Raku : héritage de la Voie du thé

12 octobre 2011
0 commentaire

- Le Raku est une technique, mais avant tout c’est une philosophie. Bien sûr, connaitre les techniques est essentiel, mais seule la compréhension du message du raku permet au potier d’arriver à la perfection dans cet art extraordinairement simple et cependant subtil et complexe.

Hal Riegger, « Raku : art et technique »

Le Raku (楽焼 , raku-yaki, “cuit par la famille Raku”) est une technique de poterie en cuisson rapide d’origine coréenne et développée au Japon durant le XVIe siècle. Façonnées à la main et non tournées, les pièces Raku sont composées de grès chamotté pouvant résister à de grands chocs thermiques. D’un aspect rustique et naturel, elles sont poreuses, légères et fragiles. Cette technique permet de créer des objets uniques aux résultats aléatoires et singuliers comme il en est du paysage naturel.

Le Raku est né de la création de bols (chawan (茶碗)) pour la cérémonie traditionnelle du thé au Japon, le Chanoyu (茶の湯), à l’époque où se réforment et se définissent les bases de la Voie du thé qui perdurent aujourd’hui. Au XVIe siècle, avec l’influence du bouddhisme zen qui devient religion dominante au Japon, le maitre de thé Sen Rikyû (1521-1591) cherche à créer un bol à thé en accord avec les aspirations philosophiques de la cérémonie du thé, dont le wabi. Il s’attache alors la collaboration de Chôjirô (1516-1592) - apparemment un fabriquant de brique de construction - à qui il demandera de créer une terre cuite simple, plus modeste, qui évoque la nature et ses imperfections, pour remplacer les importations d’objets plus parfaits, luxueux et éclatants de céladon ou de tenmoku. Cette poterie sera aussi utilitaire et absorbera moins la chaleur du thé permettant une prise en mains plus confortable.

Vers 1582, Chôjirô formalise le style du Raku. Lui et ses descendants recevront du shôgun Taïko-Sama (Toyotomi Hideyoshi) un sceau gravé du terme Raku - le caractère évoquant la joie, le plaisir, la jouissance spirituelle – qu’il lui est permis d’apposer sur son ouvrage. Ainsi débutera la dynastie Raku.

Bon thé!

Photographie: François Alexis Roy