Thés

Découvrez les meilleurs thés sélectionnés directement dans les jardins.

par page

Bancha Shizuoka

Provenant de la région de Shizuoka, ce beau thé du quotidien offre une faible concentration en caféine. À l'infusion de ses feuilles aplaties, il dégage une liqueur doucement herbacée, limpide et rafraîchissante. Désaltérant et ne possédant que très peu d'amertume, il est parfait pour une première approche des thés japonais.

Genmaicha avec matcha & sencha biologique

Cette combinaison de thé vert Sencha et du célèbre Matcha (thé vert en poudre) agrémenté de grains de riz grillé et soufflé est harmonieuse. La liqueur verte éclatante possède un caractère herbacé savoureux grâce au thé et une nuance sucrée agréable grâce au riz. Un régal avec les sushis.

Genmaicha biologique

Cette combinaison délicate de thé vert Bancha agrémenté de riz grillé et soufflé est savoureuse. On reconnait le côté herbacé et velouté des thés du Japon et un petit sucre naturel de riz. Faible en théine.

Genmaicha biologique (boîte)

crus les plus appréciés. Le thé à l'intérieur y est emballé sous vide pour assurer fraicheur et authenticité. Sur la boite se retrouvent les informations sur l'origine, l'artisan producteur, les valeurs en antioxydants et en caféine.

Gyokuro Okabe

Voici une « Rosée Précieuse » provenant de la région de Shizuoka et produite à partir du cultivar samidori, fréquemment utilisé pour confectionner les thés gyokuro et matcha. Les feuilles sèches manifestent la profondeur caractéristique des thés d'ombre, avec leur teinte foncée et une enivrante odeur de framboise nous invitant à la préparation. Sa liqueur, finement acidulée, est veloutée et s'accompagne d'accents végétaux d'épinards et de graines de tournesol. Miam Miam !

Gyokuro Shizuoka biologique

La coopérative de fermiers de Okabe nous propose ce gyokuro qui a été produit suivant la méthode de culture couverte lui conférant ainsi son goût caractéristique de l'ombre. Sa liqueur vert tendre est douce et pleine, relevée de franches notes de légumes verts (épinard) et de petits fruits. Un thé suave et texturé pour les amateurs du style traditionnel.

Gyokuro Shuin

Maintes fois primé dans des concours de thés, ce Gyokuro révèle tout le caractère des thés de pénombre de la région de Uji. Trois semaines avant la récolte manuelle, des ombrières filtrant jusqu'à 85% de la lumière du soleil sont posées au-dessus des théiers afin que se développe ce qu'on appelle communément au Japon « le goût de l'ombre ». En effet, il en résulte un thé faible en tannins, hautement complexe et aromatique. Son caractère végétal évoque principalement des notes marines salées-iodées (algue wakame fraîche) et de légumes verts (épinard, bette à …

Gyokuro Tamahomare

Trois semaines avant la récolte manuelle, des ombrières filtrant jusqu'à 90 % de la lumière du soleil sont posées au-dessus des théiers afin que se développe ce qu'on appelle communément au Japon « le goût de l'ombre ». En effet, il en résulte un thé faible en tannins, hautement complexe et aromatique. Suave par sa texture veloutée et ses parfums délicats de pois mange-tout, de châtaigne d'eau et de mâche, ce thé aux feuilles d'un vert émeraude intense vous comblera par sa finesse et sa profondeur. La quintessence des thés japonais.

Hojicha Isagawa biologique

Ce mélange composé à parts égales de feuilles et de tiges a été torréfié lui conférant sa couleur ocre caractéristique. Sa liqueur d'un rouge brique cristallin est douce et soyeuse, étoffée de réconfortants arômes de bois franc, de céréales grillées et de noisettes. Parmi les classiques du Japon, ce thé bu au quotidien est aussi souvent offert à la fin des repas.

Kabusecha Surugawase

Produit par Asami Ito, la seule femme productrice de thé à Shizuoka, le Kabusecha Surugawase présente un concentré vitaminé comme seuls peuvent offrir les plus riches thés verts japonais. Le vert vif et opaque de son infusion témoigne d’une intensité aromatique rare.

Kabusecha Takamado

Cultivé et transformé dans la région d'Uji au Japon, ce thé de pénombre est d’une grande finesse. Des ombrières bloquant jusqu’à 70% de la lumière sont placées au-dessus des théiers deux semaines avant la récolte afin d’attendrir les feuilles et d'augmenter leur concentration en chlorophylle. Son infusion au caractère végétal est délicatement sucrée et veloutée. Des notes d’épinard, de pois et de noix de cajou s’associent et laissent en bouche une persistance agréablement marine.

Kamairicha biologique

Provenant d’une culture biologique de l’île de Kyushu au Japon, ce thé transformé selon la méthode en cuve chinoise offre un équilibre franc entre le sucré et l’amer. Sa liqueur lumineuse développe des notes herbacées s’étalant sur un large spectre entre le maïs et la mangue. Superbe mélange de douceur et d’intensité.

Précédent
Suivant