Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Préparation locale du thé

12 mai 2019

27544819047_4ddd1f9ecc_o

À chaque printemps, nos quatre experts dégustateurs de thé parcourent l’Asie à la recherche des meilleurs crus de thés disponibles. Avec le temps, ils ont pu remarquer des coutumes bien différentes d’un pays à l’autre, que ce soit concernant la consommation ou la préparation du thé. Découvrez les habitudes des Chinois, des Japonais, des Taïwanais et des Indiens, et quelles sont leurs préférences quant à la préparation du thé.

Chine

Avec un territoire de plus de deux millions d’hectares cultivés, il n’est pas surprenant qu’on puisse retrouver en Chine des modes de préparation très variés selon les régions. C’est aussi le seul pays à produire les six familles de thé ; la consommation de thé étant basée sur la culture locale, le goût des Chinois varie selon les régions et les coutumes. De manière plus générale, les Chinois consomment essentiellement du thé vert et ils le boivent sans façon, dans un verre ou une bouteille à thé. Le plus souvent, ils ébouillantent les feuilles pour ensuite diluer l’infusion avoir bu le quart de leur verre. Intéressant : la bouteille à thé se retrouve absolument partout en Chine! Ainsi, tout au long de leur journée, ils peuvent boire leur thé qu’ils se retrouvent dans un train, au bureau ou un autobus.

Japon

Bien que l’infusion classique du thé en feuilles soit encore de nos jours la boisson nationale au Japon, elle semble difficilement s’adapter au mode de vie des jeunes Japonais. Néanmoins, différentes formes de consommation demeurent courantes. Ainsi, les Bancha, les Hojicha et les Genmaicha sont servis en théière dans les restaurants. Pour des dégustations plus raffinées, les Sencha et Gyokuro sont infusés selon la technique senchado dans certains salons de thé spécialisés. D’ailleurs, cette technique d’infusion a été créée par des Japonais désirant s’éloigner des contraintes imposées par les règles du Cha No Yu, en se réappropriant une façon d’infuser le thé “à la chinoise” – plus décontractée.

Taiwan

Dans pratiquement toutes les familles taïwanaises, on a coutume de recevoir les invités avec le meilleur thé de la maison. Ce peuple est particulièrement fier de ses Wulong : plusieurs d’entre eux n’hésitent pas à parcourir de grandes distances pour se procurer leur thé de leur montagne préférée. Taïwan regorge d’amateurs et de fins connaisseurs de thé qui, pour faire ressortir l’extraordinaire richesse des Wulong, utilisent la technique d’infusion particulière appelée Gong Fu Cha.

Inde

Lorsque les Anglais l’ont implanté en Inde, le thé était un produit destiné essentiellement au commerce extérieur. Avant les années 1850, les Indiens n’en consommaient pratiquement pas, tandis que, de nos jours, ils consomment près de 79% de ce qu’ils produisent. À noter : ils n’accordent que peu d’importance à la qualité du thé, puisqu’ils y ajoutent presque invariablement du lait, du sucre et des épices pour créer le chai.

Et vous, quelle est votre manière préférée de préparer le thé?

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter