Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Gyokuro 101 : thé d’ombre

26 février 2017

Screen Shot 2017-01-09 at 15.27.04

Aussi appelé « Rosée précieuse », le Gyokuro est un thé vert très estimé chez les Japonais, produit principalement dans les régions de Uji, Yame et Shizuoka. Thés dits « d’ombre », les Gyokuro possède un goût particulièrement fin et une douceur caractéristique. On dit d’ailleurs qu’ils ont un goût d’umami, cette cinquième saveur de base rappelant un goût plaisant de bouillon qui recouvre toute la langue.

Comment obtient-on alors ce mystérieux thé au goût si doux? Tout réside dans le processus de production dans la plantation, qui diffère de la majorité des thés, soit les thés dits de lumière. Pour produire un Gyokuro, ou tout thé d’ombre, il est primordial de priver le théier de la lumière du soleil. On raconte d’ailleurs que c’est en voulant protéger ses plants qui souffraient d’un trop grand ensoleillement, qu’un producteur avait décidé de recouvrir ses théiers avec de la paille. Lors de la transformation de ses feuilles, il fût agréablement surpris par le résultat!

Cette méthode réduit le processus de photosynthèse et empêche la transformation de la théanine (à ne pas confondre ici avec la théine) en catéchine, flavonoïde responsable de l’astringence du thé. Pour produire le Gyokuro, on doit en effet créer de l’ombre sur les théiers pendant 2 à 3 semaines avant la récolte. Durant une période de 7 à 10 jours, on bloque 55 à 60% de la luminosité, et pendant les 10 derniers jours, on coupe de 95 à 98% de la luminosité. Il en résulte donc un thé d’une grande douceur doté d’une riche complexité aromatique.

Screen Shot 2017-01-09 at 15.26.57

Pourquoi est-il plus coûteux qu’un autre thé? Comme le manque de lumière ralentit fortement la croissance du théier, il possède un rendement plus faible, ce qui explique son prix plus élevé. Il est également, dans les cas des crus plus rare, toujours cueilli à la main.

Screen Shot 2017-01-09 at 15.26.32
Comment vous assurer de bien le déguster? Pour bien goûter la saveur caractéristique des Gyokuro, on recommande une infusion à très basse température (60 degrés Celsius) dans un petit volume d’eau (entre 100 et 150 ml) pendant 2 minutes. Pour cette quantité d’eau, utilisez environ 1 cuillère à thé de Gyokuro.

Découvrez nos Gyokuro ici.

Bonne dégustation!

 

Articles précédents

Thé : faut-il toujours le choisir bio ? Notre opinion sur le sujet.

20 février 2017

Les vertus du thé sont reconnues depuis longtemps ; il contribue à notre longévité en stimulant les fonctions du cœur, [...]

Lire la suite

Thé et chocolat : nos recommandations d’accords gourmands

12 février 2017

Les accords riches et délicats entre l’onctuosité du chocolat et les arômes du thés ne laissent personne indifférent. À l’occasion [...]

Lire la suite

Portrait d’équipe : Alexis Bernard

9 février 2017

Chez Camellia Sinensis, ce qui importe autant sinon plus que la qualité de nos thés et objets, c’est l’équipe derrière [...]

Lire la suite

Le thé de l’apéro au dessert : votre menu de Saint-Valentin

1 février 2017

Le thé n’est jamais sorti des cuisines. D’abord utilisé comme aromate, il est aujourd’hui employé dans le monde entier pour [...]

Lire la suite

Résolutions 2017 : une invitation à la découverte

30 janvier 2017

Le début d’une nouvelle année : c’est l’occasion idéale pour vivre de nouvelles expériences et élargir ses horizons. Pourquoi ne pas [...]

Lire la suite

7542 – Une recette traditionnelle!

27 janvier 2017

Le début de l’année est pour moi un moment où j’aime retourner à aux sources afin de donner force et [...]

Lire la suite
 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter