Les découvertes de Hugo au Viêt Nam

1 mai 2009
0 commentaire

 

C'est avec un grand plaisir que nous avons reçu des nouvelles de Hugo qui quittait tout juste le Viêt Nam pour Taiwan. Il nous fait part ici de ses découvertes dans le Nord du pays:

 

"C’est avec l’aide précieuse de Monsieur Tang (notre chauffeur ayant lui-même participé activement pendant un an à installer un programme de coopérative dans la région) et Mademoiselle Duong (interprète efficace et motivée) que j’explorai le nord de Hanoï à la recherche des thés fraîchement cueillis.

 

Nous avons visité quatre « producteurs ou regroupement ». Ils produisent essentiellement du thé vert dans le nord.  Il y a jusqu’à 7-8 récoltes par année. Une aux 30 jours à partir de février. Ces plantations seraient produites sans l’utilisation de produits chimiques et, à voir la grande pauvreté touchant la région, on peut très bien croire qu’il ne puisse de toute manière se payer de pesticides. Ce fut très troublant de voir l’état délabré des maisons où les vêtements étendus sur la corde était si minces par l’usure qu’on voyait au travers… ! Il y a définitivement matière à projet à développer dans le futur pour aider ces familles.

 

Ils travaillent très fort. Leur système est efficace, tant au niveau de la transformation des feuilles qu’à la gestion des théiers et des jardins. Maintenant, au lieu de travailler chacun dans leur coin, ils se regroupent en une dizaine de membres et s’occupent de faire la cueillette d’un jardin des leurs et de transformer le thé par la suite, tous ensemble. Le lendemain, ils font le jardin d’un autre membre et ainsi de suite. En fait, chaque famille a un petit jardin. Dans cette région, les fermiers cultivent presque tous des théiers. Ils ont leur théier d’origine qu’ils appellent « Trung du la nho » (Trad : petite feuille de thé dans le milieu!) et ont aussi développé des hybrides.  Nous aurons deux thés provenant de cette région cette année, l’un issu d’une cueillette fine et l’autre d’une cueillette classique. Ce sont des thés verts vivifiants et toniques, ronds, au caractère herbacé soutenu, dans la même trempe que le Dong Shan ou le Kamairicha, pour ceux qui les connaissent."