Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Pourquoi le thé japonais me rend heureux…

18 février 2009

Je tenais aujourd’hui à vous partager un fait touchant pour moi: à chaque fois que je déguste un thé vert japonais après un moment sans en avoir bu, ça me rend immanquablement heureux. Le sourire grand comme le visage, le regard clair aux yeux pétillants, le coeur palpitant… en fait, ces thés me rendent amoureux. Aucun autre type de thé n’a autant d’effets soudains sur moi. Pourquoi? Est-ce simplement l’effet sur mon esprit de la caféine et des autres composés chimiques contenus dans les petites feuilles vert-émeraude? Ou est-ce plutôt ses arômes chlorophyllés me rappelant le printemps et l’été, le bourgeonnement des arbres, des champs verdoyants qui foisonnent de toute cette vie que l’on retrouve dans la nature et que j’aime tant? Sûrement les deux. Et, je me réjouis de ce fait, je suis loin d’être le seul à ressentir cet effet des plus agréables…

 

Outre leur action bénéfique dû à leur haute concentration en antioxydants, les sencha, gyokuro, matcha et bocha, -pour ne nommer que ceux-là-, sont des thés, disons-le, possédant une teneur relativement haute en caféine. Stimulants plutôt qu’excitants, leur effet sur nos corps et esprits est vivifiant et énergisant, sans pour autant  ”secouer” le système nerveux. En fait, ils favorisent la concentration et la clarté mentale et ce, pour des heures durant. Contrairement au café dont l’effet est généralement de 2 à 3 heures, les thés verts japonais auraient tendance à livrer graduellement leurs effets sur une période bien plus longue, de 6 à 8 heures. En résulte une sensation stimulante en continu, sans pour autant offrir de baisse d’énergie notable. Quant à leur caractère aromatique, ils nuancent pour la plupart sur la même tonalité herbacée rafraîchissante, des légumes verts au maïs, en passant par les algues, les fleurs délicates ou les noisettes fraîches, selon les crus. Ces thés sont presqu’à considérer comme des aliments en soi, un bouillon tonique et inspirant. Pour ceux qui n’ont d’ailleurs jamais tenté l’expérience, je vous conseille d’essayer un beau jour de remplacer votre thé du matin par un sencha ou le kamairicha par exemple. Peut-être découvrirez-vous la même énergie et le même bonheur que me rendent ces thés! Et n’oubliez pas de me laisser savoir vos impressions!

 

  1. Christine a dit:

    J’ai beau avoir plusieurs dizaines de thés différents chez moi (oui, je suis une vraie maniaque!), me faire des thés aux fraises, à la menthes et à tout ce qu’on peut imaginer, je reviens toujours en courant à mes classiques verts japonais que j’aime tant et qui oui, je l’avais remarqué tout comme vous, ont le don réellement de nous rendre un peu plus heureux qu’on ne l’était avant de s’en mouiller les lèvres…j’ai même conseillé à une amie un peu déprimée qui aime le thé de s’en faire une petite tasse chaque matin pour l’aider à démarrer sa journée avec un peu plus de vigueur!

    Je ne connais pas le Bocha mais vous pouvez gager que je vais remédier à ce manque sous peu…il n’y a pas de doute pour moi, le thé n’est rien de plus qu’une infusion de bonheur à s’offrir le plus souvent possible!

  2. Sophie a dit:

    Le thé vert japonais a exactement le même effet sur moi! Quelle belle description vous en avez faite! J’apprécie les thés noirs, encore plus les wulongs et davantage encore les thés blancs, mais il n’y a rien pour moi comme les thés verts japonais. En me livrant aux plaisirs du Sencha Haruno 2, du Bocha Mori, du Sencha Tsukigase et du Gyokuro Tamahomare, sur une base hebdomadaire, je mène une vie de libertine assumée dont le temps n’a pas encore réussi à essouffler la passion! Et moi qui croyait être la seule à vivre pareil émoi… Maintenant que mon secret n’en est plus un, réussirai-je à ne pas rougir lorsque je passerai à la maison de thé et que vous me servirez un Matcha Choan? ;-)

  3. Kate Kendall a dit:

    Wow quelle agréable coïncidence. J’étais justement en train de fantasmer sur le fait d’aller me préparer un sencha quand j’ai voulu lire le blogue pour me mettre en appétit. Je suis totalement en accord avec toi, cher Daniel, ce thé me fascine et me cajole l’âme! Je ne sais pas si c’est la technique senchado, si l’odeur marine, fruitée, poissonnée, mais intense ou si c’est simplement un agréable mélange de toutes ses vertues, mais depuis que je commence à m’intéresser à cette famille, mes découvertes me réjouissent constamment… Vivement l’atelier sur le Japon…

  4. Aimée a dit:

    On dirait que tout le monde est unanime… Le thé vert japonais me rend particulièrement heureuse aussi, et chaque fois que j’en bois, j’ai une bouffée de souvenirs. En fait, j’ai toujours autant de difficulté à distinguer ces thés par leur nom, et je les différencie plutôt par les souvenirs qu’ils me ramènent à l’esprit : thé siroté dans une bouteille thermos dans un cours d’arts plastiques, thé partagé avec une personne chère et qui rend plus aisée une conversation laborieuse, thé servi avec un mélange de contrôle et de passion par une amie qui apprend l’art du thé…
    Hum, c’est dans ces moments-là que j’aimerais que le thé que je bois présentement soit plus qu’un simple thé en poche !!

  5. Serge a dit:

    Contrairement à vous, fins connaisseurs, je viens de découvrir le thé. Tranquillement j’apprivoise le goût du thé vert, j’espère que vous trouverez pas trop ridicule de lire que je découvre qu’ils ont des goûts différents!!!
    Vous pouvez deviner mon étonnement voyant sur le site qu’il y a autant de type de thé… et même autant de sorte de théière! j’avoue être un peu perdu dans tout ce nouveau monde. Étonné mais ravi car j’aime bien découvrir de nouvelles choses.
    alors des conseils vous viennent à l’idée pour aider Le néophyte?

  6. Daniel a dit:

    Merci à vous tous et toutes pour vos commentaires et partages! Le printemps arrivera sous peu, boire vert nous donne de l’énergie et de l’espoir que les brins d’herbes surgiront bientôt!!! :D

  7. Daniel a dit:

    @Serge
    Mon meilleur conseil: boire du thé, plein de sortes, varier, être curieux… surtout curieux. Plus on en boit, plus on a envie d’en boire, d’en découvrir. Trouver ce que l’on aime avant d’acheter du matériel plus poussé. Et puis, assister aux différents ateliers proposés par la maison de thé, aux dégustations thématiques, poser des questions au personnel en boutique ou au salon de thé… et même ici! Pour toute question spécifique, vous pouvez m’acheminer un courriel à l’adresse suivante: info@camellia-sinensis.com et il me fera un énorme plaisir de vous répondre! À bientôt et bonnes découvertes!

  8. VanessaV a dit:

    Je confirme cette énergie, cette vitalité donnée par les thés japonais. Une saveur rafraichissante, tonifiante et même retirant la grisaille de l’esprit. J’avais même eu l’expérience de l’ivresse… une forme agréable… due à la théanine apparemment. http://iam-like-iam.blogspot.com/2008/11/ivre-de-th-les-prmices.html

    Qu’il est dommage de ne pas profiter de tes lumières de visu… en zhong ou autrement, je serais bien aller dans la pièce du fond!

  9. Daniel a dit:

    @Vanessa
    Toujours un plaisir de te lire ici ou ailleurs… Si tu comptes passer un jour par Montréal, n’hésites pas à me faire signe et à venir nous visiter à la maison de thé. Ça sera un plaisir de prendre une pause pour prendre un thé en ta compagnie! À la prochaine!

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter