Voyages 2019 : Les coups de coeur d'Hugo

15 juillet 2019
commentaire commentaire commentaires


Depuis 2003, Hugo quitte au mois de mai pour visiter des producteurs de Taïwan, du Japon et du Vietnam. On raconte qu’à Taïwan, il reconnaît son chemin avec les arbres et ce, dans toutes les provinces productrices de thé !

Cette année, c'est accompagné de son fils Léo, 11 ans, et de François, qu'Hugo visitait le Japon entre le 3 et le 17 mai dernier. D'ailleurs, ne manquez pas les meilleurs moments et les coups de coeur que François partage à propos de son séjour au Japon dans cet article.

Comme il avait la chance de voyager avec son fils, l'itinéraire du dégustateur était un peu plus simpliste qu'à l'habitude, mais tout aussi fort en beaux moments et en découvertes. Hugo et Léo ont d'abord rencontré François, déjà au Japon depuis une semaine, dans la région de Uji et de Nara afin de visiter ensemble les producteurs. Ils ont ensuite poursuivi leur périple vers Sayama et Shizuoka, avant de se rendre dans la région de Tokoname, bien connue pour ses artisans potiers. D'ailleurs, il a eu la chance d'y rencontrer Yutaro Yamada, un jeune potier prometteur de la région : vous pourrez découvrir quelques-unes de ses théières dès l'automne prochain. L'artiste produit sa propre terre et sa vision artistique est particulièrement touchante.

Au sujet de ses meilleurs moments, Hugo raconte: "J’ai adoré partager ce voyage avec mon fils Léo, afin qu'il puisse observer le travail à la source. Il connaît le salon de thé depuis qu’il est tout jeune, mais ce fut une expérience inoubliable de pouvoir lui montrer où sont produits les thés, lui faire découvrir la culture japonaise et pourquoi je me déplace en Asie chaque année." Il ajoute avoir particulièrement apprécié partager les repas avec Léo, François et les producteurs japonais.



Finalement, il ne peut passer sous silence leur visite chez le producteur de notre Temomicha, un thé entièrement fabriqué à la main. Hugo, François et Léo ont même pu en transformer un petit lot - une tâche assez physique! Ce fut impressionnant de faire l'expérience du niveau de travail que nécessite le processus de transformation de ce type de thé exceptionnel.

Découvrez ses trois coups de coeur du printemps 2019 :


Sencha Kojima Kotarou

Hugo nous confie : "C'est définitivement mon préféré! Probablement même mon coup de coeur des 4 dernières années. Un thé très balancé, comme on en voit rarement. Il permet de bien saisir le concept d'équilibre dans un thé. "

Portant fièrement le nom de son producteur, cette récolte hâtive de Shizuoka présente un étuvage court (asamushi) réalisé avec grande adresse. Le résultat est un thé d’une complexité aromatique peu commune, gage de l’habileté de M. Kojima à manipuler les cultivars et les techniques de transformation.

En bouche, ce sencha présente un équilibre impeccable. Arômes d’herbes salines (salicorne), de légumes amers et de noix grasses, il agence parfaitement sa rondeur à la clarté de ses parfums. Séducteur et sensoriel, un coup de cœur de nos dégustateurs.

Sencha Ashikubo

Moins grillé cet année, Hugo aime beaucoup le Sencha Ashikubo, qui nous parvient du jardin de M. Yuki, maintenant certifié biologique.

Provenant de la magnifique vallée d’Ashikubo, ce thé a la particularité d’avoir subi un long séchage au four. Il en résulte une liqueur douce et limpide au goût légèrement plus fruité et grillé que d’autres senchas généralement plus herbacés. Arômes secondaires de maïs, mangue, noisette et persil en font un choix idéal pour quiconque veut s’initier à l’appréciation des thés japonais.

Sencha Asanoka (à venir sous peu!)

Un lot très intéressant, produit à partir du cultivar Asanoka (le favori d'Hugo). À découvrir très prochainement!

Ajouter un commentaire