Onze ans

4 juillet 2013
0 commentaire

Voilà déjà que notre 11ième tournée de voyages (une 20ième pour Kevin!) se termine. Après toutes ces années à explorer et parcourir la Chine, Taiwan, l’Inde, le Japon, le Sri Lanka, le Kenya, le Rwanda et le Vietnâm, qu’avons nous appris?

Nous avons fait en premier lieu la formidable rencontre des fermiers qui cultivent et fabriquent le thé. Des artisans qui année après année font toujours de leur mieux, selon les aléas de la nature, pour offrir des thés frais, bien faits, riches en arômes et en saveurs.

Des producteurs généreux qui devant nos multiples (!) questions ont toujours pris le temps d’y répondre, parfois autour de la table dans leur maison, souvent dans les jardins et inévitablement dans leurs fabriques. C’est une immense chance pour nous tous d’avoir autant de professeurs à notre portée, prêts à nous transmettre leur savoir sur le thé et leur culture.

Que nous reste-t-il donc à apprendre? Après avoir passé un grand nombre d’années à comprendre la matière et ses technicités (cueillette, jardin, transformation), il nous reste à s’immerger encore davantage de cette culture du thé. Notamment en s’imprégnant du rythme de vie de ceux qui y vivent à l’année, de connaître encore plus en profondeur les nombreux détails de l’histoire du thé, d’explorer les autres métiers associés, les céramistes qui sont étroitement liés au plaisir de boire le thé. En plus de repousser les limites de notre exploration, il faut continuer de surveiller l’évolution des derniers cultivars et de rester à l’affut des nouvelles merveilles…

Pour finir sur une note plus personnelle, je vous dirais qu’il n’y a rien qui surpasse «l’amitié» du thé. Il n’y a rien qui vaille plus que M. Nen Yu m’accueillant en me disant avec émotion: «Tu sais, à l’approche du jour de ta visite, je me suis dit : "Ce n’est plus mon client du Canada qui vient me voir, c’est mon ami". » Cela dépasse la matière.

Hugo