Rencontre inattendue

24 mai 2012
0 commentaire

C'était la première fois depuis que je sillonne la Chine (7 ans) que je m'arrêtais dans la province du Hubei, dans la capitale Wuhan pour être plus précis. En fait, en planifiant mon trajet initial, je ne devais que passer dans cette immense ville pour un transfert de train simplement. Puis, j'ai pris connaissance d'une compagnie dans cette province qui produisait des thés biologiques et équitables. Mon agenda ne me permettait pas de me rendre à leur plantation (à 1h30 de vol de la capitale), mais j'ai tout de même pu établir un premier contact en les visitant à leurs bureaux de Wuhan. Quelle belle rencontre ce fut!

Il est très rare, pour le moment, de trouver des thés équitables en Chine. Le marché local ne le demande pas, loin de là. Par contre, les gens qui ont piloté ce projet de la région d'Enshi sont des passionnés qui croient aux valeurs véhiculées par ce marché équitable. Ce sont des compagnies européennes qui leur ont montré la voie et le projet a fort bien fonctionné. La structure équitable a permis la construction d'un hôpital, d'écoles et d'installer des systèmes d'eau potable et d'électricité dans les communautés où est produit le thé. En fait, le projet a si bien fonctionné qu'ils en ont mené un second dans le Yunnan.

Si les valeurs véhiculées sont des plus louables, qu'en est-il du thé? Eh bien l'équipe, extrêmement professionnelle, m'a présenté des produits tous plus intéressants les uns que les autres. Quatre d'entre eux m'ont particulièrement accroché: Lu Zhen bio / équitable, Enshi Long Jing bio. / équitable, Yunnan Bai Hao Yin Zhen bio. / équitable et un Pu Er bio. / équitable qui arrivera plus tard. Je ne manquerai certes pas de me garder du temps en 2013 pour la visite de ces plantations...

Cette histoire est une nouvelle preuve qu'un thé produit dans un bon état d'esprit a toutes les chances d'être savoureux.

François