Voyages 2019 : Les coups de coeur de François

8 juillet 2019
2 commentaires


Amateur de grands thés verts artisanaux, François a passé les 12 dernières années à s'occuper des provinces centrales de Chine. Chaque année, vers la fin du mois d’avril, sa route l’amenait à visiter des producteurs de thés verts, noirs et de thés vieillis (Liu Bao et Fu Zhuan). À partir de 2019, son rôle en voyage s'est vu changer afin de nous permettre de vous partager plus de contenu visuel de nos voyages...question de vous transporter avec nous en Asie!

Ce printemps, François suivait donc Hugo sur la route du Japon avec en tête quelques rêves qu'il caressait depuis plusieurs années : filmer une feuille de thé en pleine croissance, obtenir une vue aérienne des jardins japonais et capturer en images la frénésie du printemps.




C'était avec grand plaisir qu'il retournait au Japon depuis la première fois en près de 15 ans. Une expérience déboussolante par moment, alors qu'il est habitué de visiter la Chine à chaque année : bien qu'il avait appris plusieurs phrases clés en japonais avant son arrivée, c'était plutôt le mandarin qui sortait automatiquement au moment d'échanger avec les producteurs (!). Bien qu'une ne soit pas fondamentalement pas mieux que l'autre, François a également constaté à quel point la culture japonaise était pratiquement à l'opposé de ce qu'il connaît habituellement en Chine. D'une part, dans les jardins et les fabriques, il a pu observer une rigueur exceptionnelle au niveau de la propreté. Les manufactures étant quasi de niveau pharmaceutique, les portes de certains endroits n'ouvrant pas sans avoir préalablement lavé ses mains avec du gel désinfectant! Côté relations humaines, le respect, la politesse et l'harmonie étaient les mots d'ordre partout où ils se sont rendus. Comme Hugo avait choisi d'être accompagné de son fils Léo, 12 ans, l'ambiance était aussi très humaine et familiale.



Parmi les moments marquants de son voyage cette année, François nous raconte d'abord la magie de ses promenades en vélo dans les jardins de Tsukigaze. Équipé d'un drone, il s'est baladé dans les magnifiques sentiers qui séparaient les différents jardins de la région. Des images captées à la fois par la caméra et le drone témoignent de la beauté des lieux, autant au niveau du sol que des airs.



François a également eu la chance de rencontrer Asami Ito, productrice du nouveau Kabusecha Surugawase, l'une des rares femmes oeuvrant dans l'industrie du thé au Japon, et la seule à Shizuoka. Inspirante, elle travaille d'arrache-pied pour faire sa place dans un milieu autrement dominé par les hommes.

Finalement, il ne peut parler de son voyage au Japon sans mentionner sa visite à la fabrique du Matcha Sendo (où ils produisent aussi le Matcha Sora, le Matcha Choan, le Gyokuro Shuin et le Kabusecha Takamado). Une fabrique immaculée dirigée par un producteur dédié à la qualité et où régnait un bel esprit d'équipe. Le thé est ici cueilli sous les ombrières et transformé à l'aide de machines uniques et réellement impressionnantes. François a eu beaucoup de plaisir à capturer de superbes images de son séjour.

Quels ont été ses thés favoris du printemps 2019? Les voici :

1. Kabusecha Surugawase

Produit par Asami Ito, la seule femme productrice de thé à Shizuoka, le Kabusecha Surugawase présente un concentré vitaminé comme seuls peuvent offrir les plus riches thés verts japonais. Le vert vif et opaque de son infusion témoigne d’une intensité aromatique rare. Infusé avec attention, il révèle des notes dominantes d’algues et de fleurs, complétées en second plan par des arômes étonnamment beurrés d’herbes médicinales. Un thé qui se marie ton sur ton avec les salades d’algues japonaises comme le mozuku ou le wakame.

2. Wei Shan Mao Jian

La cueillette fine de ce thé du Hunan offre un harmonieux mélange de jeunes pousses pourvues de bourgeons. L'infusion dégage de franches notes de légumes verts, de beurre et de fleurs des champs. Sa liqueur verte pâle, légèrement trouble, est pleine et soyeuse. C'est un bel équilibre en corps et en finesse qui nous est proposé à la dégustation de ce thé.

3. Matcha sendo

Au nez, ce matcha dénote un arôme de petits fruits et de chocolat noir. En bouche, sa texture dense est riche et séduisante. Il possède en outre d'étonnantes notes rappelant les topinambours.


Ajouter un commentaire