Jasmin vous écrit de Chine...

20 avril 2010
0 commentaire

Jasmin et Alexis en compagnie des producteurs de Anji Bai Cha

"Alors que la journée s'achève sur Hangzhou, le Long Jing s'estompe tranquillement dans mes veines.  5 jours après notre arrivée à Shanghai, nous venons de terminer notre circuit des célèbres thés verts de Chine.  Bi Luo Chun, Anji Bai cha, Long Jing Shi Feng et Long Jing Meijiawu.  Verdict!?  Saison difficile sur la Côte Est chinoise.  Les chiffres varient selon les producteurs, entre 20% et 40% de quantité totale produite pour la récolte printanière en comparaison à 2009.  Le froid et la neige de début mars ont endommagé les précieuses pousses et après de trop grandes variations de température (trop chaud une journée et trop froid le lendemain) ont terminé l'effort négatif de ce temps de cette saison si importante pour tous ces producteurs de thés.  Et bien sûr, qui dit moindre quantité produite dit aussi augmentation de prix... et c'est là que les relations privilégiées que j'entretiens avec mes amis producteurs et tous les efforts que j'y mets depuis 8 ans prennent leur sens.  Avec le taux de change des devises de notre côté, nous avons réussi à ne pas trop augmenter les prix et j'en suis bien content.  Cette année, j'essaie d'être sensible lors de la négociation à payer le juste prix pour notre petit marché canadien, tout en respectant le contexte des producteurs qui doivent palier cette importante diminution de quantité, donc de vente. Le marché du thé chinois continue sa fulgurante progression vers des prix pas possibles pour les fameux thés et je suis bien content d'être avec Alexis qui pourra à son tour témoigner que les thés vendus au Camellia sont dérisoirement pas cher pour la qualité et l'authenticité des origines.

Côté mode de vie, je dois rester ouvert à la nouveauté car ici tout bouge vite et il ne faut pas trop que je m'accroche à ce que j'aime dans une ville au fil des ans et particulièrement cette année:  En une journée, hier, j'ai réalisé que ma maison de thé préférée à Hanzghou est fermée,  après être arrivé chez M. Tang (Shi Feng) et avoir vu sa maison en chantier qui se transformera bientôt en salon de thé et être accueilli à Meijiawu dans des nouveaux locaux grandioses, fini le petit bouiboui familial! C'est ça la Chine! Ça bouge énormément et ça continue donc de changer très vite... Côté bouffe, on a déjà mangé plein de trucs bizarres, serpents, écrevisses, sang et coeur de poulet et j'en passe... et, ah oui, et même une pizza chez Pizza Hut!  La nourriture chinoise est toujours aussi bonne et on se fait gâter au max encore une fois, presque toujours deux repas par jour avec une quinzaine de plats sur la table à chaque repas.  Sinon Alexis a aussi eu le privilège de vivre le traditionnel sauna d'arrivé à Dong Shan avec M. Liu, producteur de Bi Luo chun, des Chinois curieux évaluant sa pilosité avec stupéfaction...! Et déjà encore une fois un passage aux nouvelles locales.

Moment précieux avec M. Liu, ce matin, au Tea Research Institute (celui qui est le professionnel de l'industrie Chine dans notre livre).  Après trois ans de dégustations et d'échanges, c'était vraiment super de jaser et de déguster ensemble car nous avons chacun de notre côté l'impression de s'apporter quelque chose dans notre métier. Il m'a invité l'année prochaine à voyager avec lui dans les campagnes de thé. Je me sens bien privilégié car c'est un des dégustateurs-scientifiques de thé des plus expérimentés en Chine.

Également, quels moments superbes cette année à distribuer nos 18 livres à mes producteurs.  J'ai tellement de plaisir à les regarder qui feuillètent le livre auquel ils ont contribué de près ou de loin par leurs expériences et leurs connaissances, à voir leur réaction lorsqu'ils voient leur photo ou leur nom dans les remerciements en chinois.  C'est vraiment du bonbon!

Ce qui nous attend dans les prochains jours: Demain matin, dégustation avec M. Shao des Tian Mu, ensuite nous prendrons le train pour aller rejoindre M. He et son Huiming-Yuzan, pour ensuite traverser au Fujian pour le thé blanc de M. Zhang avant d'aller rejoindre notre cher François dans l'Anhui pour 5 jours... en espérant bien pouvoir regarder une partie de hockey des séries ensemble!!!"

Une caisse de Anji Bai Cha prête pour son départ vers Montréal