Anji Bai Cha, les bonnes années comme les moins bonnes

25 avril 2014
0 commentaire

Je me suis réveillé ce matin à Deqing en sachant que la route me séparant de la dégustation de mon thé préféré serait courte! J’avais aussi très hâte de retrouver la famille Yang avec qui j’ai une superbe connexion depuis 10 ans.  Je pouvais donc commencer à compter les minutes en chemin avec en tête le plaisir que j’aurais de me tremper les lèvres très bientôt dans un verre de Anji Bai Cha tout frais!

Quelle déception j’ai ressenti lorsqu’on m’a appris que la récolte du printemps 2014 était l’une des pires depuis le début de l’histoire de ce thé, il y a une vingtaine d’années. La température trop élevée des dernières semaines, au moment où les jeunes pousses se déployaient, a engendré une production de feuilles plus grandes et plus foncées qu’à l’habitude et ce, sur des théiers déjà affaiblis par la sécheresse de la canicule de l’été dernier (que j’ai subie lors du tournage de La semaine verte).

J’ai donc goûté les thés récoltés de la fin mars jusqu’à celui fait la veille même de mon passage. Il y avait quand même de bons thés mais je me suis demandé quels seraient leurs prix. Mme Yang, me regardant un peu anxieuse de voir ma réaction, m’a tout de suite dit que ça serait moins cher cette année.  WOW!  Pour la première fois, je n’avais pas à lutter en expliquant qu’il était normal qu’une qualité moindre ne vaut pas le même prix qu’une qualité supérieure! J’ai donc mis la main sur un thé d’un super rapport qualité/prix : un Anji Bai Cha à 22 $ du 50g!