Inde Népal 2016

20 avril 2016
0 commentaire

En arrivant en Inde un peu plus tard qu’à l’habitude, j’ai rapidement réalisé que j’avais calculé mon voyage un peu juste. Les premières récoltes avaient commencé une semaine plus tôt et j’avais déjà manqué quelques bons thés. La pluie ayant amorcé la poussée printanière dans les jardins, le climat était redevenu rapidement sec. Ce stress providentiel avait naturellement favorisé la qualité des lots hâtifs.

La précipitation suivante avait balayé une vallée puis s’était transformée progressivement en une grêle redoutable en poursuivant vers l’est, laissant quelques jardins fortement endommagés (voir la carte des jardins). L’étendue des dégâts a ainsi réduit au silence les jardins de Risheehat, Arya, Happy Valley et des sections de Orange Valley jusqu’aux récoltes de fin d’été. Malgré que les tempêtes de grêle deviennent de plus en plus fréquentes en cette saison, celle-ci fut la plus importante des dernières décennies.

Mon tour annuel de la région de Darjeeling a donc débuté dans l’est près de la frontière bhoutanaise dans les jardins de Snowview/Kumai et Samabeong avant de filer droit vers Glenburn et Namring. Je les ai trouvé tous en pleine activité de plantation, surtout du côté de Namring où plusieurs hectares de vieux plants d’assamica avaient été déracinés et remplacés par le populaire cultivar moderne AV2. J’y ai aussi déniché un délicieux lot classique issu d’une de leurs vieilles sections au sommet du jardin.

Thurbo était ma prochaine destination. L’an dernier, Camellia Sinensis avait reconnu l’excellence de son superintendant, JD Rai, qui nous produit, avec constance depuis quelques années déjà, un thé parmi les plus prisés de notre collection. Cette année, deux lots exceptionnels seront dans nos menus, dont une édition spéciale très limitée. J’ai profité de ma visite pour présenter à l’équipe du jardin le documentaire de La semaine verte filmé l’an dernier et dans lequel ils étaient tous présents, particulièrement le gérant Parminder Singh.

Kevin