Du nord du Lac Saint-Jean à votre tasse : Un nouveau grade de Thé du Labrador en quantité limitée

20 octobre 2012
2 commentaires

Un nouveau grade de Thé du Labrador fait son entrée dans notre carte et il nous provient du nord du Lac Saint-jEAN. Contrairement au Thé du Labrador régulier qui est récolté en tourbière et sous couvert forestier, le Thé du Labrador grade 1 provient de landes où les feuilles sont exposées aux chauds rayons du soleil. La cueillette est elle aussi différente : le grade régulier ne comporte que des feuilles assez matures alors que le grade 1 ne contient que la tige et de minuscules feuilles.

La présence de tiges peut paraître surprenante à prime abord, surtout en infusion. Pourtant, il ne faudra pas se surprendre de les voir utilisées de plus en plus souvent puisqu'elles contiendraient une forte concentration d’acide ursulique, un composé présent dans de nombreux fruits et utilisé comme antitumoral en médecine traditionnelle. C'est au Laboratoire d’analyse et de séparation des essences végétales (LASEVE) de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) qu'on doit cette étonnante découverte d'un composé dont on ignorait la présence dans le Thé du Labrador.

Ses vertus : Les avantages promulgués par les tiges du Thé de Labrador s'ajoutent à la liste déjà longue de ses bienfaits : son huile essentielle est considérée comme anti-inflammatoire, antispasmodique, antibactérienne, décongestive et efficace pour soigner les diverses affections broncho-pulmonaires (pas étonnant que plusieurs nations amérindiennes l'aient adoptée pour combattre le rhume et la grippe); le Thé du Labrador est également reconnu pour son action calmante et légèrement stupéfiante aidant à combattre l'insomnie et l'anxiété; on lui reconnaît également le rôle de draineur  hépatique et de régénérateur des cellules du foie (plus encore, certains affirment qu'une infusion de Thé du Labrador apaiserait la « gueule de bois. »); enfin il serait digestif, favoriserait le cycle menstruel et contribuerait à favoriser le travail des femmes sur le point d'accoucher.

Petit bémol cependant : À cause de sa richesse en tanins, de fortes doses ou une infusion prolongée peut causer des crampes et des maux d'estomac. Il est donc mieux de ne pas l’infuser trop longtemps et de rationner sa consommation. La consommation est déconseillée également aux femmes enceintes de six mois ou moins et aux enfants de moins de six ans.

Un grade d'un haut potentiel gustatif : À mon humble avis, un des principaux avantages du thé du Labrador demeure son goût exceptionnel et le grade 1 rencontre toutes mes attentes en ce sens. Son goût est différent, mais surtout beaucoup plus prononcé. Il semble plus découpé et dégage des parfums de sapin baumier et des effluves de lime. Rafraîchissant à souhait, je le trouve simplement délicieux. Si vous vous promenez un peu sur le web, vous pourrez également trouver de nombreuses recettes qui intègrent le Thé du Labrador à la cuisine, notamment avec du gibier, en remplacement de la menthe dans les rouleaux de printemps et même pour remplacer l'essence de vanille dans des desserts! Je vous invite d'ailleurs à partager les recettes que vous aurez essayées et à me faire part de vos commentaires. N'hésitez pas à goûter les deux grades comparativement et à me revenir là-dessus!

Bonne dégustation!
-Kate-

Ajouter un commentaire