Thé vert
Japon

Gyokuro Okabe

Rosée précieuse
Essayer ce thé d'abord
Code produit : CSTV-88
Ajouter à mon carnet

Voici une « rosée précieuse » provenant de la région de Shizuoka et produite à partir du cultivar samidori, fréquemment utilisé pour confectionner les thés gyokuro et matcha.

Les feuilles sèches manifestent la profondeur caractéristique des thés d'ombre, avec leur teinte foncée et une enivrante odeur de framboise nous invitant à la préparation.

Sa liqueur, finement acidulée, est veloutée et s'accompagne d'accents végétaux d'épinards et de graines de tournesol. Miam Miam!

  • Cultivar : Yabukita
  • Producteur : Coop d'Okabe
  • Altitude : 200m
  • Date de récolte : 29 mai 2021
Essayer ce thé d'abord
Technique senchado
balance Quantité / 250ml d’eau
2
thermometer Température d’infusion
70
lined-clock Temps d’infusion 1
25 - 40 sec
lined-clock Temps d’infusion 2
5 - 15 sec
lined-clock Temps d’infusion 3
15 - 30 sec
Préparation en théière
balance Quantité / 250ml d’eau
1
thermometer Température d’infusion
70
lined-clock Temps d’infusion
3 - 4 min
Taux de caféine 50 MgConcentration en mg / tasse* de thé, sur une échelle de quatre grades
50 Mg
50 Mg
Taux d’antioxydants 1441 μmolConcentration en μmol / tasse* de thé, sur une échelle de quatre grades
1441 μmol
1441 μmol
Roue des saveurs Pour mieux identifier les notes aromatiques de chaque thé
Floral Fruité Boisé Terreux Épicé Végétal
* 250ml pour les thés en vrac, 100ml pour les Matchas

Nos conseillers vous suggèrent

Gyokuro Shizuoka biologique (boîte)

La coopérative de fermiers de Okabe au Japon nous propose ce Gyokuro qui a été produit suivant la méthode de culture couverte lui conférant ainsi son goût caractéristique de l'ombre.

Kabusecha Takamado

Cultivé et transformé dans la région d'Uji au Japon, ce thé vert de pénombre est d’une grande finesse.

Gyokuro Shuin

Maintes fois primé dans des concours de thés, ce Gyokuro révèle tout le caractère des thés de pénombre de la région de Uji.

Kamairicha biologique

Provenant d’une culture biologique sur l’île de Kyushu au Japon, le Kamairicha est produit selon la méthode en cuve chinoise (kamairi) plutôt que la méthode traditionnelle japonaise qui utilise la vapeur d’eau. Ce type de transformation donne au thé des notes plus sucrées qu’amères, sans l’astringence caractéristique des Sencha.