7542 - Une recette traditionnelle!

27 janvier 2017
commentaire commentaire commentaires

Le début de l’année est pour moi un moment où j’aime retourner à aux sources afin de donner force et assise à ce qui est à venir. Le monde du thé possède évidemment aussi ses racines desquelles je puise quotidiennement mon inspiration. Voici donc l’histoire d’un thé devenu une icône durant les dernières décennies et qui s’impose naturellement sur le chemin de tout amateur de thé.

La famille des thé vieillis, malgré son origine ancestrale, a vu son rayonnement s’étendre progressivement à l’échelle internationale seulement depuis une centaine d’années. Le contexte culturel et économique actuel a rendu certains des thés de cette famille plus précieux que l’or ! Aussi, la connaissance et le raffinement des collectionneurs ont amené à rechercher fiévreusement les meilleurs crus pour leur propre consommation ou par jeux boursiers spéculatifs.

Ainsi parmi les productions de Pu Er de la deuxième moitié du vingtième siècle se retrouvent des thés ayant atteint une réputation inégalée. Les grandes fabriques de l’époque ont innové et créé des assemblages de qualités variées à partir de feuilles de grades et de provenances diverses pour le plus grand plaisir des consommateurs. Dès le début des années 1970, les recettes, généralement codées avec 4 chiffres, permettent en uniformisant de plus grandes productions, de fidéliser l’acheteur en lui proposant d’année en année la marque de son choix ! Cet ainsi que la «7542», un assemblage créé en 1975 et produit depuis par la fabrique de Menghai (2) à partir de feuilles de grade moyen (4), a vu sa réputation monter pour devenir une des références de qualité de l’industrie et de cercles élargis d’adeptes.

Nous avons donc l’honneur de vous présenter un arrivage récent, le Pu Er 1998 Menghai 7542, une version produite en 1998, date de cueillette et de confection, selon le standard 7542. Le vieillissement à Taiwan lui a donner presque vingt ans de chaleur et d’humidité pour s’affiner progressivement tout en lui conservant une étonnante vigueur et un dynamisme puissant. Sa liqueur, pleine et chargée, développe ses arômes de bois brûlé humide, de camphre et de fruits mûrs sur un lit minéral et mentholé des plus rafraîchissants. Si la première infusion est résineuse et légèrement amère, gage de sa vitalité et de la promesse de maturation, les suivantes sont douces et équilibrées. Généreux, il demande patience ou bonne compagnie.

Ajouter un commentaire