Le Blogue des thés | Camellia Sinensis

Blogue

Gao shan cha: le thé des hautes montagnes

1 janvier 2010

shan-lin-xiShan Lin Xi et ses jardins escarpés

Les théiers qui poussent à plus de 1000 mètres d’altitude à Taïwan obtiennent la mention gao shan cha, signifiant “thé des hautes montagnes”. Notons que Taïwan est le seul pays, avec le Sri Lanka, à faire une différence entre les thés de basses et hautes altitudes. Comme c’est également le cas de la région de Darjeeling, en Inde, on s’intéresse à la culture du thé en altitude afin d’offrir des produits plus recherchés, car plus la plante pousse dans les hauteurs, plus ses propriétés aromatiques et gustatives sont complexes. Les conditions climatiques en haute montagnes sont évidemment différentes. Il fait naturellement plus froid, ce qui diminue la vitesse de croissance des théiers, mais augmente la concentration des huiles aromatiques dans les feuilles. De plus, avec la forte densité du brouillard qui tamise les rayons du soleil matin et soir ainsi qu’une partie de la journée, réduisant l’ensoleillement à quelques heures par jour, la plante produit des jeunes pousses d’un vert très foncé qui contiennent davantage d’acides aminés et de composés azotés. Humidifiées par ce brouillard, les feuilles sont plus tendres et, contrairement aux feuilles de basse altitude, elles gardent leur souplesse, une qualité favorable aux traitements qui suivront. Pour nommer quelques crus de gao shan cha les plus célèbres: Ali Shan, Li Shan, Da Yu Lin, Shan Lin Xi, Yu Shan…

Extrait tiré du livre “Thé: Histoire, terroirs, saveurs”

La notion de “lot” et de “grade” dans le monde des thés

10 novembre 2009

lots-kevin-inde

Kevin testant plusieurs lots de thé d’un même jardin.

Dès qu’on a terminé une cueillette, on doit acheminer rapidement la récolte vers la manufacture afin qu’elle reçoive les traitements qui mettrons en valeur son goût original. Si on laisse les feuilles à elles-mêmes trop longtemps, elles s’oxyderont et deviendront inutilisables. C’est pourquoi on retrouve des fabriques dans pratiquement chaque jardin. À Darjeeling, les producteurs identifient par des numéros de lot chacune des récoltes qu’ils effectuent dans leur jardin. Par exemple, l’appellation “Darjeeling Singell First Flush Dj-2″ signifie que le thé provient du deuxième lot qui a été transformé lors de la récolte du printemps dans le jardin Singell à Darjeeling (Dj). Fait à noter, un lot peut provenir d’une seule section du jardin ou être constitué d’un ensemble de deux ou trois sections. Également, il est important de ne pas confondre la notion de “lot” et de “grade” de thé. Si le lot indique simplement “le numéro de série” dans l’ordre chronologique des récolte d’un même jardin, le grade ne suit pas forcément un ordre de cueillettes dans le temps mais bien un classement préférentiel indiquant la qualité de l’apparence et/ou de l’aspect gustatif d’un lot de thé en particulier. Ainsi, par exemple, le Bai Hao 1 et le Bai Hao 2 n’ont pas été forcément cueillis dans l’ordre tel que vu précédemment dans le cas des lots de Darjeeling: Dans le cas de ce wulong, le grade 1 étant classé comme un grade supérieur au grade 2.

lots-kevin-boite-népal

Le périple de Hugo à Taiwan

14 mai 2009

 

Après son exploration de jardins de thé au Viet-Nâm, Hugo nous fait maintenant part des découvertes et trouvailles qu’il vient de faire au cours des dernières semaines à Taiwan. Je suis ému à lire ses lignes car l’an dernier, à pareille date, j’étais moi-même avec lui à la rencontre des producteurs de wulong de cette île magnifique m’ayant totalement séduit. Je vous laisse lire le récit de son périple:

 

Toujours intense et intéressant de revoir nos producteurs et d’explorer plus en profondeur la matière. J ai eu la chance cette année de rencontrer deux spécialistes de deux centres de recherche sur le thé et de poser toutes les questions qui me trottaient dans la tête. Après avoir exploré la transformation depuis plusieurs années, je désirais en savoir plus sur l’évolution des théiers à Taiwan, soit de 1700 à aujourd’hui. Grâce à leur générosité et leur connaissance approfondie, j’ai pu en refaire le parcours. Je vous en parlerai plus abondamment à mon retour et lors des rencontres dans le cadre de « l’événement thés du printemps ».

 

J’ai également travaillé à la finalisation de la première théière signée Camellia Sinensis! D’une contenance de 700 ml, elle verse à merveille et permet l’utilisation de plusieurs filtres à thé. Elle devrait être disponible en deux couleurs, vers la fin août. Parlant, théière, j’ai élargie également notre gamme, notamment en augmentant la sélection de théière gong fu cha,  les bouilloires et les accessoires, ainsi que les article de la série Purion.

Madame Nian et son mari nous présentent fièrement leurs thés

 

Côté jardin, notre sélection 2009 des wulong, thé noir et vert de Taiwan sera à la hauteur. J’ai particulièrement aimé ma rencontre avec M. Fu à Pinglin, chez lequel j’ai sélectionné un délicieux petit lot de Bao Zhong. Bien que situé dans un recoin fort éloigné des autres régions productrices, j’ai adoré également la suite de mon exploration dans la province de Hualien. Définitivement Mme Nian (productrice à Hualien) est talentueuse et audacieuse.  Elle produit énormément de petits lots qui ont de la personnalité. J’ai arrêté mon choix sur un wulong de haute montagne (Mayuan) et un thé vert délicat, avec une finale sucrée (lot unique de 15kg). Je n’ai pas pu résister également à son « lao cha » 1982…

 

M. Nen yu nous a confectionné comme toujours deux très bon thé, soit le Tung ting et le Shanlinshi. Même son de cloche pour M. Zheng, qui signe de petites merveilles encore cette année (Lishan, Shanlinshi et Si ji chun). La sélection est longue, je m’arrête ici, mais il est étonnant de voir une aussi belle constance et les efforts déployés par les producteurs pour nous offrir des thés de cette trempe. Maintenant que ça fait plus de 7 ans que je leur rends visite, ils nous gardent ainsi toujours les plus beaux lots. Nous ne sommes sûrement pas leurs plus gros acheteurs, mais assurément nous sommes leurs plus fines bouches!

Des nouvelles de Kevin à Darjeeling

11 avril 2009


Vue sur des théiers indiens abîmés qui devront être arrachés et remplacés.

 

Presque en direct de Darjeeling (puisqu’il est maintenant rendu en Chine avec Jasmin et Jonathan), Kevin m’a transmis quelques unes des nouvelles de ce qu’il a vécu là-bas au cours des dernières semaines. Nous savions déjà, avant son départ, que les conditions météorologiques en Inde étaient difficiles et que la production de thé en serait probablement affectée. En quelques lignes, il nous partage et confirme cette prédiction qui saura peut-être faire verser une larme aux amateurs de ces délicieux thés noirs:

 

« Après deux années pluvieuses et froides, Darjeeling connaît présentement sa pire sécheresse depuis 1999. Un grand nombre des jardins de thé de la région n’ont pu récolter que le tiers des quantités produites normalement à pareille date. En ce début du mois d’avril, les théiers stressés et fatigués se sont hâtivement vus retomber en dormance, quelques semaines plus tôt que prévu. Avec ces récoltes réduites en quantité et souvent en qualité, sans compter la surenchère accompagnant la pénurie des thés disponibles, faire la sélection de la carte des Darjeeling fût donc pour moi un défi de taille ce printemps. »

 

 

Néanmoins, en plus des thés produits par nos jardins fétiches de Risheehat, Sungma, Singell et Gopaldhara pour ne nommer que ceux là, Kevin a déniché un thé prometteur cultivé en bio par un nouveau jardin pour nous, le Snowview Kumai, près de la frontière avec le Boutan. Et par les dires de Jasmin qui a dégusté, à même la chambre d’hôtel chinoise, les échantillons que Kevin a ramené avec lui pour leurs retrouvailles, les Darjeeling First Flush de notre sélection 2009 seront, malgré les conditions difficiles, forts délicieux! Guettez leurs arrivages sous peu! Je me ferai un grand plaisir de vous partager mes coups de coeur dès que mes lèvres pourront s’y tremper à mon tour! À bientôt!

 

 
 

série collection

Bienvenue dans la Série Collection.
Vous y trouverez des objets et des thés créés par les plus grands artisans d’Asie.

Visiter