Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Le culottage des théières de Yixing

30 août 2009

Contrairement aux porcelaines et céramiques émaillées, au verre, à la fonte ou à l’acier inoxydable, les théières en terre de Yixing sont les seules théières qui se culottent, qui vont “mémoriser” les arômes et les saveurs des thés qu’elles aient infusés. On réservera donc une seule famille de thé à chacune de ces théières, voire même un seul thé pour les puristes. Limitant vous croyez? Peut-être, surtout si vous n’avez toujours pas trouvé votre ou vos types de thés préférés. Car, si son utilisation a le désavantage de ne pas offrir la possibilité de varier les thés infusés dans son sein, son grand avantage -non négligeable-, est que notre outil d’infusion se bonifiera avec le temps, prenant une expérience précieuse au fil des infusions. Une relation unique se forme entre nous et notre théière, une complicité grandissant tout au long de nos découvertes dans le monde du thé…

Les marques de culottage d’une théière en Yixing.

Leur terre est particulièrement poreuse, c’est pour cela qu’elles ont la capacité de se culotter. Mais ce n’est pas tout: elle est aussi très riche en fer, leur donnant le pouvoir de maintenir une température élevée pendant et après l’infusion. D’ailleurs, ce sont les Pu Er, les wulong et les thés noirs (dont l’infusion nécessite une température frôlant le point d’ébullition) qui bénéficieront particulièrement des théières fabriquées en terre de Yixing . Elles sont disponibles sous différentes formes, contenances et couleurs (selon les pigments de terre), leurs prix dans nos boutiques variant entre 30$ et 200$ environ (car on peut retrouver sur le marché de ces théières, fabriquées par des potiers célèbres ou culottées par des maîtres reconnus, vendues pour des dizaines de milliers de dollars; de véritables objets d’art et de collection). Pour la première utilisation, il est d’abord recommandé de faire une infusion “à blanc”, que l’on ne boira pas, avec le thé de notre choix (qui déterminera “l’orientation” de notre nouvelle partenaire d’infusion!) et que l’on laissera plusieurs heures dans la théière jusqu’à ce qu’elle se refroidisse. La terre sera donc “baptisée” par cette infusion très concentrée. Après cette étape, comme après chaque infusion qu’elle vivra par la suite, on ébouillantera tout simplement la théière avant de la laisser sécher d’elle-même. Il peut être utile de rappeler que, comme pour toutes les théières, l’usage de savon est proscrit au nettoyage des outils d’infusion. L’eau chaude seule sera utilisée.

Je recommande vivement les théières de Yixing à quiconque adore particulièrement une famille de thé et compte l’infuser fréquemment. J’ai personnellement plusieurs de ces théières, une pour chaque type de wulong et de Pu Er. Quant aux néophytes, à ceux qui commencent à découvrir la panoplie des différentes familles de thé, je suggère de commencer avec une théière polyvalente, donc non poreuse, telle qu’une porcelaine, une céramique ou une fonte… et, un jour, vous saurez quand viendra le moment de passer aux théières “qui se souviennent”!

  1. JP a dit:

    la majorité des théieres yixing que j’ai vu ont une capacité de 100-120ml.
    Est ce que le temps d’infusion d’un oolong par exemple frole celui du gaiwan (chung) ? Ou procédez vous toujours à une longue infusion (3-4minutes avec 1/2 cuillérée à thé dans la majorité des cas)?

  2. Daniel a dit:

    Lorsqu’elles sont aussi petites que celles dont vous parlez, aux environs de 100ml, et que la quantité de feuilles y étant infusées est relativement grande comme celle utilisée pour le chung, le temps d’infusion sera effectivement comparable. C’est la méthode utilisée pour le gong fu cha. Toujours est-il qu’une grande majorité des théières yixing trouvées dans le commerce possèdent une contenance plus grande, de 200ml et plus, ce qui changera la méthode d’infusion avec, en général, une proportion d’une cuillèrée à thé/250ml, avec un temps d’infusion de 3-4 minutes environ…

  3. Geneviève a dit:

    Je possède moi-même une théière Yixing. En fait c’est le premier outil d’infusion que j’ai acheté dans votre boutique. Je ne connaissais alors pas beaucoup le thé. Ce que je savais par contre malgré que je le buvais en poche c’est que j’aimais ce liqueur énormément. J’ai eu un véritable coup de coeur pour la théière que j’ai acheté. Je me rapellerais toujours de ma joie de la culotter. J’aime penser aux aritisans qui l’on façonné, j’aime savourer la merveilleuse liqueur qu’elle me donne. C’est un plaisir renouvellé à chaque fois. Je me demandais une chose. Est-ce que chaque théière est unique? Sont-elles fabirquées à la main. Merci encore pour ce blogue extraordinaire.

  4. Audrey a dit:

    C’est un peu hors sujet, mais je voulais profiter de ce billet pour vous féliciter des commentaires élogieux que vous avez reçus récemment sur le site de Cha Dao. Je me doutais bien que nous avions la chance d’avoir accès à trois maisons de thé exceptionnelles, mais je suis bien contente de voir cette impression confirmée par quelqu’un qui en a vues d’autres. Continuez de nous combler ! :-D

  5. Antoine a dit:

    J’ai acheté il y a peu une toute petite théière de Yixing brun-foncé chez vous, et j’en suis très très content. Il y a longtemps que je recherchais une très petite théière pour le gong fu cha à un prix abordable, et je l’ai trouvée!

    Aussi, connaitrais-tu un moyen de faire réparer une théière yixing cassée en 3 gros morceaux? C’est une théière à laquelle je tenais beaucoup et qui m’a fait aimer pour la première fois les Pu-erh Sheng.

  6. Daniel a dit:

    @Tous: pardon pour le délai de réponse, je viens de traverser les USA en voiture pour revenir dans notre belle province et mon accès au site internet m’étais presque impossible. J’en suis désolé… Je vous répondrai sous peu, promis!

  7. Daniel a dit:

    @Geneviève
    Comme tu le dis si bien, l’utilisation d’une théière yixing est un plaisir renouvelé! Si la relation à une théière de ce type la rend unique à nos yeux (tel qu’avec notre enfant!), il vous arrivera peut-être un jour de croiser une théière identique sur une tablette de notre magasin… Bien que ces théières ne soient pas industriellement construites par des machines sophistiquées, il reste que le moulage est une réalité dans le cas des yixing de grande production. Cependant, bien que la plupart des modèles soient produites en plusieurs exemplaires, nous pouvons nous réjouir à l’idée qu’un grand nombre de ce type de théières sont soit façonnées à la main et/ou au tour de potier. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir la même théière, au modèle reproduit depuis plus d’un siècle, offerte à divers prix, l’une pouvant être présentée à 50$ tandis qu’une autre à 500$. Deux potiers différents, deux qualité de terre différentes, deux travaux différents… Si on regarde rapidement, on peut à peine voir la différence, mais si on regarde de plus proche, on peut voir pourquoi une est une oeuvre d’art de théière tandis que l’autre une version plus modeste. Pour finir, je crois qu’il faille surtout aimer notre théière si elle nous infuse de bons thés, la culotter au fil de nos expériences et l’apprécier comme étant “la meilleure théière du monde”!

  8. Daniel a dit:

    @Audrey
    Merci pour le lien. C’est vraiment gentil à toi pour les encouragements! Au plaisir de te relire!

  9. Daniel a dit:

    @Antoine
    Bien content que tu aies trouvé ta mie en guise de gong fu cha! Parfois il faut savoir patienter avant de tomber sur le modèle de nos rêves! Quant aux théières brisées, il est malheureusement presque impossible de recoller les bouts cassés de théières en terre (ou en d’autres matériaux d’ailleurs…). La colle trouvée dans le commerce peut à la limite recoller une anse ou un bouton de couvercle, mais comme elle est probablement toxique à son contact avec l’infusion, je ne la recommande pas pour cet usage. Il faut apparemment en faire son deuil en faisant passer ça avec quelques gorgées d’un thé bien fort… au plaisir de te relire bientôt!

  10. marc brooks a dit:

    bonjour,
    j’ai culotté une theière en terre à l’eau de source et au darjeeling de printemps sftgfop+-1 pendant 8 ans. Je compte m’en séparer. Combien pensez-vous que je puisse la vendre? merci

  11. Daniel a dit:

    Dans la tradition chinoise du thé, une théière yixing déjà culottée n’a pas spécialement de valeur commerciale supplémentaire à moins d’avoir été “élevée” par un maître de thé/théière. La qualité de la terre, la finesse d’exécution de l’oeuvre, le renom du potier qui l’a fabriquée sont tous des facteurs jouant sur la valeur initiale d’une théière yixing. Une théière de moindre qualité, même culottée avec grand savoir faire pendant des décennies, ne deviendra jamais une bonne yixing pour autant. Comme je ne connais pas les détails initiaux, la qualité d’exécution et de la terre constituant votre théière (c’est un monde dans lequel nous ne nous croyons encore que très peu connaissant pour l’instant…), je ne puis vous donner d’indices à la question que vous me posez. Certaines yixing neuves sont retrouvées à 35$ pendant que d’autres sont vendues à 70000$USD à Beijing aux enchères… neuves, sans culottage… À mon avis, trouvez quelqu’un qui adore le Darjeeling et proposez-lui votre théière à un prix peut-être légèrement supérieur à celui dont vous aviez payé. Il en prendra soin et la théière continuera doucement sont éducation qui demandera toute une vie d’homme avant d’avoir un potentiel intéressant. Bien à vous.

  12. marc Brooks a dit:

    Merci de votre réponse et pardonnez le retard de la mienne. Cette théière a plus une valeur sentimentale que vénale en effet. Si je la vend se sera à un connaisseur de Darjeeling, à un prix raisonnable. J’ai un tel plaisir à préparer le thé et à le boire venant de cette théière que je pense la garder encore quelques temps. 30 ans de méditations sur le thé et grâce au thé m’ont appris à être patient et humble. Avec saveur. MB.

  13. Ridat Annabelle a dit:

    Bonjour,
    J’aimerais connaître le niveau de porosité des théières de votre boutique en ligne, notamment des modèles proposés de M. Shao, Mme. Sheng et M. Chen, pour en déterminer le type de thé le plus approprié à infuser.Donc quelles sont les argiles (zisha, zhuni…)utilisées pour ces modèles?
    D’avance merci de votre retour.

  14. escorte rendez vous a dit:

    I hope you never stop! This is one of the best blogs Ive ever read. Youve got some mad skill here, man. I just hope that you dont lose your style because youre definitely one of the coolest bloggers out there. Please keep it up because the internet needs someone like you spreading the word.

  15. Patrick a dit:

    Je viens d’acheter ma deuxième théière mémoire, la première pour le thé vert japonais, et ma nouvelle pour les pu Er :-)
    Baptiser une théière Yixing est toujours un moment spécial !

    Vous donnez un très bon service et de bons conseils, continuez votre bon travail.

  16. Seb a dit:

    Merci et bonne suite dans votre passion de collectionneur de théières !!!

    Sébastien

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter