Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Buvez-en tous!

12 septembre 2018

tasses tasting

Suite à un récent article paru dans La Presse + portant sur la démocratisation de la dégustation du vin, nous avons pris plaisir à discuter en équipe de l’évolution de notre approche depuis les 20 dernières années.

Le thé… une passion snob?

Tout comme pour le vin, et pour la majorité des produits fins de dégustation d’ailleurs (café, fromage, chocolat, spiritueux…), il peut devenir facile de tomber dans la rigidité lorsque l’on parle de thé. La spécialisation et la connaissance qui accompagne la dégustation de produits raffinés, et l’expertise qu’on en développe, peut en effet mener à se rigidifier pour porter sa connaissance, surtout en début de parcours.

Camellia Sinensis, puriste?

Nous ne faisons pas exception, alors que nous avons aussi passé par une époque plus puriste chez Camellia. Alors que l’ambiance était plus bohème à l’ouverture en 1998, le fait de développer une expertise nous a mené dans une époque un peu plus puriste entre 2001-2003. Nos voyages en Europe, notamment en France, nous avaient faussement donné l’impression que pour être crédible, il fallait projeter un certain élitisme. Ce qui est toutefois absolument faux et tellement pas dans l’identité de l’entreprise!

C’est parfois tentant pour les passionnés de notre équipe d’étaler leurs connaissances, surtout à leurs débuts dans l’entreprise. Pour certains, c’est un passage obligé pour se sentir à l’aise dans leur service. Comme pour dans (comme dans plusieurs autres industries) plusieurs industries, ça prend un temps d’adaptation pour comprendre quelle quantité ou quel type d’information fournir à un client. Nous entraînons notre équipe à la connaissance des différentes facettes du thé, mais toujours en gardant le tout accessible.

Une approche axée sur le partage

Pour nous, le thé demeure une passion et un divertissement et notre approche est d’abord et avant tout axée sur le goût, le plaisir et le partage. Nul besoin d’avoir des connaissances approfondies sur le thé pour en apprécier son goût ou ses bénéfices. C’est d’ailleurs l’approche que nous prônons dans nos ateliers, dont une bonne partie est axée sur une dégustation où nous aimons inciter les gens à partager leurs impressions sans se censurer.

Comme Jasmin aime souvent dire : “Buvez en tous!” – que ce soit chez Camellia ou ailleurs, nous aimons jouer un rôle dans la démocratisation du thé.

  1. Anny Voyer a dit:

    “C’est parfois tentant pour les passionnés de notre équipe d’étaler leurs connaissances, surtout à leurs débuts dans l’entreprise.”
    Partager ses connaissances, c’est super! Mais il faut définitivement faire attention à l’attitude avec laquelle on partage. Les clients qui viennent dans vos boutiques font preuve d’une curiosité et d’un intérêt à encourager, même si ils viennent pour acheter du choco shou ou du earl gray! J’ai malheureusement déjà senti cette “fermeture” chez certains de vos employés. À proscrire, étant donné qu’ensuite certains clients peuvent décider de ne pas revenir car ce n’est pas agréable de se sentir jugé.
    Longue vie à votre entreprise, car vos thés me remplissent de bonheur à chaque matin!

  2. Social a dit:

    Merci pour votre commentaire Anny! Tout à fait d’accord.

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter