Ouverture du Ro

16 novembre 2010
commentaire commentaire commentaires

Novembre ( 十一月 ). Si ce n’est pas déjà fait, c’est le temps de changer la disposition des tatamis ( 畳 ) de votre salle de thé japonaise, en vue de l’hiver. Dans le Chanoyu ( 茶の湯 ), la cérémonie traditionnelle du thé au Japon, c’est ro biraki, l’ouverture du ro ( 炉開き ). Le ro est un âtre sous forme de trou que l’on pratique au centre de la salle de thé pour y accueillir les charbons et la bouilloire que l’on nomme kama ( 釜 ). On pratique alors une procédure, soulignant l’ouverture du ro. Pour ce faire, il faut donc changer quelque peu la disposition des tatamis. Voici un exemple de disposition d’été et d’hiver pour une salle de thé à 4 tatamis et demi.


Note : Normalement, c’est un kama d’hiver, plus gros et avec une ouverture plus large, qui chapeaute le ro. Faute d’en avoir un à ma disposition, c’est un kama d’été que l’on aperçoit sur la photographie.

Il s’agit de rapprocher des invités la chaleur des charbons, afin d’assurer leur confort; en été, il faut au contraire les en éloigner. C’est ainsi que, dès le mois d’octobre, le kama se déplace progressivement de l’extrémité de la salle de thé vers son centre. Et comme le brasier se trouve plus bas que le plancher, la chaleur se diffuse plus facilement au ras des tatamis sur lesquels nos invités et notre hôte sont directement assis. La présence du kama dans le ro empêche la chaleur de se dissiper directement au plafond. Rempli d’eau, il accumule la chaleur et fait aussi office de radiateur.

Bien sûr, ces pratiques sont inspirées par les réalités d’une autre époque. Pourtant, n’est t’il pas beau de savourer encore aujourd’hui toute leur ingéniosité et leur dépouillement?

Bon thé!

Ajouter un commentaire