Les grandes rencontres sont-elles des hasards ?...

16 juin 2011
0 commentaire

François et Jasmin, « heureux partenaires de Camellia Sinensis », Anne et moi tenons à vous remercier pour cette magnifique aventure que vous nous avez permis de vivre en Chine ce printemps… Quelle belle idée vous avez eu de créer cette opportunité en offrant ce lot à la grande guignolée de Radio-Canada. Visiter la Chine c’est une chose, mais avoir la chance d’être reçu à déjeuner, à dîner et à souper chez des producteurs de thé, d’avoir le temps d’établir des contacts humains et de partager des fous rires tout en trinquant les yeux dans les yeux avec des êtres aussi charmants que vos amis, c’est tout à fait unique et psychédélique, pour reprendre une des expressions favorites de Jasmin…

L’amour de votre métier et la passion qui vous habite sont tout à fait remarquables. Voyez-vous chers amis, c’est ça qui a été extraordinaire, jamais Anne et moi n’avons ressenti le moindrement que votre travail était pour vous un irritant empreint d’une quelconque lourdeur, tout se passait dans l’amour et dans l’humour… Vous nous l’aviez dit, la Chine est faite de contrastes. Vous nous aviez avertis, en Chine il faut se laisser glisser et surtout ne pas tenter de tout contrôler, autrement dit, en Chine comme les Chinois… Anne et moi serions portés d’ajouter, en Chine comme François et Jasmin les deux grands complices de chez Camellia Sinensis, grands explorateurs et dignes représentants d’une nouvelle génération d’hommes d’affaires québécois…

Ha! J’oubliais, il y eut aussi des paysages, des villes, des campagnes, des autobus, des taxis, des restaurants, des petits bars, une gigantesque discothèque, une soirée karaoké, des hôtels, du soleil, un peu de pluie, de la bière, du vin et surtout, surtout de magnifiques plantations de théiers…

Nous sommes revenus de ce voyage habités d’humanité, conquis par votre grande ouverture et bien sûr, fous de thé…

Merci pour votre très grande générosité,

André et Anne
Gagnants du lot pour un voyage en Chine accompagné des importateurs-dégustateurs de la Maison de thé Camellia Sinensis à la grande guignolée de Radio-Canada