Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Que boire par temps chaud?

6 juillet 2017

the-glace (1)

Par temps chauds, le thé n’est souvent pas la première boisson qui nous vient à l’esprit pour se rafraîchir. Pourtant, sa versatilité en fait un breuvage de choix hiver comme été. Que ce soit en transformant votre matcha ou chai latte en version glacée, ou en agrémentant votre thé nature favori infusé à froid de basilic, d’agrumes ou de menthe, les possibilités sont quasi infinies. Cela permet également d’utiliser les restes d’un thé qui se fait plus vieux.

Voici quelques recettes qui sauront plaire à toute la famille près de la piscine cet été :

Matcha latte glacé

Ingrédients

750 ml (3 tasses) de lait 2 % ou de lait végétal de votre choix
250 ml (1 tasse) d’eau froide ou d’eau mélangée à des glaçons
3 c. à café de matcha Sora
4 c. à café de sucre brut (si on utilise un lait végétal sucré, diminuer de moitié la quantité de sucre)

Préparation

Mettre tous les ingrédients dans un mélangeur électrique ou dans un shaker.
Battre la préparation jusqu’à ce que le matcha soit complètement dissous.
Servir.

matcha

Chai latté glacé

Ingrédients

500 ml (2 tasses) d’eau
500 ml (2 tasses) de lait 3,25 %
4 c. à thé de mélange chai Camellia ou autre
4 c. à thé de sucre brut

Préparation

Dans une casserole, amener l’eau à ébullition. Verser le mélange chai dans l’eau bouillante et laisser mijoter pendant 5 min.
Ajouter le lait et le sucre et porter le tout à ébullition.
Retirer du feu, couvrir et laisser infuser 5 min. Ajouter du sucre, si nécessaire. Filtrer la préparation et y ajouter quelques cubes de glace.
Note : Si vous utilisez du lait de soja sucré, diminuez la quantité de sucre à 2 c. à thé au goût.

Thé glacé nature ou aromatisé

Tous les thés peuvent s’infuser à froid. C’est notamment une façon simple de donner une deuxième vie à vos thés un peu plus vieux. Voici comment :

Préparation (4 tasses)

Utiliser 4 c. à thé du thé de votre choix
Verser 1 litre d’eau froide sur les feuilles
Ajouter au goût quelques aromates (orange, citron vert, épices, fines herbes, etc.)
Ajouter 2 c. à thé de sucre
Laisser infuser au frigo durant minimum 6h, ou laisser au frigo pour une nuit

Des idées :

- Thé vert, menthe fraîche et citron vert
- Thé noir, orange et épices (cardamome, gingembre, cannelle, etc.)
- Thé wulong, pétale de rose, basilic

IMG_2999_purvodka_marche_cocktails_20170622_st-jean

Cocktail alcoolisé au thé glacé

3 oz de thé glacé Brise de Casablanca
1.5 oc de vodka PUR
0.5 oz de sirop simple à la menthe fraîche*

Mélanger tous les ingrédients dans un verre Old Fashion avec de la glace. Décorer d’une feuille de menthe fraîche.

*Sirop à la menthe
Porter à ébullition 1/2 de sucre et 3/4 de tasse d’eau. Retirer du feu lorsque le sucre est entièrement dilué. Ajouter 1/4 de tasse de feuilles de menthe fraîche ciselée. Laisser infuser 30 minutes et filtrer.

 

Crédit photos : Christina Fayad, directrice artistique chez PUR vodka

 

Le versatile Bai Rui Xiang : nos recommandations d’accords gourmands

9 janvier 2017

Wuyi sunrise

Un des grands coups de coeur de l’équipe du Camellia Sinensis depuis les 5 dernières années, le Bai Rui Xiang, possède une versatilité étonnante. Digne représentant des thés de rochers (Yan Cha), ce wulong aux feuilles délicatement roulées n’a été que faiblement torréfié, lui conservant une savoureuse finesse végétale et florale. Thé d’une grande profondeur, il permet de bonifier plusieurs accords gourmands.

François Marchand, expert dégustateur chez Camellia Sinensis, nous suggère quatre manières de déguster ce thé incroyablement versatile, à la finale fruitée et mielleuse.

1. En mocktail : Wuyi Sunrise (sans alcool)

3 oz de Bai Rui Xiang glacé*
1 oz de jus de clémentine frais pressé
1-2 oz d’eau gazéifiée (pour allonger)
Trait de sirop de grenadine

Servir sur glace avec décoration (pomegrenade, zeste d’orange).
*Infuser 12g de Bai Rui Xiang dans 1 litre d’eau froide, durant 12h au réfrigérateur.

2. En cocktail : Wuyi Sunrise (alcoolisé)

Envie d’y ajouter un peu de punch? Il suffit d’ajouter à ce mélange 1 oz de votre rhum favori. Nous avons testé avec le rhum épicé québécois Chic Choc ; étonnant!

3. En accord avec le fromage : Alfred Le Fermier

En infusion normale (à chaud), le Bai Rui Xiang est absolument divin avec le fromage Alfred Le Fermier, un fromage québécois à pâte pressée cuite, au lait cru de vache. Pour savourer cet accord, on suggère d’abord de déguster le thé avant de prendre une petite bouchée du fromage (chambré au préalable). Le fromage encore en bouche, on prend ensuite une gorgée de thé chaud. Celui-ci fera fondre le fromage et ressortir son côté crémeux et ses notes légèrement fruitées. Un délice!

Vous recevez avec une fondue à fromage? L’occasion idéale de surprendre vos invités avec cet étonnant accord, et une option parfaite pour ceux qui ne boivent pas d’alcool.

4. En accord avec le chocolat : Valrhona Manjari 64%

En infusion normale (à chaud) ici également, l’accord avec le chocolat noir Valrhona Manjari 64% est sublime. La dégustation suit le même ordre : une première gorgée de thé, un carré de chocolat, suivi d’une seconde gorgée qui fera fondre le chocolat et déployer les notes fruitées du Bai Rui Xiang et du Valrhona Manjari. Délectable!

Le thé…de l’apéro au dessert !

6 décembre 2016

DSC_6291

Alors que la frénésie du temps des fêtes fait tranquillement son arrivée, c’est aussi le moment de planifier le menu pour nos invités. Pourquoi ne pas leur faire découvrir des repas et cocktails festifs à base de thé ? Surprenez-les de l’apéritif au dessert avec ces quelques recettes qui sauront certainement animer les discussions autour de la table.

Tous les cocktails et recettes proviennent de la nouvelle édiiton de notre classique Thé : histoire, terroirs, saveurs aux Éditions de L’Homme.

Crédit photo : Mathieu Dupuis

APÉRO DÉTENTE

À la fois raffiné, chaleureux et réconfortant, ce cocktail est parfait pour les après-skis romantiques ou pour impressionner vos beaux-parents.      Santé !

FENG PINE COCKTAIL par Simon Faucher

Ingrédients

  •    45 ml (1 ½ oz) de Glenfiddich
  •    ó c. à café de gelée de sapin du commerce
  •    2 c. à café de jus de citron
  •    200 ml (7 oz) de thé Feng Huang Hong Cha ou d’un thé noir chinois fruité, chaud
  •    Petite branche de sapin (pour décorer) (facultatif)
  •    Mélanger tous les ingrédients ensemble et server avec une branche de sapin en guise de décoration.

  

REPAS PARFAIT

Entrée : accords huîtres et thé

Huîtres et champagne, ça va de soi. Huîtres et thé, vous avez déjà essayé? C’est le moment ou jamais de vous laisser surprendre par ces délicieux accords.

  • Accord 1 : Huîtres salines et iodées (comme Luckylime, Blackberry Point, Malpeque Premium):
    • Accorder avec Kabusecha Takamado
  • Accord 2 : Huîtres plus grasses et minérales (comme Rocky Bay)
    • Se marie bien avec wulong cuits comme le Dong Ding de Mr. Nen Yu

 restaurant-1769599_640

Repas principal : pieces de boeuf au wulong

par Normand Laprise, chef propriétaire du restaurant Toqué !

4 PORTIONS

  • 2 pièces de boeuf d’environ 300 g (10 oz) prises dans le contre-filet
  • Sel et poivre, au goût
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive extravierge
  • 4 c. à soupe de beurre
  • 2 ou 3 c. à soupe de beurre (pour terminer la sauce)
  • 250 ml (1 tasse) d’eau
  • 2 c. à soupe de Wulong (de type Shui Xian, Mi Lan Xiang ou Qi Lan Xiang)

1. Assaisonner les pièces de boeuf de sel et de poivre au goût. Chauffer un poêlon de fonte à feu vif jusqu’à ce qu’il fume. Ajouter l’huile d’olive et le beurre.

2. Déposer les deux pièces de boeuf dans le poêlon et cuire jusqu’à l’obtention d’une croûte, soit environ 3 à 4 min de chaque côté, selon l’épaisseur de la pièce. Les mettre dans le four éteint pendant 2 à 3 min, selon la cuisson désirée. Retirer les pièces de boeuf du poêlon. Réserver.

3. Essuyer l’excès de gras du poêlon. Faire fondre les 2 à 3 c. à soupe de beurre jusqu’à l’obtention d’une coloration noisette. Déglacer avec l’eau et bien gratter le poêlon pour récupérer les sucs de la viande. Réduire de moitié et ajouter le Wulong. Laisser infuser de 2 à 3 min et passer au tamis. Faire bouillir le mélange de nouveau et bien fouetter.

4. Couper les pièces de boeuf et servir avec le jus de cuisson au Wulong.

5. Accompagner la viande d’une purée de légumes et de quelques oignons de saison.

Screen Shot 2016-11-17 at 11.34.06

Le dessert : bols de thé au choco-chai

par Josée di Stasio, auteur, conceptrice et animatrice de l’émission À la di Stasio à Télé-Québec

6 À 8 PORTIONS

  • 250 ml (1 tasse) de crème 10 % ou de lait entier
  • 4 c. à soupe de chai  Camellia
  • 4 c. à soupe de cassonade ou de sucre
  • 180 g (6 oz) de chocolat mi-sucré
  • 3 oeufs

1. Faire chauffer la crème avec le chai jusqu’au point d’ébullition. Ajouter la cassonnade et mélanger pour bien dissoudre. Retirer du feu et laisser infuser 15 min.

2. Dans le récipient d’un mélangeur ou d’un robot culinaire, hacher le chocolat.

3. Réchauffer l’infusion de chai et passer au tamis fin.

4. Remettre le robot en marche, y verser l’infusion chaude et mélanger jusqu’à ce que le chocolat soit bien fondu. Ajouter les oeufs un à un et mélanger de 30 à

60 secondes pour bien émulsionner le mélange.

5. Remplir des petits bols à thé ou des verres d’une capacité de 80 ml (1⁄3 tasse).

6. Réfrigérer au moins 2 h avant de servir avec la garniture choisie.

Screen Shot 2016-11-17 at 13.27.53

FENG PINE : La création d’un cocktail à base de thé

4 décembre 2013

DSC_6291

Nous explorons depuis plusieurs années les accords surprenants entre différents thés et scotch. Dans ces accords, nous dégustons les deux produits séparément alors que la mixologie consiste quant à elle à mélanger différents ingrédients dans une même boisson.  Après un cours de mixologie chez nos amis de l’Atelier des saveurs en 2012, nous voulions créer une recette de cocktail d’hiver afin de vous la présenter pour le temps des fêtes.

Nous avons donc demandé à Simon Faucher, des Rouxquineries, sommelier au St-Amour et mixologue des temps modernes, de nous créer cette recette où on peut à la fois goûter le thé et les autres ingrédients.  Simon a choisi le thé comme base du cocktail et le scotch comme alcool, une boisson qui saura autant plaire à votre tante qui aime le thé qu’à votre oncle qui aime le scotch!

Bonne dégustation!

FENG PINE COCKTAIL

Ingrédients

1 ½ oz  (45 ml)             Glenfiddich

½ c.à thé                    Gelée de Sapin

4 c. à thé (10 ml)         Jus de Citron

7 oz  (200ml)              Thé Feng Huang Hong Cha

Préparation

Mélanger tous les ingrédients ensemble et servir avec une branche de sapin comme décoration.

Qui dit pomme…

22 septembre 2010

P1030347

Qui dit septembre, dit pomme. Qui dit pomme, dit croustade. À qui dit croustade, je dis Darjeeling Sourenee Dj-1 1st flush biologique!

Malgré qu’il est souvent indiqué d’utiliser des thés corsés et fort goûteux pour accompagner les plaisirs sucrés, la liqueur pourtant limpide, jeune et souple du Darjeeling Sourenee fait un accord parfait avec la croustade aux pommes.

De ce thé noir himalayen, les arômes vifs – notamment floraux – et leur amplitude s’unissent  magnifiquement bien aux effluves capiteuses de la cannelle. Il est probable aussi que le caractère fruité-acidulé du Sourenee permet un accord moléculaire favorable avec cette même propriété acidulée et sucrée des pommes (pour ma croustade, j’avais choisi les Cortland), d’où la sensation de saveurs et d’arômes qui vont bien ensemble.

Thé en main et croustade au four, il ne vous reste plus qu’à trouver l’être idéal pour partager cette merveilleuse dégustation, et ainsi créer l’ultime harmonie…

Régalez-vous! Et…

Bon thé!

P1030350

Joyeuses Fêtes et Bon Chaï!!!

18 décembre 2008

Pour mon dernier billet de l’année 2008, celle qui a vu naître ce blogue qui est déjà une aventure merveilleuse, j’ai pensé au temps des fêtes qui attend mes chers lecteurs et chères lectrices. Lorsque nous sommes passionnés par le thé et que l’on visite nos familles pour Noël ou pour le passage à la nouvelle année, nous sommes souvent désireux de partager certaines découvertes à nos êtres chers… et parfois, au-delà de nos bonnes intentions, en plus de l’eau ou du matériel disponible qui peut souvent être mal adapté à nos infusions favorites, nos élans gustatifs préférés ne sont pas toujours aussi accessibles pour tous… “Je me suis fait dire que mon Sun Moon Lake goûtait le thé en sachet ben normal”, “Quoi? mon sencha du jus de gazon?!” ou encore, “le Pu Er que j’ai fait après le repas n’a pas eu grand succès…” sont des histoires qui reviennent à chaque année des différentes veillées dans la parenté de la plupart d’entre nous! Heureusement, le bon thé est de mieux en mieux connu et apprécié au Québec et, au fil des fêtes qui se succèdent, “y faut pas lâcher la patate!” et continuer de faire goûter aux membres de sa famille les différents thés qui existent!

 

Toujours est-il qu’il y a des incontournables, des passe-partout. Parfois il faut simplement accepter que quelque chose d’accessible gustativement fera très bien l’affaire pour un grand nombre d’invités. Dans la gamme des thés natures, les wulong verts sont assurément un bon choix, leur caractère printanier plaît généralement à tous en plus d’être digestifs et faibles en caféine. Les thés verts au jasmin, tel que les Perles du Dragon, sont des choix simples qui savent aussi facilement trouver preneurs. Mais, d’après moi, c’est le chaï qui est le roi des assemblées familiales en période glaciale: par son odeur, par l’ambiance qu’il produit, par ses épices réchauffant les corps et les coeurs, par sa facilité à se fondre dans l’esprit de la cuisine avec sa préparation en grande casserole… Plusieurs sont disponibles (voir nos sélections), allant de ceux plus stimulants grâce au thé noir ou vert, sans caféine avec celui ayant pour base le Rooibos; certains tendent plus vers le sucré de la cannelle, d’autres sont plus piquants avec leur cardamome ou gingembre. Certaines personnes le préparont en infusion normale à l’aide d’une théière, le servant nature ou en rajoutant le lait par la suite, pendant que d’autres le concocteront, tel que je le recommande fortement car définitivement plus délectable, par la méthode plus traditionnelle, c’est-à-dire dans un chaudron, sur le poêle. En voici une recette qui donne des résultats merveilleux:

 

RECETTE DU CHAÏ INDIEN (donne 1 litre)


500ml d’eau;

500ml de lait (de source animale ou de soya);

4 bonnes cuillères à thé de mélange chaï (au choix);

4 cuillères à thé de sucre ou cassonade;


1-Faites bouillir l’eau dans une casserole.

2-Jetez-y votre mélange chaï et faites mijoter pendant 5-10 minutes.

3-Ajoutez le lait et le sucre et reportez le tout à ébulition. Retirez du feu, couvrir et laissez infuser 5 minutes. Goûtez et ajustez le sucre ou laissez infuser plus longtemps pour une boisson plus corsée.

4- À l’aide d’un tamis ou d’un tissu, filtrez la préparation et dégustez!


NB: Si vous utilisez du lait de soya sucré, diminuez la quantité de sucre à 2 c. à thé; Pour un chaï encore plus crémeux, vous pouvez mettre 750ml de lait pour 250ml d’eau; Vous pouvez préparer votre boisson chaï quelques jours à l’avance et le conserver au réfrigérateur jusqu’à ce que le moment de le servir requière de le réchauffer à nouveau avant de le servir… à moins de le boire frais, ce qui est aussi tout à fait possible!

 

Je vous souhaite donc une merveilleuse période des fêtes pleine de paix, d’amour, de santé et de dégustations mémorables! Que l’année 2009 vous apporte maints moments précieux avec vos êtres chers ainsi que de la lumière dans tous les aspects de vos vies! À bientôt!!!

 

 

Par temps chauds…

22 août 2008

thé glacé 

Les chaudes journées de fin d’été que nous connaissons depuis les derniers jours m’ont donné l’envie de vous partager notre recette de thé glacé maison préparé à l’aide d’une infusion à froid. Je ne suis pas particulièrement un fan de boissons fraîches (pour moi, le thé se boit chaud et sans artifices!) mais quand la lourdeur de certains jours se fait sentir, un thé glacé fait avec de bons ingrédients n’est pas de refus!

 

(Pour 2 litres d’eau)

  • 1 orange coupée en petits morceaux;
  • 1 petite poignée de menthe douce;
  • 8 cuil. à thé d’un thé à la personnalité corsée (thé noir de l’Assam, d’Afrique ou thé vert chinois goûteux…);
  • 5 cuil. à thé de sucre brut; 
  • 5-10 cuil à thé d’épices variées à votre goût (cardamome, badiane, cannelle, girofle, muscade, gingembre, etc.)
  • quelques pincées de pétales de rose (facultatif) 

Mettez tous les ingrédients dans un grand récipient. Ensuite, ajoutez de l’eau froide ou à la température de la pièce. Couvrez et laissez infuser 10 heures au réfrigérateur. Filtrez puis ajustez le sucre à votre goût (vous pouvez également ajuster en ajoutant du jus de fruit doux). Servez!     

 

Bien sûr ce n’est qu’une recette de base dont vous pourrez simplement vous inspirer et modifier les ingrédients pour composer d’originales combinaisons. Ainsi, au Salon de thé cet été, nous avons vu passer plusieurs expériences fort intéressantes telles que: “hibiscus et gingembre”, “fleur d’oranger et anis” ou encore “citron et safran”. Je vous conseille en passant d’en profiter pour “liquider” vos vieux thés défraîchis. En effet, nous avons souvent à la maison des thés s’étant quelque peu éventés mais qui ont conservé leurs tannins (quitte à en mettre un peu plus…) qui feront l’affaire pour s’associer aux fruits et aux épices du mélange. Ainsi, l’automne venu, l’amateur de thé pourra se procurer du nouveau thé tout frais pour la période froide. Comme la vie est bien faite!

  

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter