Théière de fonte Wazuqu | Yoho

Collection Wazuqu
Code produit : CSTHF-26
400 ml
Fonte

Avec plus de quatre siècles d’expérience, on ne peut que s’incliner devant la fonderie japonaise Kikuchi Hojudo qui fait officiellement figure de mentor dans le monde du Wazuqu, un type de fer japonais de très haute qualité.

Une fonderie qui en inspire plusieurs autres et on comprend pourquoi : la maison sait préserver sa tradition et son esprit artisanal tout en demeurant élégante et graphique.

En contraste à la matière rustique dont elles sont composées, les petites oeuvres de fonte versent divinement et tout en douceur!

L'intérieur émaillé permet une grande polyvalence ainsi qu’une résistance à la rouille. On aime le filtre assez grand pour offrir une infusion équilibrée, même si la théière n’est pas remplie à pleine capacité.

Détails appréciés : la fonte Wazuqu est faite en grande partie de matériaux recyclés et sa production à petite échelle demande deux fois moins d’énergie que la production de masse. La fonte étant incassable, représente un investissement de choix!

Diamètre d'ouverture : 7,5 cm

Hauteur : 18 cm

filter Ce produit vient avec un infuseur

Nos conseillers vous suggèrent

Théière de fonte Wazuqu | Mayu

Avec plus de quatre siècles d’expérience, on ne peut que s’incliner devant la fonderie japonaise Kikuchi Hojudo qui fait officiellement figure de mentor dans le monde du Wazuqu, un type de fer japonais de très haute qualité.

Gaiwan | Ye Wan

Cette petite tasse à couvercle et soucoupe est un outil de prédilection spécialement pour l'infusion des thés à grandes feuilles.

Kyusu de Gyokko | Yami

Une théière japonaise en céramique de grand format qui s'adapte à tout environnement grâce à son noir mat très versatile.

Kamairicha biologique

Provenant d’une culture biologique sur l’île de Kyushu au Japon, le thé vert Kamairicha est produit selon la méthode en cuve chinoise (kamairi) plutôt que la méthode traditionnelle japonaise qui utilise la vapeur d’eau. Ce type de transformation donne au thé des notes plus sucrées qu’amères, sans l’astringence caractéristique des Sencha.