis maintenant 25 ans!

C’est donc avec plaisir que nous nous sommes installés dans un magnifique kiosque construit sur mesure pour nous à Val-David les 19 et 20 juillet derniers pour juger les pièces des participants et choisir nos grands gagnants de l’édition 2013.

Pour cette troisième édition du concours, l’objet choisi était la théière, une pièce difficile à exécuter et à rendre parfaitement fonctionnelle dû à l’aspect mécanique de l’infusion et du versage. Nous avons donc laissé aux membres de l’équipe de 1001 Pots le fastidieux travail de présélectionner auprès des 103 artisans un lot de 30 théières. Une grande diversité dans les tailles et les styles nous a alors été présentée.  Notre équipe, composée de quatre juges, a donc commencé son travail.

Bien que Catherine-Emma, céramiste, nous a partagé son analyse des différentes terres, techniques et glaçures utilisées, notre jugement devait se faire non pas sur la beauté ou la forme des objets présentés mais essentiellement sur les aspects techniques qui se rapportent au thé. Les notes étaient distribuées selon des critères spécifiques : la fonctionnalité, le confort, l’équilibre et le bon écoulement du bec. Notre expertise en tant qu’ «utilisateurs de théière» était la raison pour laquelle nous étions là.

Nous avons donc testé les théières en inscrivant nos commentaires. C’est à ce moment que nous nous sommes rendu compte que certaines des plus belles pièces étaient inutilisables, les rendant purement décoratives. Après quatre longues heures de délibération approfondie, nous avons mis notre travail ensemble pour constater à notre grande surprise que le choix des trois gagnants était unanime!

IMG_3038

Avant de décerner les prix, nous avons présenté au public d’artisans passionnés nos explications détaillées de tous les paramètres regardés dans notre processus de sélection. De cette manière, nous voulions favoriser l’échange entre les deux domaines mais aussi aider les céramistes dans leur création et le développement de leur travail en leur faisant comprendre les paramètres et notions nécessaires de ce marché très spécifique.

Puis est venu le temps du grand dévoilement ! Nous sommes donc très heureux de vous partager le nom des trois lauréats du concours Terre et Thé 2013 :

En 3ième place : Mahmoud Baghaeian

En 2ième place : Chantal Auger

Et notre grande gagnante de cette troisième édition, pour la meilleure Théière : Julie Lavoie.

IMG_3033

Merci à tous les céramistes et à l’équipe de 1001 Pots pour cette belle aventure.

On vous dit à l’année prochaine !

Théières Kyusu exquises à découvrir

31 juillet 2011

3-kyusu

Si les importateurs-dégustateurs de la Maison de thé Camellia Sinensis s’envolent pour l’Asie tous les ans afin de dénicher de nouveaux thés exceptionnels, c’est aussi pour rapporter de précieux objets du thé. Car, ces deux-là sont de connivence évidente. À l’image de notre carte de thés – pourvue d’excellents thés du quotidien tout comme de grands crus haut de gamme – nous cherchons à enrichir notre catalogue d’objets fonctionnels et de tous les jours, mais également d’autres plus raffinés.

Nous avons agrémenté notre collection de théières Kyusu avec des modèles artisanaux un peu plus recherchés. Les Kyusu sont ces théières japonaises munies d’un caractéristique manche creux latéral qui permet un maniement très confortable. Elles intègrent aussi leur propre filtre, à mailles serrées, parfait pour l’infusion des thés japonais aux fines aiguilles.

Pour les amateurs de belles poteries japonaises ou simplement pour se laisser aller aux coups de cœur, un détour par nos boutiques vous permettra de venir admirer des Kyusu finement exécutées et dont certaines textures rappellent les cailloux ou encore le métal.

Photographie: François Alexis Roy
spacer

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter